Notre réponse du 19/05/2016

photo de légumes aux halles

By Bruce Tuten [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Nous n’avons pas d’études sectorielles de marché, spécifiquement sur ce produit.

Plus globalement nous avons des études Xerfi sur Le négoce de fruits et légumes, Les primeurs, La transformation de légumes et de pommes de terre,
La fabrication de produits surgelés, Bonduelle (1e fabricant mondial de légumes transformés) …

I) Sur le web :

Voici une étude qui date de 2013, sur le marché des champignons en Europe.

Voici une étude payante en anglais : Mushrooms and truffles market in France

II) Néanmoins nous pouvons vous proposer des articles consultables (certains) à Bibliothèque publique d’information.
Ces résumés d’articles sont extraits de la base Delphes :

L’agriculture chinoise à l’assaut de l’Europe.
Source : LSA : Le magazine de la grande consommation (disponible à la Bpi)
n° 1870, 26 août 2004, pp 26-27 (2p).
Article avec données chiffrées sur l’agriculture chinoise qui voit fortement progresser ses expéditions vers l’Europe et les Etats-Unis avec des prix défiant toute concurrence. Données chiffrées sur le volume de production de fruits et légumes, le pourcentage exporté, la valeur des exportations, les principaux marchés, le volume de production et la valeur des exportations pour les champignons, les légumes préparés, les produits aquatiques et les jus de fruit (encart).

Légumes appertisés : contenants et contenus se diversifient.
Source : LSA : Le magazine de la grande consommation
n° 1834, 30 octobre 2003, pp 64-66 (3p).
Article avec données chiffrées sur le marché des conserves de légumes sur lequel les marques misent à la fois sur de nouveaux types de conditionnement et sur des propositions variées de monolégumes et de mélanges pour séduire les consommateurs. Données chiffrées sur le marché en volume et en valeur, la répartition des ventes par format de conditionnement, les parts de marché des légumes appertisés en volume et en valeur, le marché des champignons appertisés en 2002, les parts de marché des marques (encart et graphiques).

Lou veut devenir numéro un national des champignons de Paris
Source : AGRA alimentation
Disponible dans d’autres bibliothèques : http://www.sudoc.fr/037915924
18 février 2016 – n° 2367 – pp 23-24
Poursuite de son développement en 2016 par la marque de champignon de Paris Lou, propriété de la société française Légulice. Créée en 2009, l’entreprise vend 7000 tonnes de champignons par an, dont 4500 t de produits français (le reste provient de l’import) pour un CA de 16 millions d’euros, dont 12 M EUR sous la marque Lou. L’objectif de l’entreprise est de mailler le territoire français rapidement et de monter à 80% de production française et seulement 20% d’import. Dans ce but, après l’ouverture d’une première champignonnière à Poilley, en Ille-et-Vilaine, l’entreprise s’apprête à démarrer une production dans un nouveau site à Chaspuzac en Haute-Loire d’ici fin 2016. Il lui permettra de doubler sa capacité de production à 9000 tonnes par an. Données chiffrées.

Magda booste sa production de champignons surgelés
Source : Le Monde du surgelé (disponible à la Bpi, 1 année)
mai – juin 2015 – n° 180 – p 37
Acquisition d’une peseuse associative de la société Ishida par la société Magda, spécialiste de production de champignons surgelés implanté à Pierrelatte dans la Drôme, en 2015. Un équipement censé augmenter sa production de 30%. Quelques précisions sur le choix de l’entreprise. Données chiffrées : CA de 27 millions d’euros, dont 10% à l’export, 7000 tonnes produites par an.

Legulice construit une première champignonnière
Source : AGRA alimentation
2 octobre 2014 – n° 2304 – pp 22-23
Lancement de sa production de champignons frais par la jeune société française Légulice (marque Lou) qui importait jusqu’alors ses produits du Pays-Bas, via l’investissement de 6,5 millions d’euros dans une champignonnière d’une capacité de 4500 tonnes à Poilley, en 2014. Une opération qui devrait être suivie par une autre implantation d’usine dans le sud de la France, en 2016, et qui s’accompagne d’une volonté de lancer de nouveaux produits comme les champignons appertisés en poche, cuisinés ou natures. Données chiffrées : CA 2013 de 11 millions d’euros, 15% de part de marché en GMS. Mention des principaux acteurs du marché des champignons frais, et des volumes commercialisés sur le marché français.

Champignon : une part du gâteau pour les producteurs français
Source : Linéaires (disponible à la Bpi)
septembre 2014 – n° 305 – pp 144-146
Redressement en France, de la consommation de champignons frais, depuis 2010, en grande partie grâce aux campagnes de communication de l’interprofession. Avec 30 000 tonnes de champignons destinées au frais cultivées en 2013, la France se rapproche des 40 000 tonnes qu’elle commercialisait au début des années 90. Si la croissance a surtout profité à la filière étrangère, la tendance du « made in France » pousse les producteurs français à investir pour accroître leur capacité de production. Des détails. Données chiffrées, sous forme de tableaux : quantités achetées et sommes dépensées par les ménages en 2013, en champignons de Paris et en pleurotes (évolution en % sur un an).

Champignon en conserve MDD : Bonduelle condamné à 30 millions d’euros d’amende
Source : AGRA alimentation
3 juillet 2014 – n° 2296 – p 21
Condamnation, en juin 2014, par la Commission européenne, des sociétés Bonduelle (spécialiste français des légumes en conserve et surgelés) et Prochamp (Pays-Bas) à des amendes de respectivement 30 millions d’euros et 2 M EUR pour entente sur les prix des champignons en conserve MDD en Europe et partage de la clientèle. Suite à cette condamnation, Bonduelle, actif sur le marché des champignons depuis l’acquisition de l’entreprise Champignon France, en 2010, auprès du fonds d’investissement Butler Capital, entend poursuivre l’action judiciaire en dol et garantie de passif contre ce dernier. Données chiffrées : résultat net de Bonduelle de 52,1 milliard d’euros pour 1,9 md EUR de CA en 2012-2013.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION