Arts : Quelles œuvres représentent la Guerre du Vietnam ?

Tags :
image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 01/03/2006. (Actualisée le 05/07/2021)

© Image par Mogens Engelund, CC BY-SA 3.0

« Il y a plus de faits et de détails historiques valables dans les œuvres d’art qu’il n’y en a dans les livres d’histoire. » 
Charlie Chaplin
Les œuvres d’art sont souvent des témoignages de la réalité, servant à dénoncer et à refléter la vérité historique.
Alors qui sont les artistes qui utilisent l’art pour évoquer la Guerre du Vietnam et quelles sont leurs œuvres ?


La Guerre du Vietnam dépeinte par les artistes

Ouvrages imprimés

A different war
Lucy R. Lippard, Whatcom Museum of History and Art, 1989.
Résumé :
« A DIFFERENT WAR: Vietnam in Art est le catalogue d’une exposition organisée par Lucy R. Lippard. Texte du catalogue de Lippard examinant comment la guerre du Vietnam a affecté l’art et les artistes. Certains artistes inclus sont : Terry Allen, roger Brown, Sue Coe, Robert Colescott, Rupert garcia, Leon Golub, Robert Morris, Claes Oldenburg, Nancy Spero et William Wiley. »


En ligne

Dinh Q. Lê, visions de guerre d’un artiste vietnamien par Jonas Puvler, Le Temps, 2015.
Extrait :
« Alors que l’on célèbre en 2015 le quarantième anniversaire de la fin de la guerre du Vietnam, Dinh Q. Lê, figure majeure de l’art contemporain, livre son regard sur l’écriture de l’histoire et la mise en images du conflit »

Du lisible au visible : représentation et médiatisation de la Guerre du Vietnam par Anysia Troin-Guis, Littérature et expériences croisées de la guerre. Apports comparatistes, 2014.
Extrait :
« Nous avons ciblé notre réflexion sur quatre œuvres qui prennent pour sujet la phase d’intervention des Etats-Unis durant la guerre du Vietnam, de 1964 à 1973. »

Les affiches politiques américaines durant la Guerre du Vietnam par Majorie Dufort-Cuccioletta, Université du Québec à Montréal en 2011.
Extrait :
« J’ai donc voulu démontrer l’importance de l’activisme politique dans le travail de certains artistes américains des années soixante. Ces derniers, à l’aide du médium de l’affiche, participent à la protestation contre la guerre du Vietnam et prennent part aux nombreux débats présents à cette époque. »

Le vrai voyage. L’art de Dinh Q. Lê entre exil et retour par Catherine Choron-Baix, Revue Européenne des migrations internationales, vol. 25, n°2, p.51-68, 2009.
Résumé :
« Il poursuit aujourd’hui une carrière internationale qui le conduit à se déplacer dans le monde entier, et a choisi récemment de rentrer vivre au Vietnam pour y travailler au développement d’une scène artistique locale. »


Expositions artistiques sur la Guerre du Vietnam

« Artists respond » au Musée Smithsonian de Washington

Artists respond : American art and the Vietnam War, 1965-1975 [exhibition, Smithsonian American art museum, Washington, DC, March 15, 2019 – August 18, 2019, Minneapolis Institute of art, September 28, 2019 – January 5, 2020]
Erica Levin, Katherine Markoski, Martha Rosler, Mignon Nixon, Melissa Ho et Thomas Eugene Crow, Smithsonian American Art Museum et Princeton University Press, 2019.
Résumé :
« Ce livre puissant montre comment les artistes américains ont réagi à la guerre, couvrant la période allant de la décision fatidique de Lyndon B. Johnson de déployer des Marines américains au Sud-Vietnam en 1965 à la chute de Saigon dix ans plus tard. Artists Respond rassemble des œuvres de plusieurs des artistes les plus visionnaires et provocateurs de la période, y compris Asco, Chris Burden, Judy Chicago, Corita Kent, Leon Golub, David Hammons, Yoko Ono et Nancy Spero. Il explore comment l‘urgence morale de la guerre du Vietnam a galvanisé les artistes américains de manière sans précédent, les mettant au défi de réinventer le but et les usages de l’art et les obligeant à s’engager politiquement sur d’autres fronts, tels que le féminisme et les droits civiques. »

Artists Respond: L’art américain et la guerre du Vietnam, 1965 – 1975 sur le site du Musée Smithsonian de Washington décrit l’exposition et propose des visuels permettant de découvrir certaines des oeuvres d’art exposées.
Extrait :
« À la fin des années 1960, les États-Unis étaient en conflit aigu à la fois au Vietnam, contre une puissance étrangère, et chez eux – entre les Américains pour et contre la guerre, pour et contre le statu quo. Artists Respond: American Art and the Vietnam War, 1965-1975 présente des œuvres d’art créées au milieu de cette tourmente, couvrant la période allant de la décision fatidique du président Lyndon B. Johnson de déployer des troupes terrestres américaines au Sud-Vietnam en 1965 jusqu’à la chute de Sài Gòn dix ans plus tard . »


« Dahn Vo » au Musée d’Art Moderne de Paris

« Go Mo Ni Ma Da », Danh Vo : [exposition, Paris, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, ARC, 24 mai-18 août 2013]
Angeline Scherf, Fabrice Hergott, Éditions Dilecta, 2014.
Résumé :
« Danh Vo a fui le Vietnam avec sa famille pour rejoindre le Danemark. Depuis, l’oeuvre de cet artiste contemporain est marquée par les notions de frontière, d’identité et de repères. L’exposition regroupe trois projets : des chandeliers commémorant la fin de la guerre du Vietnam, des oeuvres autour d’un martyr de ce conflit, une reproduction de fragments de la statue de la Liberté. »

Danh Vo sur le site du Musée d’Art Moderne de Paris
En fin de page, quelques visuels permettent de découvrir certaines oeuvres d’art de l’artiste exposées lors de l’exposition.
Extrait :
« Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente une exposition consacrée à Danh Vo, artiste né en 1975 au Vietnam. Les œuvres de Danh Vo, apparemment intimes, sont restées de force politique. Sans être directes et frontales, elles interrogent les rapports de pouvoir qui sous-tendent les sociétés libérales, les règles qui les régissent et la fragilité de l’idée d’État-nation. Elles découvrent la complexité des échanges entre les peuples dans le contexte de la décolonisation. Le travail de l’artiste se construit autour de la circulation des valeurs, qu’elles soient matérielles, économiques, symboliques ou spirituelles. »


« Nancy Spero » au Musée national d’art moderne

Nancy Spero : oeuvres sur papier : [exposition, Paris, Musée national d’art moderne – Centre pompidou, du 13 octobre 2010 au 10 janvier 2011…]
Jonas Storsve, Éditions du Centre Pompidou, Gallimard, 2010.
Résumé :
« Rétrospective consacrée à l’artiste américaine rendue célèbre par ses positions pacifistes et féministes radicales. Retraçant l’ensemble de son parcours artistique à travers une large sélection d’oeuvres, l’exposition présente notamment son engagement contre la guerre au Vietnam avec la série des War-Paintings, les Artaud-Paintings, ou encore les Codex Artaud. »


À voir

Viêtnam – Alfred Manessier, 1968.

Viêtnam – Alfred Manessier, 1968.
Site Le Corbusier Firminy
30.01.2021

 Présentation :
« Présentation de Viêtnam oeuvre peinte par Alfred Manessier en 1968. Présentée par Estelle Cahingt, médiatrice culturelle du Site Le Corbusier. »


La Guerre du Vietnam à travers le cinéma

Le Vietnam : un cinéma de l’apocalypse
Laurent Tessier, C. Corlet Cerf, 2009.
Résumé :
« De nombreux films américains abordent la guerre du Vietnam, surtout dans les années 1980-1990, dont L. Tissier offre un panorama général. Les liens conflictuels entre l’armée, les vétérans, les producteurs et scénaristes sont analysés ainsi que les lobbies et les intérêts liés à la guerre et à sa mémoire. La production et la réception de ces films des années 1960 à aujourd’hui sont étudiées. »

Allegories of cinema : American film in the sixties
David E. James, Princeton University Press, 1989.
Résumé :
« De Stan Brakhage et Andy Warhol au cinéma underground et aux films politiques, David James donne un compte rendu détaillé de la croissance, du développement et du déclin des pratiques cinématographiques hors studio aux États-Unis entre la fin des années cinquante et le milieu des années soixante-dix. (…) James discute ensuite des beats et autres contre-cultures idéalistes, des groupes sociaux qui se sont formés autour des droits civiques et de la guerre du Vietnam, des artistes qui ont évité l’implication sociale pour le film pur (film « structural ») et enfin le mouvement des femmes. »


La Guerre du Vietnam à travers la musique

Guerre du Vietnam – une playlist musicale sur Point Culture.
Extrait :
« En 1965, les troupes américaines se déploient sur le sol vietnamien. Engagés dans une guerre mondialement contestée, les États-Unis connaitront une vague de manifestations d’une ampleur phénoménale. Par leurs chansons, les musiciens nous ont légué leurs doutes et leur colère. »


Pour aller plus loin

Devenir peintre : (Journal 1956-1968)
Bernard Vasseur, Hermann, 2016.
Résumé :
« Des extraits du journal intime écrit par le peintre français entre 1956 et 1968 retraçant son parcours artistique, ses premières recherches plastiques et la reconnaissance de sa peinture, et proposant des réflexions sur l’impact d’événements comme la guerre du Vietnam, la crise cubaine et mai 68 sur ses oeuvres et sur le lien entre l’artiste et l’actualité. »

Killforpeace : American artists against the Vietnam War
Matthew Israel, Austin : University of Texas Press, 2013.
Résumé :
« Passant en revue les principaux artistes anti-guerre, les collectifs d’art et les œuvres emblématiques, tout en proposant une typologie originale de l’engagement anti-guerre, il s’agit de la première histoire complète de la protestation artistique américaine contre la guerre du Vietnam. »


Sur un sujet proche


EurêkoiBibliothèque publique d’information


Tags :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *