gros plan d'un oeil marron

[CC – 3.0], via wikimedia commons

Comment s’accorde l’adjectif marron au pluriel ? Par exemple, dans la phrase : « Elle a des yeux marronS » ? Le -s est – il correct ? Car il me semble que le marron est un fruit. Merci

Réponse du 20/10/2016

« Elle a des yeux marrons » est une forme incorrecte. Il faut écrire: « elle a des yeux marron ».

Pour répondre à votre question, j’ai consulté le site de l’Académie française et plus particulièrement la page intitulée Questions de langue
A l’article « Couleur : accord de l’adjectif et du nom » on lit ceci :

« Les adjectifs simples de couleur s’accordent en genre et en nombre : des costumes noirs, des cheveux blonds, des lacs verdâtres.

Toutefois, les noms communs employés comme adjectifs de couleur sont invariables : des chaussures marron, des robes pivoine. On peut en effet considérer ces formes comme des ellipses : des chaussures (de la couleur du) marron, des robes (de la couleur de la) pivoine.
On recense traditionnellement quatre exceptions à cette règle : rose, mauve, pourpre et écarlate, qui sont variables. Fauve et incarnat, étant d’abord des adjectifs, sont naturellement variables. 
Les formes adjectivales complexes sont également invariables. On écrira ainsi :

– des mers bleu-vert, des yeux gris-bleu ;
– des gilets jaune paille, des robes rose bonbon ;
– des pulls vert pâle, une voiture bleu foncé ;
– des couvertures lie-de-vin, des soieries feuille-morte, des draps cuisse-de-nymphe (on lie les éléments par des traits d’union car ce qui était un syntagme libre devient un adjectif de forme figée).

Employées comme noms de couleur et non plus comme adjectifs, les formes ci-dessus ont les pluriels suivants :

– des bleu-vert, des gris-bleu ;
– des jaunes paille (les jaunes sont de la couleur de la paille), des roses bonbon ;
– des verts pâles, des bleus foncés (les verts sont pâles, les bleus sont foncés).

Par ailleurs, lorsque le nom ou l’adjectif de couleur est formé à partir d’un nom propre, le nom propre conserve sa majuscule et son invariabilité : des châles bleu Nattier (du bleu de certaines toiles de Nattier), des rideaux vert Véronèse (du vert de certaines toiles de Véronèse).

Lorsque plusieurs adjectifs de couleur sont associés par la conjonction de coordination et :

– ils restent invariables s’ils qualifient des objets bicolores, tricolores, etc. : des drapeaux bleu, blanc, rouge (chaque drapeau est tricolore), des écharpes rouge et noir (chaque écharpe est bicolore) ;

– ils varient s’ils qualifient des objets unis : des drapeaux bleus, blancs, rouges (certains drapeaux sont bleus, d’autres sont blancs, d’autres encore
sont rouges), des écharpes rouges et noires (certaines écharpes sont rouges, d’autres sont noires).
Par ailleurs, couleur reste toujours invariable dans la locution haut en couleur. Ainsi, on dira : des discussions hautes en couleur (hautes en matière de couleur, pour ce qui est de leur caractère truculent, pittoresque). » 

Je complète et j’ajoute, que cette règle est reprise dans le grand Robert de la langue française à l’article marron utilisé comme couleur :

« 3 (1765). Par appos. Couleur marron. — De couleur brun ou rouge brun. Habit marron (→ Landau, cit. 1). Yeux marron. Écharpe marron clair (➙ Bronze; havane).
— N. m. Du marron. Un marron foncé.
6 (…) le rosier n’ose encore que des surgeons d’un marron rose, d’une vivante couleur de lombric (…)

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION