Est-ce que la « sainte Catherine » est la fête de toutes les femmes célibataires ou juste des jeunes femmes qui ne sont pas mariées à 25 ans (les catherinettes) ?

Réponse apportée le 06/09/2010  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Il est toujours évoqué que le 25 Novembre, est le jour de la Sainte Catherine, jour des Catherinettes. On y fête les jeunes filles de 25 ans qui ne sont pas encore mariées.
La tradition veut qu’elles portent un chapeau extravagant aux tons jaunes et verts confectionné pour ou par elles, à leur image.
Lire l’article :

http://www.joyeuse-fete.com/saintecatherine.html

En consultant notre catalogue, j’ai repéré l’ouvrage de Paul Yves Sébillot intitulé : Folklore et curiosités du vieux Paris ; a propos de Sainte Catherine, on peut lire sous le titre « Sainte Catherine »
je cite :

« Avant d’être la sainte patronne des jeunes filles, elle était celle des écoliers, des philosophes et de la faculté de théologie de Paris, parcequ’elle était trés érudite .Vers la Ste Catherine, dans les collèges, les élèves soutenaient des thèses appelés « catherinettes » pour cette raison. An moyen âge, c’était la plus populaire des saintes.
Elle devint sans doute la patronne des jeunes filles parce que « Céatharina » en grec veut dire « toujours pure,immaculé »
Quant à l’expression, coiffer la sainte catherine, elle vient du fait qu »autrefois en france, on habillait les statues et que les jeunes filles étaient chargées de ce soin. On devait confier aux plus agées le soin de coiffer la sainte , d’où l’expression. Quant à l’âge de 25 ans, il était regardé comme la fin de la jeunesse et qu’elles resteraient à coiffer Sainte Catherine »

Autre référence consultée également :
les catherinettes en fête : anne montjaret

à propos de « coiffer « Sainte Catherine » je cite ;

« C’est à partir de 15 ans âge requis pour contracter le mariage et jusqu’à leur noce que l’on dira des jeunes filles qu’elles coiffent sainte Catherine. Cette expression désigne aussi bien le fait d’être coiffé, de porter le bonnet, que de coiffer l’effigie de Sainte Catherine…….On aura compris que l’expression s’adresse aux jeunes filles et aux vieilles filles. En effet après 25 ans, fin de la tutelle des parents pour contracter un mariage, on dit des jeunes femmes qu’elles coiffent définitivement Sainte Catherine »

Vous pouvez venir consulter ces 2 ouvrages en libre accès au niveau 2 de la bibliothèque (notices ci-jointes)

Auteur : Monjaret, Anne
Titre : Les catherinettes en fête /
Éditeur : Paris : Archives et culture, 2008
Description : 79 p. : ill. ; 24 x 21 cm
Collection : Images d’autrefois
Résumé : Du XIXe siècle aux années 1960, la fête de sainte Catherine, le 25 novembre, est l’un des événements festifs majeurs pour les jeunes femmes ayant atteint l’âge de 25 ans qui sont toujours célibataires. Le mot catherinette renvoie au combat des femmes des deux derniers siècles pour leur indépendance. Les photos contenues dans cet ouvrage témoignent de l’ampleur de cette fête, notamment à Paris.
Niveau 2 – Droit, économie, sc. sociales –
396 MON – Disponible

et

Sébillot, Paul-Yves
Titre : Folklore et curiosités du vieux Paris /
Éditeur : Paris : Maisonneuve et Larose, 2002
Description : 607 p. : ill. ; 24 cm
Collection : Références
Niveau 2 – Droit, économie, sc. sociales –
39(441.1) SEB – Disponible

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)
http://www.bpi.fr

Home A

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *