En quoi les travaux de Charcot à la Salpêtrière ont-ils permis l’entrée de l’hypnose dans la médecine?

Réponse apportée le 01/09/2013  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Pour commencer votre recherche sur Charcot et l’hypnose, nous vous conseillons les encyclopédies en ligne :

→ L’Encyclopaedia Universalis. 13 articles. Abonnement souscrit par la bibliothèque

Voici les extraits les plus pertinents :

• CHARCOT JEAN MARTIN (1825-1893)
Auteur : Bruno HALIOUA
Fils d’un charron, Jean-Martin Charcot accomplit ses études secondaires à Paris, au lycée Bonaparte (actuel lycée Condorcet), puis envisage de faire l’École des beaux-arts en raison de ses dons pour le dessin, avant de s’inscrire finalement à l’École de médecine en 1844. Brillant étudiant, il est reçu successivement interne des hôpitaux de Paris […] Lire la suite

********************************************************************************************************
• J. M. CHARCOT ENSEIGNE LA NEUROLOGIE À LA SALPÊTRIÈRE
Auteur : Bruno HALIOUA
Ayant été nommé, en 1862, à l’hôpital parisien de la Salpêtrière, où il devait rester de longues années, Jean Martin Charcot y ouvrit, en 1882, ce qui allait devenir la plus grande clinique neurologique d’Europe. Étudiant l’atrophie musculaire, Charcot avait identifié (1865) la sclérose latérale amyotrophique consécutive à la dégénérescence des […] Lire la suite

********************************************************************************************************
• HYPNOSE. Auteur : Léon CHERTOK
Dans le chapitre « Du magnétisme animal aux écoles de Nancy et de la Salpêtrière » : … et fonda avec Liébeault l’École de Nancy (1884). Face à cette école de tendance psychologique J.-M. *Charcot et son École de la Salpêtrière, d’inspiration physiologique, défendaient une théorie somatique de l’hypnose en insistant sur la présence en celle-ci de signes physiques objectifs. Pendant la décennie 1880-1890, marquée par la lutte passionnée […] Lire la suite

→ L’ Encyclopédie libre Wikipédia. 2 articles

Jean-Martin Charcot

École de la Salpêtrière (hypnose)

************************************************************************************************************************************************************
Références bibliographiques trouvées sur notre catalogue en ligne

→ Titre : Charcot, un grand médecin dans son siècle
Auteur : Bonduelle, Michel
Éditeur : Paris : Michalon, 1996
Description : 397 p. ; 25 cm
Résumé : En auscultant le système nerveux, en étudiant la folie et en donnant un nouveau sujet d’étude à la médecine, Charcot (1825-1893), « inventeur » de la neurologie, a radicalement modifié la manière de percevoir l’être humain et ouvert la voie à la psychanalyse.

Exemplaire
Niveau 2 – Sciences, techniques, médecine
61(091) CHAR 2 – Disponible

→ Titre : Histoire de l’hypnose en France
Auteur : Barrucand, Dominique
Éditeur : 1967

Chapitres : Charcot et l’Ecole de la Salpêtrière pages de 55 à 64
l’Ecole de la Salpêtrière de 1884 à 1910 pages de 135 à 149

Exemplaire
Niveau 2 – Philo, psycho, religions
153.52(091) BAR – Disponible

→ Titre : L’hypnose : Charcot face à Bernheim : l’école de la Salpêtrière face à l’école de Nancy
Éditeur : Paris : L’Harmattan, 2004
Description : 149 p. ; 22 x 14 cm
Collection : Encyclopédie psychologique
Résumé : Propose une description des deux écoles de pensée concurrentes dans les domaines de l’hypnose et de l’hystérie, celle de la Salpêtrière avec Charcot et celle de Nancy avec Bernheim.

Exemplaire
Niveau 2 – Philo, psycho, religions
15(091) NIC – Disponible

→ Titre : Leçons du mardi à la Salpêtrière
Auteur : Charcot, Jean Martin
Éditeur : Paris : Bibliothèque des introuvables, 2002
Description : 2 vol. ; 23 x 15 cm
Résumé : Présentation de la méthode de diagnostic de l’hystérie par le neurologue Charcot. Il utilise les caractéristiques cliniques qui lui permettent de définir l’hystérie comme névrose et a recours à l’hypnose.

Exemplaires
Niveau 2 – Sciences, techniques, médecine
616.8 CHA vol.1 – Disponible
616.8 CHA vol.2 – Disponible

→ Titre : Invention de l’hystérie : Charcot et l’iconographie photographique de la Salpêtrière
Auteur : Didi-Huberman, Georges
Éditeur : Paris : Macula, 1982
Description : 303 p : ill., couv. ill ; 24 cm
Collection : Macula Scènes

Exemplaire
Niveau 2 – Sciences, techniques, médecine
616.8(091) DID – Disponible

→ Titre : Le vrai Charcot : les chemins imprévus de l’inconscient / Suivi de deux essais de Jacques Gasser et Alain Chevrier
Auteur : Gauchet, Marcel
Éditeur : Paris : Calmann-Lévy, 1997
Description : 284 p. ; 23 cm
Résumé : Lire Charcot pour comprendre Freud, car la psychanalyse découle du travail mis en place par le neurologue français, telle est la thèse de cet ouvrage. Il est complété par deux études sur la pathologie de la motricité chez Charcot et sur le rôle de Charcot dans la pensée d’André Breton.
Exemplaire
Niveau 2 – Sciences, techniques, médecine
61(091) CHAR 2 – Disponible
Mots clés : Jean-Martin Charcot, hypnose

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *