Expressions: quelle est l’origine de l’expression « poser un lapin » ?

Lapin sortant d'un chapeau
Kranich17. Pixabay

Bibliothèque publique d’information, notre réponse du 05/04/2020


Voici la définition du Grand Robert :

 4 a   (Mil. xixe). Vx. Paiement éludé. Poser un lapin : ne pas payer (une prostituée). → Payer en monnaie de singe*.
 9  Elle n’usait de la poste restante que pour tâcher de lever les «  michets  » que son âge mûr ne lui permettait plus d’aguicher le soir dans le jardin du music-hall ! Cette fois, elle en était quitte pour ce que dans l’argot parisien on appelle un «  lapin  ». Goron, l’Amour à Paris, t. I, p. 348.


 b  Mod. et fam. Poser un lapin à qqn, le faire attendre en ne venant pas à un rendez-vous. Elle lui a posé un lapin et il ne l’a jamais revue depuis.
 10  Pour nos sentiments, nous en avons parlé trop souvent pour le redire, bien souvent un amour n’est que l’association d’une image de jeune fille (qui sans cela nous eût été vite insupportable) avec les battements de cœur inséparables d’une attente interminable, vaine, et d’un «  lapin  » que la demoiselle nous a posé. Proust, la Prisonnière, Pl., t. III, p. 66.


© 2017 Dictionnaires Le Robert – Le Grand Robert de la langue française


Sur la base du CNRTL (Centre national des ressources textuelles et lexicales) : Vous pouvez consulter les utilisations du mot lapin ou poser un lapin à quelqu’un dans la BHVF (Base historique du vocabulaire français)


Le site projet Voltaire est une initiative pour l’autoformation en orthographe, voici une explication un peu plus détaillée :

Poser un lapin : Projet voltaire, 27/12/2013
Pour le comprendre, il faut revenir au XIX e siècle. À cette époque, l’expression « poser un lapin » existait déjà, mais son sens faisait référence à un registre particulier de rendez-vous. En effet, dans le Nouveau Supplément du dictionnaire d’argot édité en 1889, Lorédan Larchey mentionne le « lapin » comme « un galant quittant les filles sans payer le prix convenu ». ….


Enfin une proposition avec le site web pédagogique pour découvrir d’autres expressions et leurs origines.
« Poser un lapin » signifie de nos jours ne pas aller à un rendez-vous, sans prévenir la personne qui nous attend. Cependant, le sens était autrefois différent.


Pour aller plus loin avec quelques livres :
Bayer aux corneilles et 99 autres expressions qu’on n’a jamais (vraiment) comprises
Soulié, Julien. Paris : First Editions, 2019.

Le pourquoi & le comment des expressions françaises : petit inventaire insolite pour les amoureux de la langue française
Sloan, Delphine. [Paris] : Larousse, 2018



Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information
www.bpi.fr

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *