Bonjour, Je fais actuellement des recherches sur des personnages du XVIII ème siècle et notamment – les dames d’honneur de Mme AdélaÎde : Il s’agit de : Madame la duchesse de Narbonne Lara Madame la marquise de Laval Madame la marquise de Bassompierre Madame la duchesse de de Beauvilliers Madame la comtesse de Chabannes Madame la comtesse de Sommièvre Madame la vicomtesse de Talaru Madame la vi comtesse de Narbonne Lara Madame la marquise de la Roche-Lambert-Thevalle Madame la comtesse d’Osmond Madame la comtesse de Ganges Madame la comtesse des Ecotais Madame la comtesse de Bzon Madame la marquise d’Esclignac Madame la comtesse de la Feronnaye Madame la marquise de Lostanges – le coiffeur de Marie-Antoinette : Léonard Antier Je souhaiterais obtenir des informations sur eux et savoir s’il existe des portraits de ces personnes. Par avance, je vous remercie de votre réponse. Cordialement

Réponse apportée le 09/07/2006  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Il n’existe apparemment pas d’ouvrages biographiques dignes de crédit sur les personnages cités, à l’exception d’une source ancienne concernant la duchesse de Narbonne-Lara (où quelques autres sont fréquemment citées) : Eugène Welvert, Autour d’une dame d’honneur : Françoise de Chalus, duchesse de Narbonne-Lara, Paris, Calmann-Lévy, 1910. Cet ouvrage doit être disponible à la Bibliothèque Sainte-Geneviève (http://www-bsg.univ-paris1.fr/home.htm, cote 8° L SUP 3641) et sous forme de microfilm au haut-de-jardin de la Bibliothèque nationale de France (http://www.bnf.fr/, cote microfilm 591/15197). Il ne comprend pas d’illustrations (?).

[Il semble qu’on doive parler de la marquise, non de la comtesse d’Osmond : c’est la mère de la célèbre comtesse de Boigne, mémorialiste fameuse du XIXe siècle, et elle avait épousé le marquis d’Osmond.]

La collection des Almanachs royaux de la seconde moitié du XVIIIe siècle doit permettre par ailleurs d’évaluer précisément la période, et la durée du service de chacune de ces dames auprès de Madame Adélaïde.

D’autre part, certains mémoires apocryphes peuvent être consultés, mais sans réelle garantie sur la fiabilité des informations qu’ils comportent : tels sont ainsi les Souvenirs de la marquise de Créquy par le prétendu comte de Courchamps, 10 tomes en 5 vol. (plusieurs éditions de 1836 à 1867), qui comporte des pièces justificatives et ne se trouve qu’au rez-de-jardin de la Bibliothèque nationale de France ; ou encore, plus curieux et manifestement rédigés en anglais par Alexander Texeira de Mattos, les Souvenirs of Leonard, hairdresser to queen Marie-Antoinette, parus en deux volumes en 1897. Ce dernier ouvrage devrait être présent dans les fonds de la Public Library de Boston, mais on n’en localise aucun exemplaire en France à ce jour.

Les portraits de ces différents personnages, s’il en existe, sont absents des collections publiques (du moins de celles que recense la base Joconde). Sous réserve d’un examen plus approfondi sur place, on ne trouve pas non plus leurs traces au département des Estampes de la Bibliothèque nationale de France (base Opaline).

Il faudrait explorer la piste, souvent fructueuse, des souvenirs de famille transmis de génération en génération, mais cette recherche suppose de dépouiller les généalogies des familles nobles de plusieurs provinces, pour identifier les descendants actuels de ces personnes (quelques possibilités, pour les lignes directs, par le Bottin mondain).

Cordialement,

Eurêkoi
Bibliothèque publique d’information
Service des réponses à distance
Site internet : http://wwww.bpi.fr

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *