Jeune femme punk portant une jupe en tartan

By Man Alive! [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 12/06/2017

Quel est le trait d’union entre le prince Charles et Britney Spears ? Entre Johnny Rotten, idole punk, et la reine d’Angleterre ? Entre Jean-Paul Gaultier et sa grand-mère ? Ce point commun tient en six lettres : le tartan (Express 20/09/2004)

La Bpi possède deux ouvrages sur le tartan :

Kilts et tartans 
Sylvie Girard-Lagorce, Rouergue, 2010, collection La bibliothèque du costume
Une histoire du tartan, cette étoffe de laine à carreaux de couleurs qui est devenu l’emblème de la Grande-Bretagne, et du kilt, cet habit autrefois réservé aux militaires et que l’Ecosse a déclaré vêtement national.
A la Bpi, niveau 3, 743.9(41) GIR
 
Tartan

Jonathan Faiers, Oxford : Berg publishers, cop. 2008
A la Bpi, niveau 3, 743.34 FAI
Ce livre illustré comporte trois parties. Le chapitre 1 est consacré à l’histoire du tartan.
P 95 vous trouverez un paragraphe intitulé « interruption » consacré aux punks et à Vivienne Westwood et Malcom Mc Laren.

Hormis ces deux ouvrages plutôt historiques sur le tissu, vous pouvez consulter ces quatre livres consacrés à Vivienne Westwood, créatrice anglaise compagne du producteur des Sex pistols Malcom Mc Laren et inspiratrice de la mode dite « punk » de la fin des années 70 :

Vivienne Westwood
Gene Krell, Assouline, 1997
A la Bpi, niveau 3, 74 MEM
Vivienne Westwood commence sa carrière iconoclaste à Londres en 1971. Son parcours créatif depuis les punks jusqu’à l’influence des Sex Pistols est parsemé de fermetures Eclair, de chaînes, de tartans et de cuir déchiré.
Cet ouvrage est principalement composé de photographies des créations de Vivienne Wetswood, on y trouve quelques vêtements faits à partir de tartans.

Vivienne Westwood
Taschen, 2012
A la Bpi, niveau 3, 743.9(41) WES
Un ouvrage quadrilingue consacré à la styliste britannique Vivienne Westwood, venue de l’univers punk dans les années 1970. Contient des interviews avec la créatrice.

Vivienne Westwood : an unfashionable life
Jane Mulvagh, Harper & Collins, 2003
A la Bpi, niveau 3, 743.9(41) WES
Cet ouvrage mentionne en anglais l’origine du tartan dans les créations de Vivienne Westwood. Nous vous proposons également une traduction en français.

Though typically tailored in shiny black sateen, the bondage separates were later made in a hard-wearing tartan wool, a material that appealed to Vivienne’s patriotism, traditionalism and abiding respect for quality. Jordan had worn a mini tartan kilt, which Vivienne copied, observing in a television interview that it was “reminiscent of a Greek peasant costume.

[Alors qu’il était toujours ajusté dans du satin noir brillant, le pantalon bondage fut plus tard fabriqué en tartan de lainage solide, un matériau qui a conforté le sens du patriotisme, du traditionalisme et l’irréductible respect de Vivienne pour la qualité. Jordan portait un mini kilt tartan, que Vivienne copia, et elle dit à la télévision lors d’une interview “qu’il lui évoquait un costume de paysan grec »].

Fashion and perversity : a life of Vivienne Westwood and the sixties laid bare
Fred Vermorel, Bloomsbury, 1996
A la Bpi, niveau 3, 743.9(41) WES

Articles

Voici une sélection d’articles repérés principalement dans la base Europresse :

Le tartan joue les stars
Severine Werba, L’Express, no. 2778, 20 septembre 2004, p. 39
Sage et précieux, le tartan? Heureusement, il a su aussi se dévergonder. La première à désacraliser ce symbole de l’establishment fut sans doute une jeune créatrice du nom de Vivienne Westwood. Dans les années 1970, celle à qui le Victoria and Albert Museum de Londres a consacré récemment une gigantesque rétrospective ouvrait, avec son compagnon Malcolm McLaren, une boutique au nom provocateur, Sex, qui devint le repaire du mouvement punk. Pour habiller les Sex Pistols, groupe phare que manageait Malcolm, Miss Westwood dessina de très iconoclastes bondage trousers en tartan. Ces pantalons zippés et sanglés, nettement inspirés du SM, furent en effet (Oh! Shocking!) fabriqués dans le très respectable écossais. Bref, le tartan apparaissait alors jeune et sexué.

Le kilt, du prince Charles aux Sex Pistols
Anne-Laure Quilleriet, Le Monde, 8 novembre 1997, p. 24
Vingt ans après le « no future », le néo-kilt oscille entre pure tradition, telle que la perpétue le prince Charles, et inspiration after punk. Des couturiers en ont fait un emblème, comme Jean-Paul Gaultier, le père de la jupe pour homme, et l’Anglaise Vivienne Westwood dont les kilts masculins, pièces uniques à plus de 6 500 francs, sont prisés par les Anglais et par les excentriques japonais. Celle qui fut l’habilleuse des Sex Pistols en a fait un habit aux multiples facettes. Effilé comme un châle, brodé de paillettes ou accompagné d’une épingle en strass en forme de tête de mort, le kilt sort la nuit.

Le tartan de tout temps
Charlotte Brunel, L’Express, no. 2987, 2 octobre 2008, p. 34
Le motif écossais n’en finit pas de faire rêver. Retour sur un demi-siècle de succès.

Le sacre de Queen Viv’
Katell Pouliquen, L’Express, no. 3118, 6 avril 2011, p. 36-40
L’identité britannique est l’une des clefs de votre travail. Vous lui avez consacré une collection en 1997, et vous montrez un grand intérêt pour l’élégance des tailleurs de Savile Row. Quel est votre rapport à l’Angleterre, aujourd’hui ?

Sans snobisme il n’y aurait pas eu d’art
Eric Reinhardt et Sylvie Raulet, Les Inrockuptibkes, 4 septembre 1996, p. 36-41
Cet article n’aborde pas précisément le tartan mais constitue une approche intéressante de l’esthétique vestimentaire punk.

Je n’aime pas l’idée d’être patriote, et j’ai été affreusement déçue par les politiciens de tout poil dans mon pays. Je les pense inutiles, qu’ils soient conservateurs ou travaillistes – regardez les ravages commis par Tony Blair… Mais je suis anglaise et j’adore mon pays. Cette collection Anglomania était une parodie de l’Angleterre autant qu’un hommage aux vêtements somptueux qui nous sont propres, les tweeds, les kilts et les tartans. J’en ai moi-même créé un, qui est conservé au musée du Tartan, en Ecosse. Je l’ai nommé the McAndreas, du nom de mon compagnon, Andreas Kronthaler, qui travaille à mes côtés comme directeur artistique.

Bibliothèques

Deux autres bibliothèques ont des références sur le tartan et la mode punk

Bibliothèque Forney 

  • Punk : chaos to couture : [exhibition], the Metropolitain museum of art, New York, [May 9 -August 14, 2013]
    Andrew Bolton, New Haven : Yale University Press, cop. 2013
    Anti-conformiste, contestataire, provoquant, voire auto-destructeur, le mouvement culturel phare des années 1970, qui a donné naissance à un genre musical, a aussi beaucoup influencé la Haute couture. Tee-shirts et jeans déchirés, épingles à nourrice, lames de rasoir, ou des chaînes en guise de bijoux figurent parmi les éléments distinctifs de la mode punk. L’exposition dévoile comment le punk a influencé les grandes maisons de la mode…
  • Les punks
    Désirée Kristal, Éd. Falbalas, cop. 2010
    Présentation didactique et illustrée des codes vestimentaires du mouvement punk.
    Site de la bibliothèque Forney

Bibliothèque des arts décoratifs

6 références sur le tartan dans le catalogue :

  • Authenticated tartans of the clans and families of Scotland, painted by Machinery with map of the Highlands… W. and A. Smith .- 1850
  • Clans and tartans .- Gem, Collins .- Harper Collins .- 1991
  • Kilts et tartans, Hesketh, Christian .- Hachette .- 1964 
  • Tartan : romancing the plaid .- Banks, Jeffrey – De La Chapelle, Doria .- Rizzoli  2007
  • Tartan écossais, costume anglais : [album de cartes postales]
  • Tartans of the clans and families of Scotland, W.A. Smith

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 26 fois dont 1 fois aujourd'hui