BD & Arts : je recherche des documents abordant le croisement des arts et de la bande dessinée.

TAGS :

Bibliothèque publique d’information, notre réponse du 03/02/2020.

Murs peints BD Bruxelles
AngelaT de Pixabay

Suite de la question : plus précisément des artistes utilisant dans leurs créations des codes de la BD (codes graphiques, onomatopées, ellipse, cases…).

BD et musique : 
Je vous recommande la lecture du dossier intitulé “la bande dessinée à la croisée des autres arts” sur le site de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême.


BD et musique :
Vous aurez notamment accès à l’article : « Marvel met de la musique dans ses bandes dessinées » de Louis Mallié sur Actualitte, publié le 10 mars 2014, concernant la musique dans des Comics numériques au travers du projet Gamma.

Également à la croisée entre BD et musique, nous pouvons citer le groupe musical britannique dit virtuel, Gorillaz.
Il est formé en 1998 par Damon Albarn et Jamie Hewlett ( responsable de tout l’aspect visuel du groupe ) et composé de quatre membres fictifs dessinés et animés.
Jamie Hewlett est à la fois dessinateur, scénariste, auteur de dessins animés, vidéaste, peintre, concepteur de décors de scène et de théâtre.
Il revient dans cet interview sur FranceInfo, sur les nombreuses sources dont il s’inspire pour créer son univers à la fois sombre et drôle.
« Gorillaz : le dessinateur Jamie Hewlett nous livre ses goûts et inspirations » de Laure Narian, publié le 2 mai 2017.


BD et théâtre :
Florent Ruppert et Jérôme Mulot sont les dignes héritiers de Buster Keaton, transposé à travers des bulles qui font éclore leurs passions réciproques, pour la danse contemporaine et la vidéo.
Ils s’affranchissent des codes de la BD en composant par exemple une danse par petits papiers.
Le Petit Théâtre de l’Ebriété est une série phénakistiscopes en volume (découpages sur platines vinyles, et lumière stroboscopique) conçues par Florent Ruppert et Jérôme Mulot.
Bousculant les codes de la bande dessinée (visages neutres mais attitudes expressives, arborescences de dialogues bizarres, situations triviales voire inconfortables) ils s’imposent comme chefs de fils d’une nouvelle génération d’auteurs.
Le petit théâtre de l’ébriété
Florent Ruppert, Jérôme Mulot, 2011.


BD et art contemporain :

« Entre BD et art contemporain : les 7 artistes à suivre » dans Artsper magazine.


BD et mode :

Autour de l’exposition : “Mode et bande dessinée » présentée au musée de la Bande dessinée du 26 juin 2019 au 5 janvier 2020 :
Un dossier de presse au sein duquel vous aurez la présentation de cette exposition et de nombreuses illustrations.

Je vous conseille également de prendre connaissance du dossier thématique sur ce sujet disponible en ligne dans la revue Neuvième Art.

Je vous signale aussi cette publication :
La Vilaine Lulu
Yves Saint Laurent, Éditions Tchou, deuxième parution 2003.
Dans cette œuvre, on remarque que Yves Saint Laurent connaît les codes et les applique dans l’univers de la mode.
Le trait y est très éloigné de ses croquis réalisés pour les collections ou pour les spectacles, ce qui montre la diversité de son dessin et de sa création.

Le Musée Yves Saint Laurent Paris conserve une soixantaine de planches formant vingt et une histoires. Seule la moitié de ces dernières ont été publiées.


Bande dessinée et cinéma : 

Je vous recommande également ce  dossier thématique de la revue 9ème art : “Bande dessinée et cinéma” qui retrace les riches relations entre le 7e et le 9e art.
Différents articles analysent comment l’industrie cinématographique n’a pas cessé d’emprunter à la bande dessinée et de la nourrir en retour.

Vous y trouverez notamment des conférences prononcées lors des Troisièmes Rencontres nationales de la bande dessinée, qui se sont tenues en octobre 2018 sur le thème « Du dessin à l’écran ».


Bande dessinée et théâtre : 

Toujours sur le 9ème art, il existe un dossier qui explore quelques-uns des liens qui existent entre planches dessinées et art dramatique.


Bande dessinée et arts plastique : 

Les rapports entre l’art et la bande dessinée sont de plus en plus source d’intérêt et de questionnements.

Natacha Petit de l’académie de Rouen, a réalisé un dossier pédagogique disponible sur le site eduscol.education.fr et offre des pistes de réflexion autour de cette thématique tout en s’appuyant sur les programmes de collège et de lycée.
La question de la rencontre entre la bande dessinée et les arts plastiques n’exclut pas de parler d’objet, d’image ou d’espace.


Bande dessinée et street art : 

De la même manière de nombreuses œuvres tirées de l’univers de la bande dessinée, s’affichent sur les murs du centre de Bruxelles comme le relate le site une case en plus quand la BD sort de sa case ! 

Ainsi pour rendre hommage aux héros de la Bande Dessinée internationale, Bruxelles a entrepris en 1991 de peindre certains murs des rues de la capitale.
C’est, alors, qu’est né un parcours BD de Bruxelles qui permet une visite originale des quartiers de la ville.


D’autres articles en ligne : 

La bande dessinée sur le Web : Expansion et stabilisation des lieux de création de la bande dessinée numériquepar Julien BAUDRY dans : Cases-pixels : Une histoire de la BD numérique en France, Presses universitaires François-Rabelais, Tours, 2018.
Disponible en ligne sur Openedition.org.

Intertextualités : jeu vidéo, littérature, cinéma, bande dessinéepar Yves Chevaldonné dans Hermès, La Revue, 2012/1 (n° 62), p. 115-121.
Disponible en ligne sur la base Cairn Info sur abonnement.


Rapport : 

Et enfin je vous préconise la lecture du Rapport au Ministre de la Culture : La Bande dessinée, nouvelle frontière artistique et culturelle par Pierre Lungheretti avec la collaboration de Laurence Cassegrain, directrice de projet à la DGMIC*, Service du Livre et de la Lecture, Janvier 2019.

À partir de la page 20, le chapitre 1.4. Le 9e art interagit étroitement avec d’autres secteurs artistiques pourra vous indiquer les liens étroits entre BD et cinéma, BD et arts plastiques ou encore BD et jeux vidéos.
*Direction générale des médias et industries culturelles.


Monographie :

Vraoum ! : trésors de la bande dessinée et art contemporain
David Rosenberg et Pierre Sterckx, édition Fage, 2009. 
Disponible à la Bpi.
Résumé : Publié à l’occasion d’une exposition (été 2009), cet ouvrage met en regard des planches originales parmi les plus rares ou les plus célèbres de l’histoire du 9e art avec les œuvres contemporaines qu’elles ont inspirées.


Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information
www.bpi.fr

Vous aussi vous avez une question ? 
POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Thème(s) :  

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *