couverture du Livre de Stella (Ou des témoignages postérieurs d’adultes juifs ayant été enfants à cette époque).

Notre réponse du 09/05/2017

Outre le Journal d’Anne Franck, plusieurs témoignages d’enfants juifs durant la Seconde guerre mondiale ont été publiés, notamment :

Le livre de Stella : jeune fille de la liste de Schindler
Stella Müller-Madej
Editions du Félin, 2002
Présentation de l’ouvrage : « 1939, l’Allemagne nazie envahit la Pologne. Stella a neuf ans. Parce qu’elle est juive, elle doit quitter, un jour de novembre, l’appartement de son enfance pour le ghetto de Cracovie. Elle est ensuite déportée avec toute sa famille dans le camp de concentration de Plaszow, puis à Auschwitz. Grâce à Oskar Schindler, industriel allemand qui sauva plus d’un millier de Juifs, elle est libérée du camp de Brünnlitz.
Près de cinquante ans plus tard, Stella Müller-Madej relate au présent, presque au jour le jour, ses préoccupations d’enfant d’alors, son incompréhension, puis sa prise de conscience.
Vivre après les camps est pour elle un devoir, écrire exorcise le mutisme de l’horreur vécue. Refusé par nombre d’éditeurs polonais, son récit n’a été publié en Allemagne qu’après le film de Steven Spielberg. C’est là l’unique témoignage d’un Juif sauvé par Schindler.
D’une force exceptionnelle et d’une vivacité surprenante, le Livre de Stella est à placer aux côtés du Journal d’Anne Frank et doit s’inscrire dans notre mémoire. »
Disponible dans le réseau des bibliothèques de la ville de Paris : https://bibliotheques.paris.fr/Default/doc/SYRACUSE/298251/le-livre-de-stella-jeune-fille-de-la-liste-de-schindler

La petite fille du Vel d’Hiv
Annette Muller
Editions Hachette, 2012
Présentation de l’ouvrage : « Annette a 9 ans quand elle est arrêtée lors de la rafle du Vel’d’Hiv. Après le récit paisible de petite fille au sein d’une famille d »émigrés juifs polonais à Ménilmontant, elle décrit la mise à l’écart barbare qui entraîne sa prise de conscience obligée d’une identité différente, que l’enfant devra désormais taire. Ce récit, raconté avec une « grâce » enfantine qui rend encore plus poignant une réalité monstrueuse, est aussi un témoignage contre le silence qui entoure encore la rafle du Vel’ d’Hiv, la participation active de la police française, l’indifférence d’une grande partie de la population et son accord tacite dans la désignation du bouc émissaire. »
Disponible dans le réseau des bibliothèques de la ville de Paris : https://bibliotheques.paris.fr/Default/doc/SYRACUSE/861063/la-petite-fille-du-vel-d-hiv-recit

Je suis une étoile : une enfant de l’holocauste
Inge Auerbacher
Editions du Seuil, 1989
Présentation de l’ouvrage : « Seuls les enfants « spéciaux » portent une étoile, on me remarque de près comme de loin. Ils ont mis un signe sur mon coeur, je le porterai avec fierté, dès le départ. » Le témoignage vraie et émouvant d’une enfant juive qui découvre l’enfer des camps de concentration et qui parvient, malgrè tout, à s’en sortir et à survivre… »
Disponible dans le réseau des bibliothèques de la vile de Paris : https://bibliotheques.paris.fr/Default/doc/SYRACUSE/223607/je-suis-une-etoile-une-enfant-de-l-holocauste

Je ne lui ai pas dit au revoir : des enfants de déportés témoignent
Claudine Vegh
Editions Gallimard, 1996
Disponible dans le réseau des bibliothèques de la ville de Paris : https://bibliotheques.paris.fr/Default/doc/SYRACUSE/110096/je-ne-lui-ai-pas-dit-au-revoir-des-enfants-de-deportes-parlent

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 24 fois dont 1 fois aujourd'hui