Photo d'une interview du Premier ministre Rutte des Pays-bas

Par Minister-president Rutte from Nederland (Interview Radio 4) [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

J’ai constaté que les journalistes qui interviewent quelqu’un, personnage politique par exemple, précisent presque toujours à l’interviewé, à la fin de l’entretien, « dernière question ». Existe-t-il une règle de l’interview enseignée dans les écoles de journalisme qui régisse ainsi la forme que doit prendre cet exercice, savoir annoncer de cette manière la fin de l’entretien à son interlocuteur? Ou bien n’est-ce qu’une mode momentanée (pléonasme), de la même manière qu’il leur (les journalistes) est devenu habituel de dire « belle journée » ou « belle émission », au lieu du classique « bonne »… Je n’ai pas trouvé de réponse en « googlant » cette question…

Notre réponse du 30/08/2017

Des recherches dans le catalogue de la Bpi (Bibliothèque publique d’information), m’ont permis de consulter les livres qui suivent :

L’interview
Rémond, Edith
VE, 2007
L’auteure, enseignante dans une école de journalisme, montre que c’est la qualité de l’interviewer qui détermine celle de l’interview. Elle détaille toutes les étapes de l’interview, de la préparation à l’utilisation : comment ajuster la technique aux buts poursuivis, maîtriser son comportement, diriger sans imposer, placer l’entretien à la bonne distance du sujet et de la personne…

Le journalisme à la radio: la pratique au quotidien
Martin, Vincent
CEPJ, 2014
Animateur et journaliste, l’auteur dispense ses conseils pour apprendre les techniques d’écriture et de diction nécessaires pour travailler à la radio. Des exercices pratiques permettent de passer en revue les différents genres journalistiques : flash, reportage, talk, interview…

Ces livres n’indiquent pas s’il existe un modèle type d’interview qui serait enseigné dans les écoles de journalisme, modèle qui serait régi par un certain nombre de normes dont celle qui consisterait à suggérer la fin de l’interview par les mots « dernière question ».
Ces livres présentent davantage des techniques à visée pratiques et n’abordent pas la question de l’enseignement dispensé dans les écoles de journalisme.
Il semblerait que cette pratique soit simplement liée au fait qu’ il est ainsi rappelé à l’interviewé que le temps est compté et que sa dernière intervention doit donc être relativement concise.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION