lame du Bateleur (Tarot de Marseille)

By Jean Noblet [Public domain], via Wikimedia CommonsV

Notre réponse du 10/02/2018
Vous souhaitez vous renseigner sur le tarot de Marseille.

Vous pouvez consulter l’article Tarot de l’Encyclopaedia universalis qui reconstitue l’histoire de ce jeu et l’origine de la pratique divinatoire du tarot de Marseille.
Thierry DEPAULIS, « TAROT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tarot/ (partiellement accessible en ligne hors abonnement)

Je vous copie un extrait du paragraphe intitulé Le tarot divinatoire et occultiste

À partir du milieu du XIXe siècle, toutes ces théories vont se cristalliser et donner ainsi naissance à un nouveau courant d’interprétation, plus franchement tourné vers l’occultisme, qui prétend donner au tarot une valeur ésotérique et initiatique. Alphonse-Louis Constant (1810-1875), plus connu sous le nom « cabalistique » d’Éliphas Lévi, fut, en 1856, avec Dogme et rituel de la haute magie, le promoteur de cette philosophie. À sa suite, de nombreux auteurs reprirent ses théories et celles de Court de Gébelin. C’est à Paul Christian (Jean-Baptiste Pitois, 1811-1877) que nous devons l’emploi des termes lames et arcanes, devenus classiques dans la littérature ésotérique pour désigner les cartes de tarot. Le mouvement culmine dans les dernières années du XIXe siècle avec Papus (Gérard Encausse, 1865-1916), auteur du Tarot des Bohémiens (Paris, 1889) et de nombreux autres ouvrages, animateur infatigable d’ordres paramaçonniques et de sociétés à peine secrètes qu’il fondait les uns après les autres. C’est à Oswald Wirth que l’on doit la première tentative pour concevoir et éditer un tarot spécifiquement ésotérique : reprenant l’idée d’Etteilla, Wirth dessina en 1889 une série de 22 « arcanes majeurs » fortement inspirés du tarot de Marseille, qui parurent en même temps dans le livre de Papus. Ce fut le point de départ d’une tradition graphique aujourd’hui fort prolifique et largement reprise outre-Atlantique.
Pourtant, la partie était loin d’être gagnée : le tarot n’avait jusque-là franchi ni les Pyrénées ni la Manche. Ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que ces cartes mystérieuses rencontrèrent quelque écho en Angleterre.

Vous trouverez ci-dessus plusieurs titres d’ouvrages consacrés au tarot de Marseille :

ABC du tarot analytique : interprétation psychologique et initiatique des 22 arcanes majeurs du tarot de Marseille
Suyin Lamour
Editions Grancher, 2008
A la lumière de la psychologie des profondeurs, système d’analyse inventé par le psychanalyste C. G. Jung, les arcanes du tarot apparaissent comme les archétypes qui composent l’inconscient. Grâce à une méthode de tirage originale et des interprétations précises, ce livre permet de prendre conscience des énergies psychiques qui nous animent et d’avoir une vision de notre orientation future. 

Le livre de bord du tarot divinatoire
Didier Colin, Editions Marabout, 1999
Un livre de base sur les tarots : l’histoire, la pratique, l’interprétation des cartes, les fondements spirituels.

Tarot et numérologie
Jean-Daniel Fermier, Colette Silvestre
Editions Grancher, 2014
Comprendre sa personnalité et obtenir des prévisions mensuelles grâce à l’association des nombres et des arcanes du tarot de Marseille. Présentation de la méthode ABC et de la méthode des 9 cases représentant les compartiments de la vie quotidienne. 

La maîtrise du tarot de Marseille
Claude Darche, Editions du Rocher, 2001
Plus d’informations sur le site de l’éditeur 

Tarot de Marseille : apprenez à tirer les cartes
Sidonie Gaucher, Editions ESI, 2012
Plus d’informations 

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION