Bonjour, il paraît qu’il existe une différence entre les termes Dreyfusien, Dreyfusard et Dreyfusiste ! Pourriez-vous m’aider à expliquer la différence. Merci.

Réponse apportée le 01/17/2007  par LIMOGES Bibliothèque francophone multimédia – francophonie, fonds régional

Bibliothèque francophone multimédia de Limoges

Nous vous remercions de votre question. Voici les éléments de réponse que nous pouvons y apporter.

Une réponse vous est fournie sur le site suivant d’où provient cet extrait d’un article de L. Salmon sur Gabriel Tarde :
http://champpenal.revues.org/document447.html

– Les dreyfusards rassemblent le groupe des défenseurs de Dreyfus qui s’est attaché, entre 1896 et 1899, à reconstituer publiquement les circonstances du procès de 1894 pour en prouver la forfaiture et démontrer l’innocence de Dreyfus.
– Les dreyfusistes entendent l’affaire Dreyfus comme un fait explicateur de la société, comme un événement de référence pour construire une autre politique, comme une principe de formation de la cité rêvée.
– Enfin, les dreyfusiens n’apparaissent qu’au moment où, en décembre 1898, l’affrontement entre dreyfusards, dreyfusistes et nationalistes devient si intense qu’il menace le régime parlementaire et la promotion des élites républicaines. Ils ne cherchent, dans la défense de Dreyfus, que l’occasion de liquider l’Affaire pour revenir à la normalité (…) Cette force conservatrice puissante s’est révélée publiquement dans l’« Appel à l’Union » de 1899.

[L. Salmon cite ici un extrait de : Vincent DUCLERT, L’affaire Dreyfus, Paris, La Découverte, 1994, Collection Repères, p. 82-83]
Pour citer cet article de L. Salmon :
Louise Salmon, « Gabriel Tarde et l’Affaire Dreyfus.(Décembre 2005) », Champ pénal, Champ pénal Champ pénal, [En ligne], mis en ligne le 1 décembre 2005. URL : http://champpenal.revues.org/document447.html. Consulté le 16 janvier 2007.

Louise Salmon, doctorante, prépare actuellement l’agrégation d’histoire à la Sorbonne-Paris IV après avoir soutenu son DEA à Paris X sur Gabriel Tarde.

Voir aussi :
Collectif, Champ Pénal. Les criminologiques de Tarde, XXXIVe Congrès français de criminologie, Agen septembre 2004, mis en ligne le 3 juillet 2005, http://champpenal.revues.org/.
Joseph I., 1984, « Gabriel Tarde : le monde comme féerie », Critique, 444-446, 548-565.
Julliard J., Winock M. (dir.), Dictionnaire des intellectuels français, Paris, Seuil, 2002.

Nous espérons avoir répondu à votre attente.
Cordialement

Eurêkoi
Réponses à distance
Bibliothèque Francophone Multimédia de Limoges

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *