Accueil » Bibliothèques » Grand amateur de l’oeuvre de Sébastien Japrisot, j’ai relevé en parcourant des pages internet parues à ou depuis sa disparition  la référence à 2 oeuvres sur lesquelles il travaillaient peu avant son décès : une pièce de théâtre  » la lune apache » et un roman  » là haut les tambours ». Dans certains articles, on dit que la pièce étaient terminées …Concernant le roman, on parle de « quasiment achevé ». J’aurais aimé obtenir le maximum d’information sur ces textes et leur devenir. Merci d’avance.

Grand amateur de l’oeuvre de Sébastien Japrisot, j’ai relevé en parcourant des pages internet parues à ou depuis sa disparition  la référence à 2 oeuvres sur lesquelles il travaillaient peu avant son décès : une pièce de théâtre  » la lune apache » et un roman  » là haut les tambours ». Dans certains articles, on dit que la pièce étaient terminées …Concernant le roman, on parle de « quasiment achevé ». J’aurais aimé obtenir le maximum d’information sur ces textes et leur devenir. Merci d’avance.

    Tags :
    Étiquette :

    image_pdfimage_print

    Réponse apportée le 02/22/2010  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

    Bonjour,

    Sur les oeuvres de Japrisot que vous citez, j’ai trouvé sur une page web l’information suivante :

    « Sa dernière œuvre achevée de son vivant aura été sa première pièce de théatre, « La lune apache » en 2001. Un dernier grand succès public et critique avant sa mort deux ans plus tard, alors qu’il mettait la touche finale à un neuvième roman : « Là-haut les tambours ».

    Cela dit, je ne retrouve pas ces titres dans des bibliographies et catalogues de bibliothèques .
    Ayant contacté les Editions Denoêl, j’attends une réponse que je ne manquerai pas de vous faire parvenir dans les plus brefs délais .

    La personne s’étant occupée des oeuvres de Sébastien Japrisot aux Editions Denoêl a confirmé que les deux écrits de cet auteur intitulés « La lune apache » et « La-haut les tambours » n’ont jamais été publiés.

    Cordialement,

    Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)


    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.