Arts : Quels documents autour de l’art et de l’architecture arabo-musulmane ?

Étiquettes:
image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 26/01/2006. (Actualisée le 03/06/2021) 

Colonnes architecturales de style arabe
© Image par Vero Garcia de Pixabay

Les décors arabo-musulmans : devenir et actualité d’un patrimoine en mutation
Loubna Bihi, sous la direction de Lucile Pierron, Ecole supérieure nationale d’architecture de Nancy, 2018.
Résumé :
« « Que fait le Maroc aujourd’hui pour sauvegarder ses décors traditionnels musulmans ? Est-il sur la bonne voie ou serait-il en train de dénaturer ce patrimoine décoratif ? Comment l’utilisation des décors traditionnels marocains a-t-il évolué ? Et quelle est l’influence de la conception traditionnelle des décors sur l’architecture contemporaine d’aujourd’hui au Maroc ? » Ce mémoire s’appuie notamment sur l’étude de mosquées et de medersas situées dans les villes de Casablanca, Fès et Rabat »

Centre culturel Arabo-Musulman et Méditerranéen à Marseille
Floriane Rocca, Eric Locicero, Ecole nationale d’architecture de Paris La Villette, 2010.

L’architecture de loisir dans la culture arabo-musulmane
Ahmed Souguir et Jean Harari, Ecole nationale d’architecture de Paris La Villette, 2007.
Résumé :
« Le lac de Tunis, en Tunisie, est constitué en’ lac nord’ et ‘ lac sud’. Devant l’extension continue de l’agglomération de Tunis, un grand projet d’aménagement du lac s’est développé en remblayant une partie du ‘lac nord’ pour accueillir une nouvelle ville. L’assainissement du ‘lac sud’ est en cours avec la création d’espaces urbains combinant des fonctions résidentielles, économiques et de loisirs, visant à la la création d’un véritable front de mer pour la capitale. Le projet présenté s’inscrit dans le programme d’aménagement des berges du lac sud en proposant un pôle de loisirs comportant une maison des associations, un ensemble d’équipements de loisirs (cinéma, bibliothèque, café, théâtre …) et une auberge de jeunesse, avec pour parti pris de s’inspirer de l’architecture arabo-andalouse »

La maison arabo-musulmane
Nour-Eddine Ragala, Jean-Pierre Souleau, Ecole nationale supérieure d’architecture, Grenoble, 2001.
Résumé :
« Pour traiter de l’habitat traditionnel au Maroc, ce travail choisi dans une première partie de montrer la logique intrinsèque du bâtiment dans la culture musulmane. Les deux parties suivantes sont consacrées à la notion d’habitat , de voisinage et d’intimité. Après avoir étudié les caractéristiques traditionnelles domestiques et le rapport avec la jurisprudence islamique, l’étude se porte sur l’évolution de ce type d’habitat vers une conception plus occidentale. Deux projets proposent de donner une expression contemporaine de l’habitat traditionnel marocain. »

Influences du décor arabo-musulman sur l’architecture moderne en France : essai
Marie-Reine Bouthier-Bouillon sous la direction de Jean-Claude Vigato, Ecole nationale supérieure d’architecture, 1984.
Résumé :
« Etude de l’influence de l’architecture arabo-musulmane dans les oeuvres du 19e siècle, en particulier dans les expositions internationales de 1867, 1878 et 1889. Réflexion sur la participation arabo-musulmane à l’éclectisme français. : étude des sources du décor de la maison du peintre orientaliste Charles Cournault, à Malzéville, La Douera, de la tendance arabisante à l’exposition universelle de 1900, des pavillons exotiques à la porte de la Concorde de Binet, à l’exposition coloniale de 1931 et à l’exposition des Arts et Techniques de 1937. Suit une analyse de l’oeuvre de Fernand Pouillon en Algérie : l’habitat social avec les trois cités d’Alger ainsi que les constructions hôtelières et touristiques. »

Architecture arabo-musulmane
Abdelghani Bennis, sous la direction de Pierre Joly, Ecole nationale supérieure d’architecture Paris La Villette, 1977.
Résumé :
« Notre travail est fondé sur la revendication d’une architecture propre, étroitement liée à une langue arabe et à une sociologie musulmane. La réalisation de cette ambition nécessite une étude approfondie de l’architecture en tant que composante d’un tout et non en tant que totalité qui se suffit à elle-même. Pour cela nous devons nous acculturer une seconde fois mais au profit de notre propre civilisation »

Histoire, archéologies & littératures du monde musulman : mélanges en l’honneur d’André Raymond, Institut français d’archéologie orientale, 2009.
Résumé :
« A l’occasion des 80 ans d’A. Raymond, un collectif d’amis et collègues rend hommage à ses travaux sur le monde arabe et musulman. Les textes réunis embrassent largement l’histoire du bassin méditerranéen de l’Antiquité au XXe siècle et s’inscrivent dans des disciplines aussi variées que l’architecture, l’histoire, les lettres et les arts, les sources et les manuscrits. »

Jardins d’Orient : exposition, Paris, Institut du monde arabe, du 19 avril au 25 septembre 2016, Snoeck Publishers, 2016.
Résumé :
« Un décryptage du jardin arabo-musulman au fil des siècles et des continents : systèmes d’irrigation, apports religieux et philosophiques, etc. Un jardin éphémère met en scène les différentes composantes des jardins orientaux. L’exposition interroge notamment le rôle que la nature peut jouer dans les grandes villes contemporaines pour relever le défi de la modernité et de l’environnement. »

L’islam : arts et civilisations, Ullmann, 2011.
Résumé :
« Cet ouvrage abondamment illustré retrace le développement historique des dynasties et des régions islamiques, et révèle la diversité de leurs expressions artistiques, des débuts de la religion à nos jours. »

Art islamique
Annette Hagedorn, Taschen, 2009.
Résumé :
« Une découverte de l’art islamique, depuis l’Espagne et le Maroc jusqu’à la Chine. Les influences artistiques des différents pays sont mises en lumière : arts arabe, perse, turc, égyptien, indien… »

L’islam : fondements, pratiques, civilisations
Gabriele Mandel, Hazan, 2007.
Résumé :
« Cet ouvrage permet de découvrir de nombreux aspects du monde islamique à travers les arts : les fondements de la religion, les textes sacrés, les grandes personnalités historiques, les différentes civilisations musulmanes, les doctrines, les courants, les lieux saints, les mouvances ésotériques, les pratiques, les apports scientifiques et artistiques. »


L’art de l’Islam en Orient
Henri Stierlin, Gründ, 2002.
Résumé :
« Présente les origines, la naissance et l’extension de l’art oriental, analyse les formes de cet art et en propose une interprétation par rapport aux thèmes mystiques et religieux. »

L’Islam en plein art par Véronique Prat, Le Figaro, 2012.
Extrait :
« Dans huit jours, le nouveau département des arts de l’Islam sera inauguré au Louvre et ses fabuleuses collections seront révélées au public. »

Art et culture de l’islam
Nasser D Khalili, Solar, 2006.
Résumé :
« Histoire de la culture de l’islam sur plus de 14 siècles : les plus belles réalisations artistiques du monde islamique, les monuments, les objets d’art et les peintures, les grandes dynasties et les souverains qui ont marqué l’histoire de l’islam. »

L’art de l’Islam
Editions de Lodi, 2013.
Résumé : « L’art mondial est marqué par l’Islam non seulement à travers les monuments d’Iran, d’Asie centrale, d’Afrique du Nord, ainsi qu’en Espagne, Irak, Syrie ou Egypte mais aussi dans la céramique, la calligraphie, les tapis, le bois et l’ivoire. »

L’art de l’Islam

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *