Drapeau d'Hawaï.

Drapeau d’Hawaï.
Pixnio


Bibliothèque publique d’information, notre réponse du 30/03/2019.
 
Les Hawaï ont été découvertes en 1778 par l’explorateur James Cook qui les baptisent îles Sandwich.  À partir de 1820 arrivent des missionnaires anglais, français, puis américains. L’influence et la prédominance américaine vont se renforcer par l’accès et le contrôle des ports de l’Archipel. 
En 1849, les Américains obtiennent le libre accès des ports hawaïens, puis un traité de réciprocité commerciale en 1875, avant que ne leur soit concédé Pearl Harbor en 1887. 
L’archipel est riche grâce au commerce intensif  de la canne à sucre et de l’ananas. Pearl Harbor devient une base militaire stratégique des Etats-Unis.
 
L’affirmation définitive du destin américain des Hawaii se traduisit d’abord par le renforcement considérable de la puissance des plantations, avec deux piliers essentiels : la canne à sucre, qui, dès 1931, atteignit le million de tonnes de sucre brut, le dixième de la consommation américaine, et l’ananas pour la fabrication de conserves à partir des années 1910, pour laquelle les Hawaii acquirent un quasi-monopole qui dura jusqu’au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.
 
Enfin l’impact de la seconde guerre mondiale a été décisif dans l’évolution de l’Archipel : en termes économiques : la finance, l’économie de service et le tourisme, les activités militaires vont devenir essentiels. Le niveau de vie de l’Archipel augmente et le climat est de plus en plus favorable à une intégration aux Etats-Unis. 
Ces transformations allaient en fait dans le sens d’une conformité croissante au modèle continental et d’une intégration de plus en plus poussée dans l’ensemble américain. 
Après le référendum du 21 août 1959, les Hawaï deviennent le cinquantième État des États-Unis.
 
Seule vota non à l’intégration une partie de la minorité des métis hawaiiens, qui protestait ainsi, comme elle le fait aujourd’hui encore, contre leur dépossession politique en 1893 et 1898 et contre leur marginalisation sociale. 

Voici un article de l’encyclopédie Larousse sur Hawaï  et précise son rattachement aux Etats-Unis :
https://www.larousse.fr/encyclopedie/autre-region/Hawaii/123355

Et aussi un article de l’encyclopédie Universalis sur ce sujet :
https://www.universalis.fr/encyclopedie/hawaii/

Voici un large extrait d’un article qui donne plus de précisions sur l’histoire d’Hawaï pour cette période et sur la contestation de l’annexion en 1898.

« Hawaii, une île occupée » de Stéphane Bussard in Le Temps jeudi 8 août 2013. L’article intégral est disponible gratuitement via notre plateforme Europresse à la Bpi 

Bien qu’Hawaii soit devenu le 50e Etat américain en 1959, des Hawaiiens de souche contestent la légalité de l’annexion du territoire en 1898. L’un d’eux, David Keanu Sai, docteur en droit, a saisi la Cour permanente d’arbitrage et la Cour pénale internationale

Sur la terrasse du ranch de son cousin, qui surplombe les eaux turquoise de la baie de Kailua, sur l’île d’Oahu, David Keanu Sai est intarissable. (…)
Les conséquences juridiques de la présente situation, explique-t-il, sont potentiellement graves. « Si nous nous référons à la IVe Convention de Genève, les Etats-Unis sont passibles de poursuites pour crime de guerre en occupant un territoire qui ne leur appartient pas et en y collectant même des impôts. Le Royaume d’Hawaii a une Constitution (1864), appliquait la séparation des pouvoirs et était pacifique. »

Les Etats-Unis, estime le docteur en droit, n’ont jamais établi un traité international qui valide l’annexion d’Hawaii. « Le Congrès a passé une loi dans ce sens le 4 mai 1898, après la guerre hispano-américaine. Mais les lois adoptées par le Capitole ne sont pas des traités internationaux. L’annexion est illégale », argumente David Keanu Sai (…)
Le roi Kamehameha III obtint la reconnaissance d’Hawaii comme un Etat souverain le 28 novembre 1843, par proclamation de la France et du Royaume-Uni. Les Etats-Unis en firent de même le 6 juillet 1844. 

Pour aller plus loin : 

Hawaï : la fabrique d’un espace touristique
Coëffé, Vincent. Presses universitaires de Rennes, 2014.
Un compte-rendu de cet ouvrage disponible sur la base de données Cairn info « ‪Huetz de Lemps Christian (2017). Le paradis de l’Amérique : Hawaï, de James Cook à Barack Obama‪. Paris, Vendemiaire, 430 p. » de Doumenge Jean-Pierre , Les Cahiers d’Outre-Mer, 2017/1 (n° 275), p. 244-248. URL : 

Hawaï, colonie américaine : de James Cook à Barack Obama
Huetz de Lemps, Christian. Vendemiaire, 2017.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information
www.bpi.fr

Thème(s) :   

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION