Réponse apportée le 08/25/2012  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Effectivement, on trouve assez facilement sur internet mention de cette réputation du Don Quichotte

* « Depuis l’invention de l’imprimerie par Gutenberg, les livres populaires sont souvent copiés sans compensation. Il a fallu attendre la fin du Siècle des Lumières pour que cette pratique devienne négligeable selon les critères modernes. Pour cette raison, il est difficile de connaître le nombre de exemplaires de Don Quichotte (1605) écrit par Miguel de Cervantes, même si l’on sait que l’ouvrage fut immensément populaire pendant une certaine période. Le même argument s’applique à l’édition 1534 de la Bible de Martin Luther. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Best-seller>

* « Mais s’il fallait attribuer la palme de la longévité à un roman, Don Quichotte l’emporterait haut la main. Le chef-d’oeuvre de Cervantès se vend sans interruption dans le monde entier depuis sa sortie… il y a quatre siècles, en 1605. »

Vous pouvez lire l’article sur Jeuneafrique.com : Best-sellers et long-sellers
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARCH-LIN20057bestssrelle0.xml/>

**Cet article du JDD (Journal du dimanche) mentionne un ouvrage qui semble intéressant pour vérifier cette assertion :
http://www.lejdd.fr/Chroniques/Bernard-Pivot/La-course-aux-best-sellers-403331>

Auteur : Rouvillois, Frédéric
Titre : Une histoire des best-sellers /
Éditeur : [Paris] : Flammarion, 2011
Description : 1 vol. (346 p.) : couv. ill. ; 22 cm
Résumé : Une histoire littéraire à travers le phénomène du best-seller pour comprendre les ingrédients qui permettent à un roman de bien se vendre.
Sujets : Best-sellers–Histoire
Littérature–Édition
Exemplaire
Niveau 3 – Langues et littératures – Papier
1. 81 ROU – Disponible

Effectivement, plusieurs paragraphes sont consacrés au Quichotte p62, 65-67, 117, 118, 127, 259

Page 62 : « Le cas du « Voyage » n’est évidemment pas unique, loin de là. L’histoire abonde de cas semblables, où le futur « classique » trouve d’emblée son public, et commence par un succès populaire : Don « Quichotte » et « Le Cid » au XVIIe siècle, « Candide » ou « Robinson Crusoé » au XVIIIe, « Les Misérables » au siècle suivant. »

Page 65, je cite :
« En 1615, […] Cervantès se décide à publier ce que toute l’Europe cultivée attend depuis des années : la seconde partie de « Don Quichotte ». Et il en profite pour célébrer, non sans ironie, l’extraordinaire engouement du public pour la première partie de son livre, parue dix ans plus tôt. Dès le chapitre trois, le Chevalier à la triste figure (…) reçoit un jeune gandin, le bachelier Samson Carrasco (…) : « Il est donc véritable, l’interroge Don Quichotte, que l’on a composé mon histoire, et que l’auteur était Maure et savant homme ? Cela est si véritable, repartit Samson, que je tiens pour assuré que dès aujourd’hui même il y a plus de douze mille exemplaires imprimés de cette histoire. J’en prend à témoin le Portugal, Barcelone et Valence, où on l’a imprimé ; bien plus, le bruit court qu’on l’imprime à Anvers ; et pour moi je crois fermement qu’il n’y a ni nation ni langue qui ne la traduise… »
Si les chiffres cités sont évidement pure fantaisie, le fait est que le chef d’oeuvre de Cervantès a connu d’emblée une diffusion internationale. Durant l’été 1605, on l’édite à Lisbonne, on le diffuse au Pérou, en Flandres et en Italie. En 1612, Thomas Shelton en donne une première traduction anglaise, suivie deux ans plus tard de la traduction française établie par l’interprète du roi , César Oudin. Cette version (…) enchantera les français et sera rééditée à seize reprises en un demi-siècle. »

L’article suivant trouvé dans CAIRN portail de revues de sciences humaines et sociales en texte intégral signale le livre de Jean Canavaggio

François Foronda « Don Quichotte, best-seller universel ! », L’Histoire 4/2005 (n°297), p. 24-25.
URL : www.cairn.info/magazine-l-histoire-2005-4-page-24.htm.

Auteur : Canavaggio, Jean
Titre : Don Quichotte, du livre au mythe : quatre siècles d’errance /
Éditeur : [Paris] : Fayard, 2005
Description : 346 p.-[16] f. de pl. : couv. ill. en coul. ; 24 cm
Résumé : L’auteur étudie le processus complexe qui a abouti à la naissance de la figure emblématique du chevalier à la triste figure. Il distingue les étapes de ce parcours, du début du XVIIe siècle à nos jours ainsi que l’élargissement des zones d’influence du personnage de don Quichotte et dégage les raisons qui éclairent la naissance d’un mythe.
Sujets : Littérature comparée–Thèmes, motifs
Don Quichotte
Exemplaire
Niveau 3 – Langues et littératures – Papier
1. 81.041 CAN – Disponible

Cet ouvrage de Jean Canavaggio confirme cette notoriété précoce en donnant plus de détails sur les différentes éditions, réimpressions, traductions (voir page 84) mais le propos de son livre est d’analyser les raisons du succès de ce texte, de son audience universelle. Donc, à lire si vous voulez vraiment comprendre le succès de ce best (long) seller.

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)
http://www.bpi.fr

Home Bel Usage piste 110

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION