Arts : Quels documents sur l’histoire du street art ?

Thème :
Étiquette :

image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 28/01/2022.

Graffiti d'un enfant avec un avion de chasse en guise de cerf-volant à Tel Aviv
Garçon avec avion de chasse cerf-volant © Banksy/ photographe : Schlenger 86 DepositPhotos



Pratique artistique en plein essor, le street art bénéficie d’une reconnaissance grandissante dans l’histoire de l’art.
Cet art visuel développé dans les espaces publics est le fruit d’un croisement de techniques et d’influences, en perpétuel renouveau.
Art populaire ancré dans la réalité, parfois en dehors de la légalité, le street art se veut réveilleur de consciences et porteur d’engagements sociaux.
Focus sur une sélection de documents pour découvrir ou redécouvrir l’histoire de cet art urbain.

Histoire du street art

2 Bibliographies sélectives sur le sujet du street art par la Bibliothèque nationale de France :
Arts de l’éphémère, le graffiti et le street art perdurent depuis quarante ans. La Bibliothèque nationale de France propose deux bibliographies pour découvrir cet art :
Street art : entre tunnels et galeries, toujours hors les murs
Présentation :
Réalisée en 2015, permet de dresser un état très complet sur les ressources présentes sur le site François-Mitterrand consacrées à ce sujet. « Comme son nom l’indique, le street art (art urbain) se réalise dans la rue et est créé pour la rue. Par l’éclairage différent qu’il apporte, il amène le public à regarder d’un œil neuf le lieu que ce dernier fréquente. La rue devient ainsi une galerie en plein air, gratuite et accessible à tous. Visibles par tous, ces arts ne sont pas forcément lisibles de tous. Le graffiti et le street art ne sont pas un simple divertissement. Ils questionnent la société en révélant quelque chose de la vie urbaine dans laquelle ils prennent naissance. Ce sont aussi des arts de l’engagement, de la critique ou de la dénonciation, voire de la subversion : peindre dans la rue, c’est échapper aux institutions, à la censure, aux codes imposés. »

Quoi de neuf sur le street art ?
Présentation :
Sélection documentaire réalisée en 2021 qui présente les nouveautés éditoriales en matière d’art urbain.


Histoire du Street Art français par Thierry Hay, francetvinfo.fr, le 06/12/2016.
Extrait :
« Graffiti, au singulier graffito, vient du mot italien graffiare : griffer ; lui même dérivé du latin graphium : éraflure. Depuis toujours les murs ont eu la parole. On trouve donc des graffitis dans les grottes préhistoriques ; dans l’empire romain, la Grèce antique, sur les façades des églises et des châteaux, dans les prisons, sur les rochers etc….Les graffitis ont des le début  servis à s’exprimer, à louer ou à dénoncer et c’est toujours le cas.
Au XVIIIe siècle voleurs et mendiants dessinent ou gravent, avec une écriture codée,  sur les portes des maisons pour indiquer à celui qui connait le code ce qu’ il trouvera dans la maison.
De nos jours il faut faire la différence entre le tag qui se résume à une signature et le graffiti qui est un dessin avec signature ou autour d une signature. Désormais les galeries ouvrent leurs portent aux graffiteurs français qui se sont mis à travailler sur toile pour faciliter les ventes….Mais le graffiti reste souvent  un art urbain clandestin,  illégal et c’est d’ ailleurs cette notion qui intéresse et fédère bon nombre d’artistes. Elle impose également une vitesse d’exécution qui donne son énergie à l’œuvre. Ces fresques urbaines sont  souvent considéré comme du vandalisme et coûte très cher aux entreprises de transports. Pour un graffeur l’amende  peut aller de 1500 à 30 000 euros. »


Émissions sur l’art urbain à ré-écouter

France Culture et Street art : de multiples émissions, articles et dossiers sont consacrés aux arts urbains et street art.
Notamment :
Art urbain : « Comment le ‘Street art’ est passé de l’illégal au bankable » par Philippe Garbit, Les Nuits de France Culture, le 23/04/2017.
Extrait :

« Poussé sur le pavé, le Street art trône dorénavant dans les musées et les salons des collectionneurs dont il fait chauffer les cartes de crédit. On parle même couramment de « Street art contemporain« , depuis qu’il a fait son entrée sur ce marché.
Au cours de cette seconde Nuit consacrée au Street art, nous nous intéressons aux paradoxes de cet art de la rue, nourri de la poésie du caniveau, du béton et du bitume, qui a conquis les beaux quartiers et ses titres de noblesse artistique, en puisant à pleines mains dans la très riche poubelle de la contre-culture pop et rock, punk et rap. »

Le Graffiti : conférence à la  Petite salle, Centre Pompidou, le 04/06/2010.
Résumé :
« Nos racines sont urbaines, pleines de goudron. C’est le côté intéressant, amener une sorte de beauté dans un univers plutôt hostile à la base. C’est ma vision, chacun a sa propre vision. » (Dacruz, graffeur) Des graffeurs intervenant principalement en Ile de France, mais aussi dans le monde entier, viendront expliquer le pourquoi et le comment de leur art. »


Blogs de street art et graffiti

Street Art Avenue est un site 100% dédié à l’art urbain, un site non commercial, un musée virtuel créé et propulsé par 2 amis (Laurent, aka Vidos et Jérôme, aka OOX), 2 potes passionnés de voyages, de web, de découvertes, de liberté…et surtout d’art urbain.
Partez à la découverte de multiples artistes !

Street Art Avenue est un site 100% dédié à l’art urbain, un site non commercial, un musée virtuel créé et propulsé par 2 amis (Laurent, aka Vidos et Jérôme, aka OOX), 2 potes passionnés de voyages, de web, de découvertes, de liberté…et surtout d’art urbain.
Partez à la découverte de multiples artistes !
Capture d’écran du site Street art Avenue mettant en avant de nombreux artistes

Les histoires de la voix de l’art urbain : de la plus récente à la plus ancienne, toutes les publications street art avec leur histoire.

Elsa Guibert est diplômée en Histoire et Patrimoine. Spécialiste du street art, elle a étudié la question de la patrimonialisation de l’art urbain dans le 13e arrondissement de Paris. Elle a ensuite conduit des visites guidées autour du street art à Paris et à Londres.
Elle écrit aujourd’hui pour Invisible Walls, média sur le street art européen, co-créé avec Clara Pagès.


Films documentaire sur l’univers du street art

Quatre documentaires explorent l’univers du Street Art, réalisés en coproduction entre le ministère de la Culture et de la Communication et Whoozart, webtv dédiée aux arts visuels, et en partenariat avec le réseau de création et d’accompagnement pédagogiques CANOPÉ.
Le ministère de la Culture et de la Communication a engagé, en avril 2015, un plan d’accompagnement du Street Art pour contribuer à une meilleure connaissance des diversités esthétiques et inscrire dans la durée son soutien en faveur des arts urbains : acquisitions et commandes d’œuvres, soutien aux expositions et festivals, colloque international à la Villette, etc.
Stéphanie Lemoine, historienne de l’art et journaliste spécialiste du Street Art, donne à voir dans ces films une lecture du Street Art et des œuvres dans une approche sensible révélant leurs caractéristiques plastiques (matière, couleur, lumière, échelle…) et leur inscription dans l’histoire de l’art et dans l’espace qu’elles occupent.


Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information


Vous aussi, vous avez une question ?

Posez-nous votre question !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.