Connaissez vous l’origine des « offices » , service de nouveautés que reçoivent les libraires des éditeurs – distributeurs. ?

Réponse apportée le 01/31/2006  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Il est plus facile de trouver de l’information sur l’office aujourd’hui que sur son origine.

Certains libraires d’aujourd’hui mettent en avant une évolution regrettable de cette pratique :
Pour Jean Debernard l’instauration des offices participait, du moins à l’origine, de l’information du libraire. Aujourd’hui les offices sont devenus un moyen de le fournir : «Ce système fonctionnait mais dans une proportion qu’il convenait de ne pas dépasser. L’augmentation de la taille des offices a entraînée une protestation légitime des libraires. […]L’office est une bonne idée pervertie par un usage abusif ».
source : http://www.c2lr.net/html/2_revue/dossiers/2_dossier_01-1.html

En fait, les raisons et la circonstances de la mise en place d’un tel dispositif sont décrites dans un ouvrage que la Bpi ne possède pas et dont nous n’avons pu consulter qu’un compte-rendu fait par le Bulletin des bibliothèques françaises :

Le commerce de la librairie en France au XIXe siècle
1789-1914
Sous la dir. de Jean-Yves Mollier. Paris : IMEC ; Éd. de la MSH, 1997. 450 p. ; 24 cm. (« Collection In Octavo »). ISBN 2-908295-37-7 (IMEC) / 2-7351-0761-2 (MSH)
Vous pouvez lire ce compte-rendu à l’adresse suivante :
http://bbf.enssib.fr/sdx/BBF/frontoffice/1998/04/document.xsp?id=bbf-1998-04-0144-001/1998/04/fam-critique/critique&statutMaitre=non&statutFils=non

En voici un extrait :
« Il est frappant de voir à quel point les grandes questions qui ont agité, voire déchiré le monde du livre dans les vingt dernières années, trouvent leur origine dans ce XIXe siècle, charnière importante de l’évolution du commerce de la librairie. C’est ainsi que, par exemple, la question de l’office, si douloureusement et conflictuellement posée entre libraires et éditeurs il y a quelques années, trouve son origine vers le milieu du XIXe siècle. Pour répondre à la farouche concurrence introduite par de puissants éditeurs comme Firmin-Didot ou Hachette, qui recherchaient, pour leur production en augmentation permanente, de nouveaux débouchés, par exemple dans les grands magasins, quelques éditeurs, entre autres Werdet, Renouard et Roret, fondèrent le « Dépôt central de librairie » dont l’objectif était d’adresser régulièrement leurs nouveautés à des libraires qui devenaient ainsi leurs correspondants. On voit naître aussi à cette époque le débat, essentiel aujourd’hui en Europe, autour du prix du livre. »

L’interrogation du catalogue collectif des bibliothèques universitaires françaises (http://sudoc.abes.fr) nous apprend que vous pouvez trouver cet ouvrage dans un grand nombre de bibliothèques dont voici la liste :
AIX-MARSEILLE1-BU Lettres
ANGERS-BU Lettres et Sciences
BESANCON-BU Lettres
BORDEAUX3-BU Lettres-Pessac
BREST-BU Lettres
CAEN-BU Droit Lettres
CERGY PONTOISE-BU Les Cerclades
DIJON-BU Droit Lettres
EVRY-BU
GRENOBLE2-IEP
GRENOBLE2/3-BU Droit/Lettres
LE MANS-BU Lettres
LILLE3-BU
LIMOGES-BU Lettres
LIMOGES-BUFR Lettres Sci.Hum.
LORIENT-BU
LYON-BIU-LSH
LYON2/BRON-BU
LYON3-Bibliothèques
METZ-SCD
MONTPELLIER-BU Lettres
NANTERRE-BU PARIS10
NANTERRE-MEDIADIX
PAPEETE-BU
PARIS-Bib. Sainte Geneviève
PARIS-Bib.Sainte-Barbe
PARIS-CUJAS-BU Droit
PARIS-Ecole Nat.des Chartes
PARIS-Institut de France
PARIS-Mazarine
PARIS-SORBONNE-BIU Centrale
PARIS1-CHSMI
PARIS1-Lavisse
PARIS13-BU Droit-Lettres
PARIS3-BU
PARIS4-BU Malesherbes
PARIS4-BU Serpente
PARIS7-UFR GHSS
PERPIGNAN-BU Droit-Sciences Eco.
POITIERS-BU Droit Lettres
REIMS-BU Droit-Lettres
RENNES1-BU Droit éco. gestion
RENNES2-BU Centrale
ST DENIS-BU PARIS8
ST-ETIENNE-BU_Droit-Let-Eco-Huma
STRASBOURG-B.N.U.S.
TOULOUSE2-BUC Mirail
VILLEURBANNE-ENSSIB-DOUA
ARRAS-BU Lettres
LA ROCHE S/YON-Centre Univ Dép
MARSEILLE-Bibliothèque CRFCB
NANTES-BU Lettres

Cordialement,

Service des réponses à distance de la Bpi
Site internet : http://www.bpi.fr

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *