tableau de Robert Ryman - Untitled (1963)

Robert Ryman – Untitled (1963) CC0 Public Domain, via Flickr


Je suis à la recherche de noms d’artistes ayant travaillés avec le blanc ( il est nécessaire qu’il y ait aussi des petites touche de couleurs ). En réalité le thème de ma séquence est « blanc et touche de couleur ». Je ne parviens pas à mettre la main sur quelque chose d’intéressant, peut-être pourriez-vous m’aider? Merci beaucoup !

Notre réponse du 06/11/2015, révisée le 6/11/2017 :
 
Voici quelques pistes en commençant par Robert Ryman qui correspond bien me semble-t-il à vos critères par exemple untitled (1962).
 
Certaines oeuvres de Cy Twombly comme Hérodiade, 1960, voir aussi sur ces tableaux du MOMA sur ce site.
Sur le blanc de tableaux de Cy Twombly taché de rouge à lèvres par Rindy Sam, voir ce billet de blog ou encore cet exemple.
Sur une toile Virgil
“L’œuvre montre une grande diversité dans ses techniques et ses enjeux. Nombre de ses toiles sont des surfaces blanches recevant toute sorte de traces : chiffres, croix, schémas géométriques, barbouillages réalisés au doigt, griffonnages en hachures ou en boucles, écoulements sanglants ou scatologiques et enfin quelques mots (noms de dieux ou de héros antiques, vers de poètes célèbres, etc.). La peinture à l’huile reprend les teintes des humeurs corporels (du blanc-crème au brun en passant par tous les dégradés de rose et de rouge) et se mêle aux crayons de papier et crayons de couleur de l’enfance. L’écriture est heurtée, les lettres capitales se mélangent aux minuscules, les mots les plus simples sont raturés. L’œuvre achevée, l’essentiel de la surface de la toile reste vierge. Se joue donc ici la rencontre entre une forme de primitivisme enfantin, les tréfonds de la psychanalyse et la culture classique (qui, par les modes de son intrusion sur la toile et le choix des titres, semblent toujours être l’horizon absolu de l’univers du peintre).” par Nikosolo sur un blog
« La force poétique de Cy Twombly » Magali Jauffret, 06/12/2016, l’Humanité
À contretemps de Pollock et de l’expressionnisme abstrait, il nous donne alors à scruter la surface de toiles croûteuses, striées, griffées, badigeonnées d’une peinture industrielle blanche visqueuse, pleines d’intrusions graphiques, de signes, de traces, faits au crayon, à la cire, à la mine de plomb blanche, au pastel gras. Un art du si peu, du si intime, qui provoque en nous, comme Joseph Beuys, des stases de bonheur.
Artistes qui utilisent le monochrome blanc avec des variations de matière :

Enfin, un article dans lequel vous trouverez cités plusieurs artistes « Le blanc ce vétéran de l’histoire de l’art« , Le Figaroscope, dont Lee Ufan artiste coréen qui a exposé au château de Versailles.

Autres pistes à explorer dans ce compte-rendu d’exposition à la FRAC de Bordeaux Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blanc (janvier avril 2011).

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Date de création: 27/11/2015 

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 1 388 fois dont 7 fois aujourd'hui