Écologie : Je recherche des informations sur le siwak (comme brosse à dents naturelle)

image_pdfimage_print

Médiathèques de Strasbourg – notre réponse du 23/10/2020.

photo représentant trois brosses à dents dont une est en siwak.
brosse à dents en siwak © hayatikayhan via DepositPhotos

Qu’est-ce que le siwak ?
Selon l’article Siwak de Wikipédia, le siwak « appelé aussi souek, souak, meswak ou « bois d’araq (bâton d’arak) », est la racine de l’arbuste Salvadora persica utilisée comme brosse à dents naturelle. C’est aussi le nom (souak) donné pour le même usage à l’écorce de noyer, au Maghreb. »


Comment l’utiliser ?

WikiHow, le recueil multilingue de guides simples, propose un mode d’emploi concernant l’utilisation de cette brosse à dents naturelle : https://fr.wikihow.com/utiliser-le-siwak


Pour en savoir plus…

Ouvrage sur le siwak

Le siwak, solution naturelle pour une hygiène bucco-dentaire
Mahboudi Moussaoui, Ed. Sana, 2013.
Résumé :
Les substances d’origine végétale sont des petits bâtons savoureux, et, bien que primitives, elles furent, pour certaines, une étape de transition vers la brosse à dents moderne. Il a été établi qu’environ dix-sept plantes ont pu être recensées comme source naturelle pour plusieurs de ces méthodes d’hygiène buccale.


Article en ligne

Cairn.info est une plateforme en ligne proposant plusieurs types de ressources dont des articles de revues.
Hygiène bucco-dentaire d’enfants scolarisés marocains et de leurs mères, par Assimi Sihame, Tajmouti Rhita, Oum Keltoum Ennibi, in Santé Publique, 2016/2 (Vol. 28).
Cet article mentionne le siwak dans le cadre d’une étude sur l’hygiène bucco-dentaire d’un échantillon d’enfants scolarisés au Maroc.


Recherches universitaires

Ensuite, plusieurs thèses en odontologie traitent du bâton à mâcher et de la plante Salvadora Persica. Vous trouverez des informations ci-dessous à l’aide du catalogue du SUDOC (système universitaire de documentation).
Le SUDOC est un catalogue collectif alimenté par l’ensemble des bibliothèques universitaires.

En recherchant avec le terme salvadora, nous obtenons 8 résultats, en particulier cette thèse :
Hygiène bucco-dentaire et « bâton à mâcher » : origines et aspects scientifiques par Fatima Lababidi, sous la direction de Anne-Marie Musset, Université de Strasbourg, 2020.
Résumé :
Le bâton à mâcher encore appelé « koyoji » en japonais, « qisam» en hébreux, et « miswak » en arabe, est encore répandu en Asie, en Afrique, en Amérique du Sud et au Moyen-Orient. Ces bâtons à mâcher sont le plus souvent obtenus à partir d’une plante appelée Salvadora Persica, qui provient d’un arbre appelé « arak ».
Selon différentes études, le bâton à mâcher aurait un effet mécanique par ses fibres, ainsi que des effets chimiques via les constituants des fibres de la Salvadora Persica.
C’est en effet par le relargage de ses différents constituants que ce bâton apporterait des bénéfices sur la santé bucco-dentaire (…).


Pour finir, il est également possible de trouver des informations complémentaires à la Bibliothèque de médecine et odontologie de Strasbourg.


Eurêkoi
Médiathèques de Strasbourg


Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *