Insolite : Je cherche des documents sur la grande invasion des lapins en Australie

Thème :

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 05/05/2022.

La grande invasion australienne des lagomorphes s’est déroulée au XIXème siècle.
Ce déferlement de lapins de garenne, de son nom scientifique l’ Oryctolagus cuniculus, fut causé accidentellement, en 1859, par Thomas Austin, colon et chasseur britannique.
Retour sur cet épisode !

« Les lapins sont arrivés en Australie avec la Première flotte, en 1788. Pendant 80 ans, ils sont élevés en clapiers pour leur viande bon marché. Tout bascule en 1859 : un colon anglais, Thomas Austin, chasseur invétéré, demande à se faire expédier 12 couples de lapins pour les relâcher sur sa propriété de Barwon Park, près de Winchelsea (Victoria) : il souhaite les utiliser pour organiser des parties de chasse. Mais suite à un incendie, ceux-ci s’échappent de leur enclos…  et vont engendrer, au cours des décennies suivantes, le plus grand fléau « human-made » que l’Australie ait connu. »
Source :
La Rabbit-Proof Fence : 3000km de grillage pour endiguer le pire fléau importé en Australie – LCANews

Pour en savoir plus sur cette Première flotte :
« Le 26 janvier 1788, l’Australie reçoit ses premiers immigrants européens. L’anniversaire de cette arrivée de la « Première Flotte » (First Fleet) est devenu la fête nationale du pays dès 1818. »
26 janvier 1788 – Premiers immigrants en Australie – Herodote.net


Autres documents sur la propagation des lapins

En 1859, Thomas Austin, un Britannique chasseur et nostalgique du sud de l’Australie importe 12 couples de lapins. Cinquante ans plus tard, 600 millions de ces animaux ont colonisé 60 % du territoire à la vitesse moyenne de 110 kilomètres par an : une des pires catastrophes de l’Australie.
Source :
L’invasion du lapin en Australie : Oryctolagus cuniculus | Dossier  par Claire König, (Enseignante Sciences Naturelles) futura-sciences.com, le 23/09/2019.

Enquête : Hécatombe de lapins australiens. Plus de dix millions sont déjà morts. Histoire d’ une «bavure» scientifique par Corinne Bensimon, libération.fr, le 16/01/1996.
Extrait :
« À partir de 1992, le CSIRO (équivalent local du CNRS) monte une nouveau projet de lutte biologique antilapin. Avec un autre virus, signalé pour la première fois en 1984 en Chine et fort répandu aujourd’hui en Europe du Nord : le VHD (Viral haemorrhagic disease ou maladie virale hémorragique). Les chercheurs australiens testent le virus sur divers animaux, concluent qu’il n’attaque que les lapins européens et décident de faire une essai sur un site isolé, en préalable à un largage national programmé pour 1998. »

Le CSIRO ou Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation est l’organisme gouvernemental australien pour la recherche scientifique.
Le CNRS est le Centre national de la recherche scientifique français.

« 1859, un colon britannique nommé Thomas Austin importe en Australie douze couples de lapins pour varier les cibles à la chasse. Quelques lapins s’échappent de leur enclos suite à un incendie, et voilà venir l’une des pires catastrophes survenues en Australie, qui donne encore des migraines aux autorités, impuissantes à juguler l’invasion lapine. »
Source :
La désastreuse introduction du lapin en Australie par Filthy Flaw, medium.com, le 01/06/2014.


Pour aller plus loin…

À la fin de cet article, Chroniques du temps passé : La question des lapins en Australie, vous trouverez différentes références bibliographiques sur le sujet qui pourront satisfaire votre curiosité.


Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information


Vous aussi, vous avez une question ?

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.