Littérature : Quel fut le premier texte littéraire ?

image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 17/10/2019.

Image par Michal Jarmoluk de Pixabay

Aux origines de l’écriture

L’Épopée de Gilgamesh se présente à l’origine comme une série de tablettes d’argile sur lesquelles furent gravées il y a plus de 3000 ans, en cunéiforme, les aventures légendaires d’un roi mésopotamien.
Il s’agit de la première œuvre littéraire, transmise par le premier système d’écriture inventé vers le début du IVe millénaire avant Jésus-Christ par les Sumériens, au sud de l’Irak actuel.

L’ensemble de l’Épopée est un long récit de près de 3000 vers, rédigé en akkadien.
Le texte se répandit largement autour de la Mésopotamie pendant toute cette époque mais ses traces s’interrompent juste avant notre ère.
Pourtant l’Épopée influencera considérablement les grands textes ultérieurs.
Sources :
-Dossier pédagogique : Écriture cunéiforme, en bref , classes.bnf.fr.
-Le réseau Scérén (maison d’édition de l’Education nationale) propose en ligne des ressources éducatives numériques comme le site des textes fondateurs


Aux origines de la littérature française

Les serments de Strasbourg

En effet, le savoir a longtemps été détenu par l’ Église et transmis par les clercs en langue latine. L’histoire des miracles, la vie des Saints, les commentaires bibliques constituaient leurs principales sources d’inspiration.
À cette époque précoce du Moyen Age, toutes les formes littéraires passaient sur le continent par la tradition latine.
À partir du IXème siècle, l’émergence de nouvelles langues fait apparaître une culture profane (non religieuse) et la parution de textes littéraires en ancien français. 
Histoire de la littérature française
Xavier Darcos, Hachette Éducation, 1992.

Texte politique et juridique, Les serments de Strasbourg constitue le plus ancien texte non religieux connu
Il ne s’agit pas d’un texte de littérature au sens propre mais plutôt d’ un document juridique relatant l’alliance militaire signée entre Charles le Chauve et Louis le Germanique contre leur frère aîné Lothaire 1er.
Ils ont été rédigés en 842 et marquent le passage du latin parlé aux langues romanes (ancêtre de la langue française).
Les serments de Strasbourg se situent au livre 3 de l’Histoire des fils de Louis le pieux écrit par Nithard, petit-fils de Charlemagne. 

Le manuscrit est actuellement détenu par la Bibliothèque Nationale de France :
-(livre I), Nithard relate les événements qui agitèrent la dynastie carolingienne de 841 à 842
-(livres II-III), il achève son récit sur l’épisode des serments de Strasbourg, transcrits intégralement.
Ce manuscrit est consultable en ligne sur la bibliothèque numérique Gallica.


La Cantilène ou Séquence de sainte Eulalie

Par ailleurs, la Cantilène de sainte Eulalie serait, quant à elle, le plus ancien texte littéraire poétique transcrit du latin en roman (ancêtre de l’ancien français) en 881-882.
Poème liturgique, elle raconte le martyre de sainte Eulalie de Mérida. 
Il s’agit du premier poème de la littérature française et constitue actuellement le plus célèbre manuscrit de la Bibliothèque de Valenciennes (59606).

Son Histoire :
Le plus célèbre manuscrit de la Bibliothèque de Valenciennes est le manuscrit carolingien n°150, daté du IXe siècle et saisi à l’abbaye de Saint-Amand durant la Révolution française.
Ce manuscrit abrite la Cantilène de sainte Eulalie, le plus ancien texte littéraire en langue romane que l’on ait conservé et le premier poème de la littérature française.

Consultable en ligne.
Survolez les différentes zones de la page pour afficher la traduction et la transcription du premier poème de la littérature française !


Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information
www.bpi.fr


Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *