Réponse apportée le 12/10/2009  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse. révisée le 10/10/2015

A partir du dictionnaire de français Littré :

je cite à propos du « merlan » :

« Se dit populairement d’un perruquier, et surtout se disait quand les perruquiers étaient blancs de poudre, comme les merlans de farine. La Peyronie [célèbre chirurgien] est chef de perruquiers qu’on appelle merlans, parce qu’ils sont blancs, Journal de BARBIER, 1744, t. II, p. 404, 1re édit. ….M’adressant à un merlan qui filait une perruque sur un peigne de fer…. CHATEAUBR. Mém. d’outre-tombe, dans le feuillet. de la Presse du 4 nov. 1848. »

Autre adresse de dictionnaire Les excentricités du langage de Lorédan Larchey :

 Sobriquet donné à un perruquier à cause de la poudre qui couvre ordinairement ses habits.  » — Dhautel, 1808. — La Peyronie est chef de perruquiers qu’on appelle merlans parce qu’ils sont blancs. » — Journal de Barbier, 1744.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

Thème(s) :  

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION