Littérature : Connaissez-vous des histoires d’amour où l’homme refuse de s’engager ?

image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 11/07/2017.

photographie en noir et blanc d'une femme qui empêche un homme de s'en aller
© everett225/DepositPhotos



Considéré comme un genre populaire, le roman d’amour ne cesse de questionner les relations amoureuses.
Focus sur une sélection de romans au sein desquels l’homme, malgré ses sentiments, craint et fuit l’engagement amoureux.

Sélection de romans d’amour contemporains

La nuit des trente
Eric Metzger, Gallimard, 2015.
Résumé :
« C’est l’histoire de Félix, qui décide de passer une nuit de vagabondage dans Paris pour fêter ses trente ans. Un garçon qui découvre soudain qu’il est devenu adulte sans s’en rendre compte. Parce que, avec la fin de la vingtaine, c’est une forme de légèreté qui est sur le point de disparaître et peut-être aussi quelque chose de plus essentiel. Mais quoi ? Pendant cette nuit pleine d’incertitudes, de coïncidences et d’imprévus, le nouveau trentenaire découvre qu’il ne mène pas forcément la vie qu’il espérerait mener, et sa rencontre avec Louise, une jolie jeune femme qui disparaît aussi vite qu’elle est apparue, ne fait que raviver des souvenirs enfouis depuis des années. »

Apprivoiser Max
Theresa Ragan, Amazon Crossing, 2015.
Résumé : 
« Max Dutton, star du football américain, vit sa vie à mille pour cent car il sait que tout peut changer en un instant : son père et son grand-père sont morts jeunes. Par conséquent, Max évite de s’engager dans des relations trop sérieuses. A quoi bon tomber amoureux et fonder une famille, si c’est pour les abandonner comme son père les a laissés, ses sœurs et lui ? »

Le Cheval blanc
Elsa Triolet, Gallimard, 1943.
Résumé :
« «C’était plein de monde dans la rue, un quadrille qui se déroulait entre le Dôme, la Rotonde, la Coupole…
– Qu’est-ce que vous avez à me dire, Élisabeth ?
Élisabeth marchait un peu derrière lui, il faisait de si grands pas. Comme elle ne répondait pas, il s’arrêta :
– Alors ?
– Je vous aime, dit-elle le plus naturellement du monde…
Ils marchèrent vers la gare Montparnasse.»
»


Sélection de romans classiques


L’Éducation sentimentale
Gustave Flauver, Livre de Poche, 1869.
Résumé :
« Un jeune provincial de dix-huit ans, plein de rêves et plutôt séduisant, vient faire ses études à Paris. De 1840 au soir du coup d’Etat de 1851, il fait l’apprentissage du monde dans une société en pleine convulsion. Sur son chemin, il rencontre le grand amour et les contingences du plaisir, la Révolution et ses faux apôtres, l’art, la puissance de l’argent et de la bêtise, la réversibilité des croyances, l’amitié fraternelle et la fatalité des trahisons, sans parvenir à s’engager pour une autre cause que celle de suivre la perte de ses illusions.
Ecrit dans une langue éblouissante et selon des règles narratives inédites, L’Education sentimentale, publiée en 1869, est peut-être le chef-d’œuvre de Flaubert le plus abouti et le plus mystérieux. En cherchant à représenter l’essence même du temps vécu, l’auteur nous transmet une philosophie de l’histoire, une morale de l’existence et une esthétique de la mémoire qui restent d’une surprenante acuité pour élucider les énigmes d’aujourd’hui.
»

Les Hauts de Hurlevent
Emily Brontë, Livre de Poche,1847
Résumé :
« Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l’ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s’approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu’au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste. Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXe siècle à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses soeurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l’orgueilleux qui l’a tuée. »

Raison et sentiment
Jane Austen, 1ére édition 1811.
Résumé :
« Elinor et Marianne Dashwood sont deux sœurs aux caractères bien différents. Privées de leur héritage à la mort de leur père, elles doivent quitter le Sussex en compagnie de leur cadette Margaret et de leur mère. Dans le Devon, elles ne tardent pas à s’habituer à leur désormais modeste quotidien au contact de leurs nouveaux voisins. Mais lorsqu’elles tombent amoureuses, Elinor et Marianne se retrouvent tiraillées entre ce que leur impose la raison et ce que leur dicte leur cœur.
Premier roman publié de Jane AustenRaison et Sentiments est considéré comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre du XIXe siècle. Il annonçait déjà le talent de son autrice à brosser des galeries de personnages authentiques, et à peindre avec ironie et justesse les mœurs de son temps. »


Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information


Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *