Bonjour, j’aurai voulu connaître l’histoire de la chaussure dite « Duc de Guise », sur sa fabrication, son contexte, etc. A défaut pourriez vous m’indiquer une bibliographie à ce sujet ou sur la chaussure au XVIe siècle, s’il vous plaît.

TAGS :

Réponse apportée le 01/31/2008  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Il existe sur notre catalogue plusieurs ouvrages sur l’histoire de la chaussure. (voir notre catalogue en tapant « chaussure » en sujet = 39 références) .
En consultant ces différents ouvrages, je n’ai pas trouvé de définition des noms donnés au style des chaussures à travers l’histoire.

J’ai donc interrogé le Musée international de la chaussure à Romans qui me donne la réponse suivante :

 » Vous trouverez ci-dessous un extrait d’une publication répondant en partie à cette question. Il s’agit de la publication « Chaussures ! » éditée par la Fondation Albert Marinus à l’occasion de l’exposition Chaussures ! présentée du 10 septembre au 10 décembre 2003 au Musée communal de Woluwe-Saint-Lambert en Belgique.

Dans le premier chapitre « Le monde à nos pieds » de Muriel Rousseau :

« Le XIXe siècle : diversité de l’exotisme et historicisme :
Après ces balbutiements cosmopolites, le XIXe et le XXe siècle voient se multiplier les chaussures exotiques qui, de plus se généralisent au plus grand nombre. […] Dans cet exotisme florissant, peut aussi se replacer la tendance historiciste de la chaussure qui se développe au même moment. Parmi les nombreux modèles du XIXe siècle, se détache conjointement aux chaussures exotiques, tout un groupe de chaussures inspirées du passé. Ces deux tendances, apparemment contradictoires, peuvent être mises en parallèle. En effet, le XIXe siècle découvrit non seulement des terres nouvelles mais aussi le passé via l’essor de l’histoire et de l’archéologie. Cette époque élargit ainsi ses horizons tant dans l’espace que dans le temps, et les ailleurs furent autant exotiques qu’historiques. Ces deux dimensions ouvrant autant de champs à l’imaginaire, la mode trouva là des sources d’inspiration supplémentaires. En effet, durant ce siècle, la mode fut soumise à une brusque accélération à mesure des changements politiques et sociaux, elle dut faire face à des besoins de nouveautés accrus.
Ainsi, dans la chaussure fleurirent les souliers duc de Guise, lamballe, molière, aujourd’hui oubliés, mais aussi les charles IX, louis XV, salomé, richelieu, toujours portés. Bien sûr, ce n’était pas tant la vraisemblance avec les souliers de ces personnages célèbres qui importait que la puissance évocatrice de leurs noms. » […]
Evelyne Aillon
Centre de Documentation
MUSEE INTERNATIONAL DE LA CHAUSSURE
rue Saint-Just – 26100 ROMANS-SUR-ISERE
Tél. : 04 75 05 55 36 – Fax. : 04 75 02 97 26
e-mail : eaillon@ville-romans26.fr

Cordialement,

Eurêkoi
Réponses à distance
Bibliothèque publique d’information
Site internet : http://www.bpi.fr

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *