Bjr. Je cherche à savoir de quelle poésie (ou texte) précis est issue l’expression « Les lendemains qui chantent », qui est souvent associée à Paul Eluard. En vous remerciant par avance.

Réponse apportée le 11/06/2006  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Effectivement l’expression est attribué par des dictionnaires tels que le Robert et le Trésor de la langue française à Gabriel Péri.

Voici la réponse du TLFi à votre question :
http://atilf.atilf.fr/tlf.htm
« Par allusion à l’expression employée par Gabriel Péri dans la lettre d’adieu écrite à sa femme avant d’être fusillé par les Allemands en 1941 : « Je vais tout à l’heure préparer les lendemains qui chantent », pour exprimer dans le contexte d’une idéologie communiste, révolutionnaire, ironiquement ou non, les temps meilleurs de liberté et de justice.  » Dans le bouleversement de la libération, les lendemains pourraient chanter enfin « (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 164) :

7. Car il n’était pas entendu que les « lendemains qui chantent » seraient ce long hululement qui monte de la Caspienne à la mer Blanche, et que leur chant serait le chant des bagnards.
MALRAUX, Les Conquérants, 1949, postf., p. 174. »

En interrogeant la base de données FRANTEXT (abonnement payant pris par la bibliothèque), sur laquelle s’appuie notamment le TLFi, qui permet de faire une recherche en texte intégral sur un corpus de textes d’auteurs français, on retrouve pour l’expression recherchée la référence à Malraux, mais cette fois-ci l’édition des Conquérants citée est datée de 1928 ce qui laisse un peu perplexe lorsque l’on ne dispose pas des deux éditions (1928 et 1949) pour trancher : la postface citée ci-dessus était-elle déjà présente en 1928 ou a-t-elle été rédigée pour l’édition de 1949, ce qui semble plus vraisemblable et laisserait l’antériorité de l’expression à Gabriel Péri ? En l’absence des deux éditions il nous est impossible de nous prononcer définitivement.

En revanche, concernant votre hypothèse d’attribution à Paul Eluard, il semblerait qu’elle ne soit pas exacte. En effet, 97 ouvrages de Paul Eluard sont interrogeables en texte intégral dans la base Frantext décrite ci-dessus : une recherche de l’expression « lendemains qui chantent » dans l’oeuvre d’Eluard ne donne pas de résultats. On obtient 7 résultats en interrogeant uniquement sur le terme « lendemains », mais rien qui s’approche de l’expression recherchée.

Cordialement,

Eurêkoi
Bibliothèque publique d’information
Service des réponses à distance
Site internet : http://wwww.bpi.fr

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *