Réponse apportée le 06/01/2013  par PARIS-BIBLIOTHEQUE DES SCIENCES ET DE L’INDUSTRIE

Nos différentes recherches dans les dictionnaires à notre disposition n’ont pas vraiment fourni de réponse.

TLF (Le Trésor de la langue française est un « dictionnaire des XIXe et XXe siècle » qui comprend « 100 000 mots avec leur histoire, 270 000 définitions, 430 000 exemples, 350 millions de caractères ». Un logiciel de recherche puissant permet de nombreux types d’interrogation du dictionnaire. Consultation libre sur le web )

Seule mention approchante dans l’article vivant:
« Il n’y a pas une organisation du vivant, mais une série d’organisations emboîtées les unes dans les autres comme des poupées russes (Fr. JACOB, La Logique du vivant, 1970, p. 24) »

Nous n’avons pas trouvé ce terme dans le Dictionnaire interactif des sciences et techniques [ressource internet]
http://www.sciences-en-ligne.com/DIST/definition.php?search=Vivant>

Le grand dictionnaire terminologique [ressource internet] Office québécois de la langue française :

organisme vivant
Domaine : biologie > biotechnologie
Définition : Organisme individualisé et autonome qui peut se reproduire.
Notes : Les micro-organismes, les végétaux et les animaux sont des organismes vivants.
Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office
Termes privilégiés : organisme vivant n. m.
vivant n. m.
être vivant n. m.
http://www.granddictionnaire.com/btml/fra/r_motclef/index1024_1.asp>

*****************************************
Encyclopedia universalis
Cette encyclopédie nous paraît intéressante pour approcher les différentes acceptions de ce terme et appréhender l’historique de la recherche.
Il y a 10 mots-clés Universalis pour cette recherche.

BREVETABILITÉ DU VIVANT(6)
CLASSIFICATION DU VIVANT(57)
ÉLECTRONIQUE VIVANTE MUSIQUE(4)
FOSSILES VIVANTS(4)
MATIÈRE VIVANTE(6)
5 articles
1 média
tout afficher
LA NUIT DES MORTS-VIVANTS, George A. Romero(3)
L’ŒUVRE D’ART VIVANT, Adolphe Appia(1)
ORGANISME VIVANT(26)
DENON DOMINIQUE VIVANT baron (1747-1825)(4)
POINT DE LENDEMAIN, Dominique Vivant Denon(1)

Article MATIERE VIVANTE
Auteur : Andrée TÉTRY
BIOLOGIE L’être vivant
« En cette même année 1802, le mot « biologie » figure dans l’Hydrogéologie de J.-B. Lamarck ; la physique terrestre comporte trois parties : « La première doit comprendre la théorie de l’atmosphère, la météorologie, la deuxième, celle de la croûte externe du globe, l’hydrogéologie ; la troisième enfin, celle des corps vivants, la biologie. » Son cours de 1812 a pour titre Biologie, ou Considérations sur la nature, les facultés, les développements et l’origine des corps vivants. Un manuscrit inédit, que P. P. Grassé a signalé, précise que : « C’est à ces corps singuliers et vraiment admirables qu’on a donné le nom de corps vivants… Ils offrent en effet, en eux et dans les phénomènes divers qu’ils présentent, les matériaux d’une science particulière qui n’est pas encore fondée, qui n’a pas même de nom, dont j’ai proposé quelques bases dans la Philosophie zoologique et que je nommerai biologie. » Lamarck, à cette époque, ignorait le néologisme créé par Treviranus. C’est pourquoi le terme de biologie est considéré comme ayant été créé à la même époque par un Français, le zoologiste Lamarck, et par un Allemand, le naturaliste Treviranus. »

Nous transmettons pour complément votre question à nos collègues de la Médiathèque de La Villette via notre réseau Eurêkoi.

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)

Une définition scientifique :

« Bien que nous ne puissions pas définir la vie par une seule phrase simple, nous pouvons la circonscrire par une série de sept caractéristiques :
– Organisation cellulaire : tous les organismes sont constitués d’une ou plusieurs cellules…
– Complexité ordonnée : tous les objets vivants sont complexes et hautement ordonnés…
– Sensibilité : tous les organismes répondent à des stimulus.
– Croissance, développement et reproduction : tous les organismes sont capables de croître et de se reproduire et possèdent des molécules héritées qu’elles transmettent à leur descendance, assurant que celle-ci appartient à la même espèce.
– Utilisation d’énergie : tous les organismes absorbent de l’énergie qu’ils utilisent pour effectuer divers travaux…
– Homéostasie : tous les organismes maintiennent des conditions internes relativement constantes, différentes de celles du milieu environnant…
– Adaptation évolutive : tous les organismes interagissent avec d’autres organismes et avec leur environnement inanimé,… ; ils développent en conséquence des adaptations à cet environnement. »

Raven Peter H. et al., Biologie (2ème éd.), Bruxelles, De Boeck, 2011
En espérant avoir répondu à votre question.
Cordialement,

Bibliothèque des sciences et de l’industrie,

Home Bel Usage piste 110

http://www.cite-sciences.fr/fr/bsi>

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION