Dans le cadre d’un travail d’histoire, je suis à la recherche de monographies et d’articles scientifiques concernant la deuxième internationale socialiste.

TAGS :

Notre réponse du 04/11/2015

Pour situer le domaine voici quelques mots clés retenus : 

L’Internationale ouvrière, connue sous le nom de Deuxième Internationale, ou Internationale Socialiste, Friedrich Engels, partis socialistes et ouvriers d’Europe, Congrès de Paris en juillet 1889

Ouvrages

L’internationale socialiste / André Donneur 1983, coll. Que sais je

Les Internationales ouvrières, Kriegel,  (1864-1943), coll. Que sais-je ?, ibid., rééd. 1983

 La Deuxième Internationale 1889-1914, Haupt Georges, notice Sudoc

Les relations entre socialistes allemands et français a l’époque de la deuxième internationale (1889-1914), Goergen, M. L. (1998).  (Doctoral dissertation, Paris 8). http://www.sudoc.fr/011214120

L’Internationale socialiste, Portelli, H. (1983). . Editions de l’Atelier.

Thèses

Auguste Bebel, un socialiste allemand de la Deuxième Internationale. Christiane Benoît, 1970 thèse http://www.sudoc.fr/014972697

La Deuxième Internationale, 1889-1923. Patricia A. M. van der Esch, Marcel Rivière, 1957 Thèse http://www.sudoc.fr/010396748

Les congrès de l’Internationale socialiste entre les deux guerres mondiales. Maria Sokolova, 1953 Thèse http://www.sudoc.fr/017423996

Articles

Zorgbibe, C. (1969). « L’Internationale socialiste: structure et idéologie ». Politique étrangère, 81-107. (article Revue)

Rebérioux, M., & Haupt, G. (1963). « L’attitude de l’Internationale ». Le Mouvement Social, (45), 7-37.

Haupt, G. (1962). « Histoire de l’Internationale socialiste ou Histoire internationale du Socialisme ? Sur quelques controverses à propos de problèmes de recherche et de méthode ». Le Mouvement social, (41), 13-34.

Divers articles et références accessibles en ligne sur le portail Cairn

Dogliani Patrizia, « Socialisme et internationalisme. », Cahiers Jaurès 1/2009 (N° 191) , p. 11-30.URL : www.cairn.info/revue-cahiers-jaures-2009-1-page-11.htm.

Sites internet

Revue Mouvement social-démocratie : http://www.lemouvementsocial.net/

Wiki Rouge Internationale Ouvrière : http://wikirouge.net/Internationale_Ouvri%C3%A8re

l’Archive Internet des Marxistes : La IIe Internationale https://www.marxists.org/francais/inter_soc/

Le mouvement ouvrier de la création de l’A.I.T. à la faillite de la deuxième Internationale (1864-1914). http://culture.revolution.free.fr/themes/Deuxieme-inter.html

Vous trouverez plusieurs articles d’experts du domaine dans Encyclopaedia Universalis 

Socialisme – Les Internationales

La IIe  Internationale

 

La IIe Internationale
Née entre 1889 (deux congrès ouvriers internationaux se tiennent en juillet à Paris lors du centenaire de la Révolution française) et 1891 (le premier congrès unitaire se réunit en août à Bruxelles), la IIe Internationale existe toujours, mais sa grande époque coïncide avec les années antérieures à la Première Guerre mondiale.
La mise en place : 1889-1896
La renaissance d’une Internationale ouvrière, après la disparition de l’A.I.T., s’est heurtée à de grandes difficultés. Certaines sont structurelles : les forces militantes s’organisent, on l’a vu, dans le cadre de pays aux traditions diverses et redoutent souvent de perdre une autonomie où elles voient la condition de leurs progrès. D’autres sont idéologiques : les leaders marxistes, allemands, et avec eux Friedrich Engels, qui mourra en 1895, éprouvent quelques craintes devant le relatif isolement idéologique de la social-démocratie allemande sur laquelle repose selon eux, après la Commune de Paris, l’essentiel des espérances du socialisme ; ils souhaitent gagner du temps pour que le marxisme puisse étendre son influence. À la fin des années 1880, pourtant, les progrès assez rapides du mouvement ouvrier et du socialisme, en Europe et aux États-Unis, exigent une réponse. De nouveaux regroupements internationaux, purement corporatifs ou réformistes, s’esquissent : faut-il les laisser se développer ? Les principales réticences vont dès lors s’estomper. Mais dans ces conditions la IIe Internationale, à la différence de l’A.I.T., est conçue à l’origine comme un simple cadre pour des rencontres périodiques, des congrès, et non comme un organisme puissant et structuré à vocation révolutionnaire.
Encyclopaedia Universalis , article A.I.T. (deuxième internationale socialiste)

Eurêkoi – Marseille

 

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *