Environnement : sensibilisation du secteur touristique aux pratiques du développement durable.

Tags :
Thème :
Étiquette :

image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information, notre réponse du 24/04/2018, actualisée le 24/09/2022.

Couverture du Manuel de l'antitourisme de Rodolphe Christin
Manuel de l’antitourisme de Rodolphe Christin

Le tourisme génère des revenus dont les territoires ne peuvent se passer. Mais c’est également une source de diverses pollutions.
Est-il alors possible de concilier tourisme et développement durable, en sensibilisant les touristes à ce sujet ?

Voici différentes ressources documentaires traitant de la sensibilisation du secteur touristique aux problématiques et aux pratiques du développement durable. 

Tourisme et environnement en tension

Les nuisances environnementales du tourisme

Tourisme et développement durable. Comment mettre en œuvre des dynamiques au sein des territoires ? Le témoignage du CPIE Seignanx Adour, par Bénédicte Bard, dans Pour, 2014/3 (N° 223), p. 135-141.
Résumé : 
«
Faut-il systématiquement opposer Tourisme et Environnement ? Certes, les impacts de l’activité touristique sur les espaces naturels et la biodiversité ne sont plus à démontrer et recouvrent un large champ : de la croissance des émissions de CO² liée aux déplacements touristiques (on évalue à environ 6 % les émissions de gaz à effet de serre liées aux déplacements touristiques effectués essentiellement en voiture en France, soit 30 millions de tonnes de CO² par an, à la fragmentation des milieux, conséquence directe du développement d’infrastructures touristiques, en passant par les diverses pollutions générées par le flux touristique (production de déchets, eaux usées, pollution lumineuse…).
Toutefois, tourisme et environnement évoluent inévitablement l’un vers l’autre ; parce qu’une destination touristique est avant tout un lieu de vie, parce que les défis écologiques sont bien réels, parce que certaines erreurs ne peuvent plus être faites, parce que la demande écologique progresse… autant de raisons et de justifications pour « penser autrement le tourisme ».

Du tourisme de masse au tourisme durable ?, par Claire Weishar, revue Confins, 2021, n°52.
Résumé :
« Le tourisme constitue l’un des défis majeurs du XXIe siècle. Toujours plus informés sur les conséquences du tourisme de masse et sensibilisés au Développement Durable, les consommateurs-touristes formulent progressivement la demande d’un tourisme plus durable. »


Protection ou attractivité : Dilemme ?

La promotion des sites du Patrimoine mondial de l’UNESCO : Compatible avec le développement durable ? par Pascale Marcotte, Laurent Bourdeau, Management & Avenir, 2010/4 (n° 34), p. 270-288.
Extrait du résumé :
« Au lendemain des désastres et destructions causés par les guerres, est apparue l’urgence de protéger les sites patrimoniaux et naturels qui représentaient un symbole pour l’ensemble de l’humanité. Dans ce cadre, les objectifs du Patrimoine mondial sont d’identifier, de faire connaître et de protéger ces sites naturels et culturels exceptionnels. De façon parallèle, le développement durable est arrivé à la suite des constats de la destruction de l’environnement par la production et la consommation effrénées des ressources. Cet article présente cette évolution sociohistorique similaire entre le Patrimoine mondial et le développement durable, et illustre les apories du développement touristique durable dans les sites culturels protégés. Entre la protection et l’attractivité, la conservation et la touristification, entre l’universalité de la valeur des sites et l’impossibilité de les rendre véritablement accessible à tous, comment réaliser une croissance touristique durable ? »


Comment alors sensibiliser le tourisme au développement durable ?

« Tourisme durable » : de quoi parle-t-on ?

Le tourisme durable, par la rédaction du site institutionnel vie-publique.fr, 23/06/2021.
Présentation :
« La forte expansion du tourisme a bénéficié à l’économie de nombreux pays dans le monde. Mais, l’afflux massif de visiteurs souvent concentrés dans les mêmes lieux n’est pas sans conséquence sur la vie locale. Comment associer croissance du tourisme et développement durable ? Le point en vidéo. »

Retour sur la conférence du lundi 10 juillet 2018 à la REcyclerie « Tourisme durable : les nouveaux voyageurs » avec Guillaume Cromer, David Marie et Ludovic Hubler, modérée par Pascal Gréboval.
Présentation :
Le tourisme est la première industrie de la planète.
Les conséquences du tourisme de masse, qu’elles soient socio-culturelles ou environnementales, mettent en évidence l’urgence de trouver un modèle alternatif.
Qu’est-ce que le tourisme durable ?
Qui concerne t-il ?
Comment profiter d’un voyage en limitant son impact et en préservant la nature ?

Conférence – Tourisme durable : les nouveaux voyageurs, 18 juil. 2017, YouTube.

Le site ATD (Acteurs du Tourisme durable) de l’Association ATD consacre une de ses pages à la définition du tourisme durable.
Le site propose de multiples ressources notamment :


Solution paysagière

Aménager le territoire par une démarche de tourisme durable : une réponse aux enjeux des sites touristiques protégés ?, par Elise Maudry, Mémoire de fin d’études d’Ingénieur de l’Institut Supérieur des Sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage, consultable en ligne sur HAL (plateforme de publications scientifiques en accès ouvert), 2019.
Extrait de l’introduction :
« L’objet de la réflexion qui suit dans ce mémoire est de déterminer « En quoi aménager le territoire par une démarche de tourisme durable peut-il permettre de répondre aux enjeux des sites touristiques protégés ? »
Qu’est-ce que le tourisme durable et permet-il de répondre à des enjeux de valorisation et de préservation de ces sites touristiques ?
Quel est le rôle et comment le paysagiste peut-il travailler sur la mise en œuvre d’aménagements
répondant aux objectifs du tourisme durable ?
L’application de cette problématique s’appuiera sur des territoires protégés en particulier ceux du
Parc National (PN) des Calanques et du Parc Naturel Régional (PNR) du Verdon sur lesquels j’ai pu observer et participer à une démarche d’aménagement et de valorisation durant les six derniers mois passés au sein du Bureau d’étude, Etude Concept Outdoor (ECO).
»


Solutions marketing et systémiques de sensibilisation voire de conciliation

Tourisme durable : une approche systémique par Sandra Camus, Hikkerova Lubica, Jean-Michel Sahut, Management & Avenir, 2010/4 (n° 34), p. 253-269.
Résumé :
« Nous recourons dans cet article à la systémique pour montrer comment le tourisme peut réussir à intégrer les principes du développement durable dans un secteur qui, a priori, en est relativement éloigné. L’analyse systémique a l’avantage de fournir un cadre théorique permettant d’analyser le secteur touristique comme un système social complexe et d’appréhender ainsi les enjeux spécifiques du tourisme durable et d’imager des solutions prometteuses et viables sur le long terme. Elle montre par la même occasion qu’une initiative touristique durable peut s’inscrire dans un cercle vertueux, sous l’effet de l’apprentissage et des boucles de rétroaction. »

Tourisme et développement durable : de la connaissance des marchés à l’action marketing par
Michèle PAPPALARDO, Commissaire Générale au Développement Durable, Ministère de l’Ecologie, du Développement, Durable, des Transports et du Logement, Atout France, 2011. 
Résumé : 
« Ce guide technique dresse une typologie des clientèles à démarcher selon des critères objectifs et définit leurs points d’accroche par rapport au développement durable du tourisme. Il propose également aux opérateurs touristiques des pistes pour mettre en place des stratégies et actions opérationnelles. »

WEBINNOV #7 : “Business Models durables et innovants : comment le tourisme de montagne peut s’inspirer d’autres industries ?”, avec Boris Bourgel et Romain Gandia, animé par Dominique Kréziak, Fondation USMB, 01/07/2021.
Présentation :
« Réchauffement climatique, maturité du marché du ski, nouveaux comportements des consommateurs, conflits d’usage, … Le tourisme de montagne fait face depuis plusieurs années à de sérieux défis économiques, sociaux et environnementaux. Amplifiés par la crise sanitaire que nous traversons, ces défis n’ont jamais pesé aussi lourd sur les stations de montagne. Ils plongent ces dernières dans une forme de crise existentielle et les poussent à s’interroger sur un renouveau de leurs Business Models pour le tourisme de montagne de demain.
Créer et mettre en œuvre des Business Models durables et innovants pour les stations de montagne : De quoi  parle-t-on ? Comment s’y prendre ?
Ce Webinnov propose d’apporter des éléments de réponses en s’inspirant de cas emblématiques issus d’autres industries.
»


Exemples de solution urbanistique

Les secteurs sauvegardés : des outils de tourisme urbain durable avant l’heure ? par Marie-Eve Férérol, Téoros, n°38, 1 | 2019.
Résumé :
« Étude de cas centrée sur Bayonne, cet article porte sur la patrimonialisation de l’urbain et les conditions de la valorisation touristique. L’analyse de la compatibilité du tourisme urbain avec les principes du développement durable, soit un champ de recherches contemporain, sera plus particulièrement explorée. Pour ce faire, l’angle choisi est celui des secteurs sauvegardés. Par leur philosophie, par les aménagements et les réflexions qu’ils ont entraînés, ne peuvent-ils pas être considérés comme des outils de tourisme urbain durable avant l’heure ? Tout au long de l’article, nous aurons une approche historique, architecturale et urbanistique. »

Un Schéma de développement du tourisme responsable pour la Métropole de Lyon a été approuvé par le Conseil Métropolitain, 14/12/2021.
Extrait de la présentation : « Quatre axes principaux constituent cette ligne directive. Chacun d’entre eux sera décliné en 30 propositions concrètes qui seront mises en œuvre entre 2021 et 2026 par le biais des actions de la Métropole et de l’Office du tourisme : 

  • Consolider une destination résiliente et équilibrée, 
  • Soutenir l’emploi touristique sur la métropole, 
  • Accélérer la transformation des pratiques pour un tourisme écologiquement plus vertueux, 
  • Garantir un tourisme inclusif, participatif et respectueux. »

Impulsion gouvernementale

AMI « Aménagement touristique durable« , Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, 17/06/2022.
Extrait de la présentation de l’appel à projet :
« Le plan de reconquête « destination France » dévoilé par le Premier ministre le 20 novembre 2021, a pour ambition de fixer à 10 ans une trajectoire de rebond et de transformation du secteur touristique. Dans ce cadre, le MTECT engage une action d’ingénierie qui vise à accompagner des territoires. »

Ce Plan de reconquête et de transformation du tourisme ( téléchargeable en pdf) sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex, gouvernement.fr, le 22/11/2021.
L’axe 3 s’intitule : « Engager la transformation durable du secteur, avec des investissements dans sa mue écologique et numérique ».

Fonds Tourisme durable – Restaurateurs et hébergeurs, accélérez votre transition écologique, site agirpourlatransition.ademe.fr, 2022.
Présentation de la page :
« Pour que les restaurateurs et hébergeurs – TPE/PME situés en zone rurale puissent s’engager dans la Transition Écologique, le Fonds Tourisme Durable soutient la réalisation d’un diagnostic environnemental gratuit et de financements d’investissements. »


Réussites du tourisme durable

Le tourisme durable en pratique : 20 exemples innovants dans les Grands Sites de France, site entreprises.gouv.fr, 2016.
Présentation :
« Ce recueil de bonnes pratiques du tourisme durable s’adresse à tous les acteurs du tourisme, publics et privés, ainsi qu’aux élus et aux responsables locaux qui œuvrent pour des territoires vivants et accueillants.
Il présente des expériences concrètes, conçues et mises en œuvre par leurs pairs, dans des Grands Sites de France, espaces de forte valeur paysagère et patrimoniale, qui bénéficient d’une notoriété touristique importante : la Baie de Somme, le Marais poitevin, la Dune du Pilat, Sainte-Victoire, les Gorges du Gardon et bien d’autres encore. Autant de lieux “qui résonnent” et qui font image pour tout un chacun.
»

Tookki, 1ère application qui recense les lieux et activités du tourisme responsable, par Rémi Bain-Thouverez,, quotidiendutourisme.com, le 20/11/2019.
« Paris fut la première ville couverte par l’application avec plus de 200 lieux référencés (pour plus de 300 références au total) Ensuite Lyon, Bordeaux et Marseille, avant de s’étendre à Nice, Lille et au Pays Basque dès la fin de l’année 2019. »


Sur la même thématique


EurêkoiBibliothèque publique d’information


Vous aussi, vous avez une question ?

Posez-nous votre question !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.