Réponse apportée le 09/16/2014  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

En réponse à votre demande, j’ai effectué une recherche dans la base Europresse et sélectionné parmi la centaine de références citant ce projet des extraits qui permettent de retracer l’histoire de ce projet.
Pour des questions de droit je ne peux vous copier les articles en entier. Le classement va du plus ancien au plus récent :

01net. LA QUINZAINE, jeudi 11 juillet 2013, p. 16 Accéder à Internet depuis la stratosphère
Nom du projet: Loon. Pour fournir un accès Internet aux zones les plus reculées de la planète, Google a une solution: envoyer des ballons connectés dans la stratosphère.
http//youtu.be/m96tYpEk1Ao>  vidéo de 2 :13

Direction Informatique (site web) Jeudi 22 août 2013 Nouvelle phase de tests pour le projet Loon de Google Benjamin Jébrak

« Google recherche des volontaires pour tester son projet d’accès Internet par ballons de haute altitude, indique PC Magazine Dans cette nouvelle phase d’essais, des volontaires en Californie devront tester les récepteurs au sol et l’envoi de données via ces connexions au réseau. Annoncé en juin dernier, le projet Loon de Google cherche à fournir une connexion Internet aux régions isolées de la planète. Alors que plusieurs régions du monde peuvent difficilement être « câblées » (les jungles et les montagnes par exemple), ce projet propose d’installer des relais aériens à bord de ballons météorologiques pouvant voler à très haute altitude. Le contrôle des ballons se fait par un pilote au sol qui peut modifier leur altitude afin de rejoindre les bons courants aériens, explique PC Magazine. Lire la suite de l’article sur le site de PC Magazine (en anglais) »

Aujourd’hui en France Fait du jour, vendredi 29 août 2014, p. 3, Internet partout dans le monde
« EN JUIN 2013,Google lance le projet Loon et trente ballons aériens dans l’atmosphère. Grâce à eux, la firme veut connecter à la Toile les habitants des zones les plus reculées de la planète. L’achat récent de Titan Aerospace, société qui planche sur des drones solaires capables de rester en l’air durant des années, participe sans doute de la même idée. »

 Libération ÉcoFutur, lundi 2 septembre 2013, p. SUP8  
«Loon for all» le net plus ultra de google Le géant veut fournir un accès au Web aux pays du sud via des ballons strato- sphériques. Gabriel Siméon

Attention, Google a une nouvelle idée folle : le géant du numérique veut fournir un accès Internet à tous les non-connectés de la planète, estimés à 5 milliards d’individus, et ce même dans les endroits les plus reculés. Comment ? En envoyant dans la stratosphère une horde de ballons équipés d’antennes radio censés faire le lien entre chaque futur internaute et une station reliée à Internet. Dingue ? C’est justement le nom donné à ce projet («Loon», en anglais) déjà testé avec succès en Nouvelle-Zélande en juin. L’avantage des ballons, c’est qu’il n’y a plus besoin d’installer des câbles pour relier chaque maison au Net : les requêtes peuvent être transmises depuis une antenne fixée au domicile jusqu’au ballon le plus proche, puis relayées de ballon en ballon jusqu’à la station connectée à Internet la plus proche. Flottant dans les airs entre 18 et 27 km d’altitude, bien au-dessus de la circulation des avions, chaque ballon Google devrait pouvoir délivrer un débit équivalent à la 3G sur une zone au sol de 40 km de diamètre…

L’Usine Nouvelle.com Lundi 31 mars 2014 – 14:43 GMT+1 Drones Facebook VS ballons Google : une course technologique à la conquête des populations non connectées

Facebook, non content de s’être offert le spécialiste de la réalité virtuelle Oculus Rift, a annoncé le lancement de son « Connectivity Lab » pour étendre l’accès à internet dans le monde. Au menu, de nouvelles technologies qui rivalisent ouvertement avec le projet Loon de Google.[…]

Pour l’instant, Google semble avoir les meilleures cartes en main. La firme de Mountain View dispose de 59 milliards de dollars en cash selon Bloomberg- tandis que Facebook a utilisé plus d’un tiers de son cash pour acheter Whatsapp à 19 milliards. Google dispose également d’un champ d’action bien plus large. Facebook, focalisé sur sa mission de connecter les individus, a pour l’instant moins de possibilités d’innover.

Google déploierait un réseau de 180 satellites pour couvrir les zones blanches Publié par Guillaume Belfiore le lundi 02 juin 2014

Google multiplie ses initiatives dans la démocratisation de l’accès à Internet et après avoir annoncé son projet Loon, la firme californienne entendrait désormais gérer toute une flotte de satellites.
http//pro.clubic.com/entreprises/google/actualite-706349-google-1-flotte-satellites.html

Industrie et Technologies.com Mardi 5 août 2014 – 09:21 GMT+1 La boulimie technologique de Google: sa soif d’espace

Extrait : Google a testé en Nouvelle-Zélande un ballon stratosphérique pour faciliter la connexion à Internet dans les zones reculées. Un ballon de 15 mètres de diamètre permettrait de transmettre les informations à un débit équivalent à la 3G sur près de 40 km autour de lui. Le nom du projet « Loon » n’est pas seulement la fin du mot balloon. Il signifie aussi « dingue » en anglais. Le ballon retransmet les données à 20 km au-dessus du sol. A la différence des satellites, hors de l’atmosphère terrestre, son contrôle nécessite une bonne maîtrise des données météorologiques. Et ce d’autant plus que les ballons communiquent entre eux pour former un réseau. Le projet est encore expérimental, mais le géant américain vient d’envoyer 30 ballons pour tester le système en Nouvelle-Zélande.

Industrie et Technologies.com Mardi 2 septembre 2014 – 07:00 GMT+1 Vidéo : comment Google récupère ses ballons Loon

Extrait : Le laboratoire Google X, au sein du géant de la recherche sur Internet, expérimente sur plusieurs projets dont il estime que le potentiel pourrait révolutionner le monde. Parmi eux, on trouve Loon, le projet de connecter le monde entier à Internet à l’aide de ballons stratosphériques. Dans une vidéo parue le 29 août, les équipes du projet Loon expliquent de quelle manière elles récupèrent les ballons retombés au sol.

Le projet Loon de Google a pour but de fournir des connexions Internet à haut débit (via la technologie LTE) aux deux tiers de la population mondiale qui n’y ont pas d’accès, grâce à l’utilisation de ballons stratosphériques flottant à une trentaine de kilomètres d’altitude. Le projet n’est encore que dans sa phase de recherche, mais de nombreux ballons volent déjà pour effectuer des tests.

 A toutes fins utiles, je vous copie le lien de l’Article Wikipedia http//fr.wikipedia.org/wiki/Projet_Loon>

Cordialement,
Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION