La FIFA autorisait-elle ces matchs? La France a-t-elle essayé d’empêcher leur tenue ? Quelle importance les dirigeants du FLN accordait-elle à cette équipe dans la lutte pour l’indépendance ?

Notre réponse du 22/04/2016
Je vous propose un résumé des principales sources consultées citées plus bas :

L’équipe du FLN (ou « le 11 de l’Indépendance ») est constituée, en 1958, de joueurs algériens évoluant dans des équipes françaises métropolitaines et en Afrique de nord.
Pour faire connaître la cause algérienne, le FLN a l’idée de constituer une équipe de football algérienne. Son Rôle politique se situe à deux niveaux, international et national. Tout d’abord, cette équipe pouvait servir la cause algérienne, le football étant le sport favori des Algériens et un sport très populaire partout dans le monde. Le football devient, donc, un instrument de propagande révolutionnaire. Les joueurs sont considérés ainsi comme des combattants au même titre que les étudiants et les ouvriers syndiqués engagés. Localement, elle allait avoir un effet positif sur le moral du peuple.
Mais afin d’être à la hauteur des équipes internationales, il faut des joueurs professionnels de haut niveau. Le FLN pense donc tout naturellement à la Métropole, où des Algériens jouaient déjà dans des clubs de ligue 1, notamment l’Olympique de Marseille, depuis les années 30.
Au printemps 1958, l’équipe de France se prépare à la Coupe du monde en Suède cette année-là. Des Algériens sont déjà sélectionnés, comme Mustapha Zitouni et Rachid Mekhloufi.
Pour les recruter dans l’équipe du FLN, c’est un ancien footballeur, Mohamed Boumezrag (Bordeaux, Le Mans), qui s’en charge. Il doit aussi organiser leur fuite vers la Tunisie qui leur a offert son aide. En avril 1958, 12 joueurs acceptent et quittent clandestinement leurs clubs. Le FLN veut montrer ainsi que l’Algérie était prête et déterminée à l’autodétermination.
Leur fugue a un effet immédiat sur l’opinion publique française d’autant plus que l’on ne connaissait pas bien encore la condition de l’Algérie. Des personnalités sportives manifestent leur soutien aux joueurs, comme Raymond Kopa et Just Fontaine.
D’autres footballeurs les rejoignent et depuis la Tunisie, l’équipe commence à jouer des matchs internationaux. En mai 1958, le FLN fait une demande pour intégrer la FIFA, mais elle est refusée. Les autorités françaises font pression et obtiennent la non-reconnaissance de cette équipe par la FIFA (d’autant plus que certains footballeurs étaient, alors, sous le drapeau français, et considérés, par conséquent, comme déserteurs) et obtiennent l’interdiction officielle de l’équipe du FLN. L’adhésion à la CAF (de l’union africaine) est repoussée également suite aux pressions de la FFF et de la FIFA.
Quelques pays évitent de jouer contre la nouvelle équipe par crainte des sanctions de la FIFA. D’autres enfreignent, cependant, cette interdiction et expriment leur soutien à ces ambassadeur de la cause, ce qui permet à l’Algérie d’effectuer une tournée mondiale avec plus de 90 matchs. Rappelons ici le contexte de la guerre froide et le fait que cette équipe est le porte-voix au Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA). Malgré le boycott, ils jouent notamment en Asie (Vietnam et chine), en Union soviétique et les pays de l’Europe de l’est communiste (sauf l’Allemagne de l’Est), les pays du Maghreb, la Jordanie et l’Irak.
Ferhat Abbas dira de l’équipe du FLN : « Vous venez de faire gagner dix ans à la cause algérienne. »
Des spécialistes se demandent si la prise de conscience due à cet épisode n’a pas été l’une des causes de la chute de la IVe république en 1958 ?
L’équipe est dissoute en 1962, lors de l’indépendance de l’Algérie, et est remplacée, en 1963, par l’équipe nationale algérienne. Dès lors, la France annule la suspension des joueurs. 13 d’entre eux rejoignent la France et y jouent.
En 1968, en finale de la Coupe de France, c’est Mekhloufi qui d’un doublé offrira le trophée aux Verts. Le Général De Gaulle, lui remettra la Coupe en lui disant : « La France, c’est vous ! »

Nous vous proposons les ouvrages et ressources suivants :
1) Ouvrages :
Les footballeurs algériens en France à l’épreuve des identités nationales / Yvan Gastaut. Paris,‎ 2003
La belle histoire. L’équipe de France de football / Gérard Ejnès. Issy-les-Moulineaux, L’Équipe,‎ 2004 (ISBN 2-9519605-3-0)
Les footballeurs professionnels des années trente à nos jours / Alfred Wahl et Pierre Lanfranchi. Paris, Hachette,‎ 1995 (ISBN 978-2-01-235098-4)
L’indépendance comme seul but / Abderrahim Kader Paris, Paris Méditerranée,‎ 2008 (ISBN 2-84272-308-2) Possibilité de le lire en ligne
Dribbleurs de l’indépendance : L’incroyable histoire de l’équipe de football du FLN algérien / Michel Nait-Challal. Prolongations,‎ 2008 (ISBN 978-2-916400-32-7)
Un maillot pour l’Algérie : BD / Kris & Gallic. paris : Dupuis, 2016.- ISBN 9782800163413

2) Articles en ligne :

– « Sélections de foot disparues : le FLN et l’indépendance algérienne » à lire en ligne sur A la culotte, Blog de foot 2011, L’OBS avec Rue 89
– « Mekloufi, un footballeur français dans la guerre d’Algérie » / Lanfranchi Pierre. In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 103, juin 1994. Les enjeux du football. pp. 70-74. En ligne sur Persée.fr
– « 1958, l’équipe du FLN », sur L’Equipe.fr
– historique de l’équipe du FLN : Une équipe qui symbolisait la révolution Algérienne « Devoir de mémoire ! », (publié le 31/10/2010), site Réflexiondz.net
France-Afrique du nord / Yvan Gastaut, sur le site We are football
– Articles Wikipédia :
Equipe du Front de libération Nationale
Joueurs de l’équipe du FLN de football

3) Vidéos :

L’équipe du FLN / Brahim Rahmouni, Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=lVl7VvVMSzk
Arrivée à Tunis des 4 footballeurs algériens – 21 avril 1958, Actualités françaises, Archives INA (53s.)
« Quelques semaines avant le début de la Coupe du Monde de football 1958, quatre joueurs Algériens ont décidé de quitter l’équipe de France pour rejoindre celle du FLN. Il s’agit de Rachid MEKLOUFI, Abdelatif BEN TIFOUR, Mustpaha ZITOUNI et BOUBEKEUR. Ils sont arrivés à Tunis à bord d’un avion de Tunis Air »
– L’aventure du football africain: naissance d’une passion : documentaire historique avec notamment la participation de Rachid Mekhloufi –Archives TV INA (diffusion 20 juin 2010 ; 52mn49s)
Eurekoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe
Date de création: 23/05/2016 09:39     Mis à jour: 23/05/2016 16:08
 
Thème(s) :  

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION