Les femmes pendant la grande guerre 14-18 : y a-t-il un recueil des lettres des épouses à leur mari soldat, en prêt dans une bibliothèque parisienne ou bien en vente dans une librairie ? Avec mes remerciements.

TAGS :

Réponse apportée le 11/25/2013  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse. Révisée le 20/10/2015

Voici quelques références d’ouvrage qui abordent la première guerre mondiale avec les lettres d’épouse de soldat.
J’ai interrogé Sudoc (catalogue collectif de l’enseignement supérieur).
Ce catalogue permet de localiser un document dans les bibliothèques universitaires françaises et centres de documentation (en cliquant sur le lien « où localiser ce document), de l’emprunter directement ou par le prêt entre bibliothèques (PEB); il vous permet aussi de connaître les horaires et fermetures annuelles de ces bibliothèques.

 Lettres d’amour [Texte imprimé] : de Binic au front, 1914-1918
: Dumont Le Douarec, Jean-Pol (1942-….). Editeur scientifique
Keltia graphic, Spézet: 2008
Identifiant pérenne de la notice http://www.sudoc.fr/129154709

Couples dans la Grande Guerre : le tragique et l’ordinaire du lien conjugal / Clémentine Vidal-Naquet ; préface par Arlette Farge
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/182040798

Correspondances conjugales 1914-1918 : dans l’intimité de la Grande Guerre / édition établie et présentée par Clémentine Vidal-Naquet
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/181433397
Rousseau (Frédéric), « Paroles de femmes de poilus : jours de guerre au féminin sur le front intérieur languedocien », Annales du Midi, tome 112, n° 232, octobre-décembre 2000, p. 483-498.
Synopsis : Le silence des femmes de poilus paraît aujourd’hui d’autant plus assourdissant que les paroles de combattants ont fait l’objet de multiples études et publications. A partir des archives départementales, cet article redonne la parole aux femmes de poilus, et décrit notamment les souffrances de la guerre au féminin. A la solitude, aux inquiétudes d’avoir un être cher au front ou aux mains de l’ennemi, aux douleurs des deuils, s’ajoute une détresse matérielle croissante. De nombreuses femmes doivent soutenir une lutte quotidienne épuisante pour nourrir et éduquer les enfants, aider les parents et surtout soutenir l’absent. Cependant, si les paroles des femmes expriment cette part de la réalité, leurs mots dessinent aussi les contours du formidable climat d’oppression morales et civique qui fut alors imposé aux femmes au nom de la Patrie.

Le temps de nous aimer [Texte imprimé] : 1914-1918 : Robert, Denise et Victor : courriers de guerre /
Secretan, Thierry. Editeur scientifique
La Martinière, Paris: 2012
Identifiant pérenne de la notice : http//www.sudoc.fr/166633178

Nous proposons également, à la Bpi, la consultation des articles du Cairn, en texte intégral, depuis nos postes fixes.
Voici quelques ouvrages qui témoignent des mémoires des femmes pendant la Grande guerre :

* Morin-Rotureau Évelyne, « Combats de femmes 1914-1918. Les femmes, pilier de l’effort de guerre », Paris, Autrement « Mémoires/Histoire », 2004, 256 pages
ISBN : 9782746705159
Lien : http//www.cairn.info/combats-de-femmes-1914-1918–9782746705159.htm.

* Jean-Yves Le Naour « Épouses, marraines et prostituées : le repos du guerrier, entre service social et condamnation morale », in Combats de femmes 1914-1918, Autrement, 2004, p. 64-81
Lien : www.cairn.info/combats-de-femmes-1914-1918–9782746705159-page-64.htm

Par ailleurs, je vous conseille de vous adresser à la Bibliothèque Marguerite Durand de la ville de Paris dont voici les coordonnées :
Bibliothèque Marguerite Durand (BMD)
79 rue Nationale 75013 Paris
Fondée en 1932 grâce au don de ses collections à la Ville de Paris par la journaliste féministe Marguerite Durand, la bibliothèque conserve une riche documentation sur l’histoire des femmes et du féminisme.

Vous en saurez plus en cliquant ici:

Je vous invite également à prendre contact avec la BDIC (Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine) et plus particulièrement avec le Musée d’Histoire Contemporaine dont voici les coordonnées :
Musée d’histoire contemporaine BDIC
Hôtel national des Invalides
129, rue de Grenelle
75007 Paris

Vous en saurez plus sur la bibliothèque et son musée ici

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)
http//www.bpi.fr
http//www.Eurêkoi.org

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *