Bonjour, Un enseignant de français me demande où repérer des textes de chansons ou des textes poétiques sur l’ordre des chevaliers du saint sépulcre. Je vous remercie d’avance.

Réponse apportée le 09/18/2008  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,
Nous n’avons pas véritablement trouvé de bibliographie sur ce sujet, voici néanmoins quelques pistes :

Vu sur le site de l’Ordre équestre du Saint-Sépulcre :
in

Torquato Tasso (=Le Tasse) fait référence à ces chevaliers dans le chant IX, 92 de la Jérusalem Libérée : « son cinquanta guerrier, che in puro argento spiegan la trionfal Croce ».
La Jérusalem délivrée ne fut publiée en entier qu’en 1581 par les amis du Tasse. Le sujet est la prise de Jérusalem par Godefroy de Bouillon. Celui-ci est le personnage principal ; il rappelle le pieux Énée, mais il a en même temps son caractère de chevalier chrétien. Renaud joue, dans la Jérusalem, le même rôle qu’Achille dans l’Iliade; Tancrède est le type du parfait chevalier. Parmi les héros sarrasins se distinguent Aladin, roi de Jérusalem, Soliman et Argante qui tient à la fois du Turnus de Virgile et du Rodomond de l’Arioste. De même, parmi les héroïnes, Clorinde rappelle Camille et Armide, Angélique. Le merveilleux introduit dans le poème est conciliable avec les croyances chrétiennes.

Bibliografia:
– Sergio Bracco, I Cavalieri del S. Sepolcro, La Rosa Editore 1992. – Errico Cozzo e Jean-Marie Martin, Cavalieri alla conquista del Sud, edizioni Laterza 1998.
– Militia Sancti Sepulcri. Idea e istituzioni. Atti del Colloquio Internazionale tenuto presso la Pontificia Università del Laterano, 10-12 aprile 1996, a cura di Kaspar ELM e Cosimo Damiano FONSECA. Città del Vaticano 1998, 521 pp.
– Franco Cardini, Gli Ordini Cavallereschi – una grande epopea che ha origine in Terrasanta, Medioevo Dossier, De Agostini – Rizzoli Periodici, n° 3/2000.
– Giovanni Napolitano, Salerno e l’Ordine Equestre del Santo Sepolcro di Gerusalemme, DE LUCA SALERNO – EDITORE, Aprile 2004.
– Franco Cuomo, Gli Ordini Cavallereschi – Nel Mito e nella Storia di ogni Paese, editore Universale Storica Newton, gennaio 2004.

Un site français(contact possible):

Nous avons également trouvé un disque :
Le Chant des Templiers : manuscrit du Saint Sépulcre de Jérusalem XIIe siècle, Chantilly, Musée Condé, ms. XVIII b12 Auteur : [interpr. par l’] Ensemble Organum ; Marcel Pérès, dir. Editeur : Naïve, P2006 Cote : 78″11″ 1 disque compact ; + 1 livret 01:14 Contenu et notes : Antiphona : crucem sanctam ; Responsorium : benedicat nos deus ; Responsorium : honor virtus et potestas ; Antiphona : te deum patrem ingenitum magnificat ; Antiphona : edia vita in morte sumus nunc dimittis ; Kyrie eleïson ; Antiphona : da pacem domine ; Psaume : fiat pax in virture tua ; Antiphona : salve regina Enregistrement réalisé à l’Abbaye royale de Fontrevaud en 2005. Livret en français et en anglais.

Référence électronique
Silvère Menegaldo, « Alexandre Winkler, Le Tropisme de Jérusalem dans la prose et la poésie (XIIe-XIVe siècle). Essai sur la littérature des croisades », Cahiers de recherches médiévales, Comptes rendus (par année de publication des ouvrages), 2006, [En ligne], mis en ligne le 17 septembre 2008. URL :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *