couverture de Marketing et célébrités

couverture de Marketing et célébrités

Notre réponse du 27/12/2016

Nous n’avons pas trouvé d’études complètes sur ce sujet. Mais de nombreux documents ci dessous vont vous permettre d’y voir plus clair…
Voici quelques documents sur cette thématique :

Ouvrage disponible à la bibliothèque publique d’information :
Marketing et célébrités
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1154714%3B5%3B0
Petite présentation de cet ouvrage sur le net :
http://culture-rp.com/2013/06/11/pourquoi-et-comment-les-celebrites-font-vendre-une-marque/

II) Articles :

1) Ces résumés d’articles sont extraits de la base Delphes

Star-système
Source : Pharmacien manager
novembre 2016 – n° 162 – pp 16-17
Focus sur l’appel à des célébrités (sportifs, artistes, etc) afin d’en faire des ambassadeurs de marques pharmaceutiques en France. A l’image de Kristin Scott Thomas (Lierac), Sébastien Chabal (Evolupharm) ou encore Tony Parker (Puressentiel), ils sont de plus en plus plébiscités par ces marques pour vendre davantage. Une stratégie payante qui s’effectue notamment autour d’un partage de valeur. En termes d’impact, la star a un caractère bénéfique sur les ventes, qui se vérifie très vite. L’égérie peut en outre créer un certain buzz sur le Web. Le contrat se compte parfois en millions d’euros, mais plus il sera long, plus il permettra d’imprimer le message dans la mémoire du consommateur (la durée minimale est en générale un an). Peu de chiffres.

Avec Solevan, des e-liquides Laurent Baffie
Source : Revue des tabacs
octobre 2016 – n° 645 – p 53
Interview rapide de Steven Dahan, associé et directeur commercial de la société française Solevan, qui fabrique des e-liquides avec une prise en charge globale des projets de fabrication (marketing, conception, fabrication, production, développement d’arômes, embouteillage, étiquetage) jusqu’au produit livré. Il revient surtout ici sur la signature de licences pour e-liquides par deux célébrités renommées, à savoir Louis Bertignac et Laurent Baffie. Il évoque également les gammes proposées aux buralistes. Peu de chiffres.

Les parfums gagnent en qualité
Source : LSA : Le magazine de la grande consommation (revue papier disponible à la Bpi)
20 octobre 2016 – n° 2431 – pp 64-65
Situation et tendances du marché français des parfums et eaux de toilettes vendus en grandes surfaces, qui affiche un recul de -0,2% à 144,3 millions d’euros en cumul annuel mobile à début septembre 2016. Un marché petit mais relativement stable, sur lequel les marques s’animent à l’approche des fêtes de Noël. Au menu, une offre premium sur le segment masculin, des coffrets originaux, et des licences liées au sport en attendant, pour 2017, des licences de célébrités. Explications. Quelques données chiffrées.

Les prochains défis des Youtubeurs
Source : Le Film français (revue papier disponible à la Bpi)
3 juin 2016 – n° 3698 – pp 18-19
Succès des personnalités nées sur YouTube, en France, en 2016, comme le prouvent les places accordées à Norman et Cyprien dans les classements des célébrités préférées des jeunes générations par Stratégies et Le Journal de Mickey, en 2016. Au détriment d’animateurs télé ou de comédiens moins connectés, les Youtubeurs s’imposent désormais dans d’autres médias que l’Internet, comme la télévision où ils sont recherchés par les chaînes pour rajeunir leurs audiences, ou encore au cinéma avec la réalisation de films. Des précisions. Pas de chiffres.

Le temps des icônes
Source : Les Echos week-end (revue papier disponible à la Bpi)
27 mai 2016 – n° 33 – pp 51-54
Retour sur la mise au point du concept de « celebrity marketing » ébauché par l’industrie horlogère de prestige. Le principe : faire porter à différentes stars, à commencer par celles du cinéma, des montres. La première association daterait de 1926. Une stratégie qui est montée régulièrement en puissance et qui s’est étendue à la sphère des célébrités (chefs d’états, cosmonautes, rock stars, etc.) même si les partenariats ont parfois manqué de professionnalisme. Explications. Présences de photographies, mentions des principales marques ayant œuvré au « celebrity marketing ». Pas de chiffres.

Librity L’apport du sponsoring de célébrités au capital marque de l’entreprise
Source : Revue française du marketing (revue disponible à la Bpi)
juin 2014 – n° 247 – pp 65-75
Cet article décrit les mécanismes et facteurs clés de succès, propres au sponsoring de célébrités. Il s’appuie sur une analyse de la littérature sur ce thème. Par ailleurs, une étude qualitative réalisée auprès de directeurs marketing, team managers de grandes marques et médaillés olympiques a permis d’améliorer la compréhension du sponsoring. Bibliographie. Pas de chiffres.

Celebrity marketing : du culte de l’égérie au tous célèbres !
Source : Inform’optique
avril 2014 – n° 321 – pp 15-19
Analyse des atouts, mais aussi des limites, du recours aux célébrités par les marques dans le cadre de leur communication ; un phénomène baptisé celebrity et très répandu dans le secteur de l’optique-lunetterie en France. L’objectif : se différencier des concurrents. La star permet ainsi à la marque d’adopter un positionnement et de gagner en notoriété La méthode permet également de véhiculer des valeurs. Un bémol toutefois : le risque de cannibalisation, avec une star qui éclipse la marque. Concernant les perspectives, alors que la société change, les opticiens font évoluer leurs campagnes publicitaires avec un retour des anonymes sur le devant de la scène. Des précisions. Quelques exemples. Pas de chiffres.

2) Dans la presse, quelques articles sélectionnés à partir de la base Europresse (consultable à Bpi) :

Au premier semestre, le taux de celebrity marketing (campagnes de communication faisant appel à des célébrités) était de 7,3 % […] (Brand and Celebrities) Au premier semestre 2015, le taux
Source : La Correspondance de la Publicité – 2015-10-30 – 268 mots

M. Nikola KARABATIC, handballeur français le plus populaire auprès des marques (étude Brand and Celebrities) Les marques s’entourent de plus en plus régulièrement de handballeurs français pour leurs campagnes marketing et publicitaires. Selon une étude de Celebrity Marketing menée par Brand and Celebrities, les raisons …
La Correspondance de la Publicité – 2016-02-16 – 473 mots

Quelles sont les stars les plus présentes dans les publicités TV ?
JOUIN-CLAUDE, ALLYSON Il en résulte que sur ces trois principales chaînes privées, c’est Canal+ qui attire davantage les campagnes avec des célébrités (celebrity marketing) : 14% des réclames sur la chaîne cryptée utilisent
Le Figaro.fr – 2015-11-25 – 300 mots

En 2015, en France, 6,5 % des publicités dans la presse faisaient appel à des célébrités (Brand & Celebrities)
L’investissement publicitaire dédié au celebrity marketing dans la presse en 2015 a été de 69 millions d’euros (36 millions d’euros au 1er semestre et 33 millions au 2ème
La Correspondance de la Presse – 2016-05-30 – 345 mots

3) Ces résumés d’articles sont extraits de la base Généralis :

Le Temps des icônes
Echos week-end (Les), journal disponible à la Bpi, 27 mai 2016, n°33, pp. 51-54
Auteur(s) : Declerck, Frank.
Retour sur la mise au point du concept de « celebrity marketing » ébauché par l’industrie horlogère de prestige. Le principe : faire porter à différentes stars, à commencer par celles du cinéma, des montres. La première association daterait de 1926. Une stratégie qui est montée régulièrement en puissance et qui s’est étendue à la sphère des célébrités (chefs d’états, cosmonautes, rock stars, etc.) même si les partenariats ont parfois manqué de professionnalisme. Présences de photographies, mentions des principales marques ayant œuvré au « celebrity marketing ».

Les Tweets sponsorisés flirtent avec la pub déguisée
01net, revue disponible à la Bpi, 16 décembre 2015, n°833, p.12
Auteur(s) : Dumoulin, Sébastien.
Sur les réseaux sociaux, les grandes marques payent des célébrités pour vanter leurs produits auprès de leurs fans. Faute d’être clairement signalée, la publicité est pourtant illégale.

La Mort leur va si bien
Enjeux-Les Echos, revue disponible à la Bpi, 01 novembre 2014, n°315, pp. 68-69, Auteur(s) : Lesniak, Isabelle.
Recours croissant, par les agences de publicité du monde entier, à des célébrités décédées, américaines surtout, pour porter leurs messages. Elvis Presley, Marilyn Monroe, Michael Jackson ou encore Bob Marley… Ces stars n’ont jamais autant gagné d’argent qu’aujourd’hui. Les ayants droit monnayent leur image à prix d’or.

Nos Stars méritent-elles leurs méga-contrats publicitaires ?
Capital, revue disponible à la Bpi, 01 juin 2013, n°261, pp.100-102, 104, Auteur(s) : Wattez, Eric.
Les annonceurs font de gros chèques aux sportifs et aux acteurs. Mais ils ne choisissent pas forcément le bon cheval.

Marketing. Le casting machine
Express (L’), revue disponible à la Bpi, 23 juillet 2009, n°3029, pp.42-43, Auteur(s) : Cousin, Marie.
Sportifs, acteurs, chanteurs… les entreprises utilisent volontiers la notoriété des célébrités pour vendre leurs produits. Une stratégie parfois risquée

III) Sur le web :
– Un article de Wikipédia sur ce concept de Celebrity marketing .

– L’Observatoire du Celebrity marketing : http://celebrity-marketing-intelligence.com/

La place des célébrités dans la publicité, article du Journal des Grandes Ecoles et Universités (Expert de l’enseignement supérieur et du monde de l’entreprise) :

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 94 fois dont 1 fois aujourd'hui