Accueil » Bibliothèques » Bibliothèque publique d'information (Paris) » Histoire : De quand date la coutume de la carte de vœux ?

Histoire : De quand date la coutume de la carte de vœux ?

Tags :
Thème :
Étiquette :

image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information – notre réponse actualisée le 17/12/2021.

La coutume d’envoyer des cadeaux et des signes au Nouvel An date de la haute antiquité.
Le premier jour de janvier, les Romains s’échangeaient des vœux et des présents…Depuis plus d’un siècle, la coutume des vœux devint postale grâce à un Anglais, Sir Henry Cole, qui inventa en 1843 la carte de Noël. Il se fit confectionner pour lui-même des cartes pour envoyer à ses amis.
Retour sur l’histoire de cette coutume !

Histoire de la première carte de vœux

Dessinée par John Calcott Horsley, la première carte fut imprimée en lithographie et datée Xmas 1843 (Chrismas 1843). Considérée comme la première carte de Noël du monde, elle est aussi devenue en 2001 la plus chère du monde…
De là naquirent les cartes de vœux, et vers 1895, avec les progrès croissants de l’imprimerie, ce qui était un jeu devint une coutume quasi obligatoire… faisant crouler les sacs postaux sous le poids colossal des milliers de cartes de vœux du monde entier en décembre et en janvier…
Source :
Fêtes de Noël et nouvel an autour du monde : histoires, coutumes, recettes, rites et traditions
Sophie Lounguine, Éditions Horay, 2007.
Résumé :
« Voyage dans le temps et dans le monde à la découverte des fêtes de Noël (d’Halloween à l’Epiphanie : Saint-Martin, Sainte-Lucie…) et de fin d’année (Saint-Sylvestre, nouvel an juif, musulman, tibétain, hindou, afghan…). Sont décrits les origines, l’histoire, les symboles païens et religieux, le calendrier, les coutumes, les rites et traditions. »

Première carte de vœux réalisée par John Callcott Horsley en 1843
© CCO / domaine public

Cette origine est confirmée sur le site art-georges.fr :
La tradition d’envoyer des cartes pour les grandes occasions, telles que Noël, Nouvel an, anniversaire …) est assez récente, c’est-à-dire un siècle et demi. Auparavant on se rendait visite directement.

« Ancêtres de la carte de souhaits, les feuillets de bons vœux apparurent dès le début du XVe siècle. Leur succédèrent, au XVIIe siècle, ces imprimés que les marchands envoyaient à leur clientèle pour le Nouvel An. Elles étaient fabriquées à la main avec des fleurs séchées, des collages de rubans …Faisant partie de nos traditions du temps des fêtes, les cartes de vœux que l’on échange à l’occasion de Noël ou du Nouvel An tirent leur origine, une fois de plus, de l’Angleterre. L’évolution de cette coutume se fit d’ailleurs rapidement en Europe, notamment en Allemagne, grâce à un tout nouveau procédé d’imprimerie. Cette technique, appelée lithographie, permettait de reproduire en très grande quantité un dessin ou un texte. En 1840, fut lancé le premier timbre postal, ce qui permit à la carterie d’être publiée en série, prête à être envoyée. A cette époque ces cartes représentaient le plus souvent des scènes familiales fêtant Noël ou des scènes hivernales. »

Et sur le site de la France pittoresque
Les CARTES DE VOEUX du Nouvel An, d’après « Fêtes et coutumes populaires », paru en 1911.


Pour en savoir plus sur les cartes postales

L’histoire de la carte postale par l’Union Professionnelle de la Carte Postale.


Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.