Arts : Existe-t-il des essais ou des travaux universitaires traitant de la place/du rôle des artistes dans les mouvements féministes arabes ?

Bibliothèque de l’Institut du monde arabe – notre réponse du 17/01/2022.

Femme voilée dessinée sur une façade d'immeuble. Extrait du documentaire Crayon au poing.
image tirée du documentaire « Crayon au poing, quatre dessinatrices du monde arabe » © Arte France/Gedeon Programmes, 2021

Le terme « artiste » désigne un large spectre de la création artistique, des arts plastiques et graphiques à la musique, au chant ou à la danse…

Il existe différentes façons d’être féministe : on peut effectivement être engagée dans des mouvements politiques, associatifs ou artistiques qui se revendiquent féministes ou se situer en dehors de ces structures tout en ayant un positionnement féministe dans sa pratique artistique. Par ailleurs même si on peut considérer que globalement la situation des femmes arabes est difficile, tant du point de vue des droits que du point de vue sociétal, les réalités peuvent être très différentes d’un pays arabe à l’autre. 

Il faut également tenir du compte du fait qu’un certain nombre de femmes artistes arabes vivent en dehors de leur pays d’origine et que le positionnement féministe dans leur pratique artistique peut s’en trouver facilité. Il serait par ailleurs intéressant de regarder ce qui se passe du côté des femmes engagées dans des mouvements islamistes et qui se revendiquent féministes : certaines d’entre elles sont peut-être des artistes qu’il serait intéressant de comparer avec des artistes arabes plus influencées par l’Occident. 

Pour initier votre recherche universitaire nous vous proposons une sélection de ressources qui identifient à la fois des femmes artistes engagées dans la cause des femmes et des analyses sur leurs pratiques artistiques en lien avec le féminisme.

Articles et sites web 

Ces artistes qui s’engagent pour améliorer la condition féminine dans le monde arabe 
Article paru le 08/03/2019 sur le site Kawa (Knowing Arabia, Watching Arabia).

L’article cite notamment la bédéiste Zainab Fasiki, voir une présentation de la bédésite dans :
Crayon au poing, lumière sur la BD féministe arabe par Salomé Robles, Magazine Causette, publié le 17 août 2021.

Autres bédéistes femmes : Sur Arte, les portraits croisés d’artistes contestataires du monde arabe, revue Actualitté, 13/07/2021.

 Révoltées – Les femmes du printemps arabe : L’art de la révolution 
Film documentaire d’Arte.tv du 20 avril 2021

Forte de Salim Saab, un documentaire qui rend hommage aux femmes artistes du monde arabe – Reportage publié en septembre 2018 sur TV5 monde.
Présentation du site : « Le documentaire dresse avec puissance le portrait de femmes artistes de plusieurs pays arabes par le biais d’interviews et de performances. Ces femmes s’expriment par le biais de domaines artistiques comme la danse, le graffiti, le tatouage mais également les sports de combats. Elles nous parlent de leur passion, leur quotidien, de la place de la femme au sein de la société dans laquelle elles vivent et reviennent sur leur perception du féminisme. »

Citoyennes, les sociétés civiles à l’épreuve – Rencontre-débat du 13/06/2021 organisée par l’Institut du monde arabe dans le cadre d’Arabofolies.
Présentation site IMA : « Comment porter haut le féminisme aujourd’hui ? En quoi les initiatives féministes peuvent-elle faire avancer nos sociétés ? Ont-elles une valeur universelle ? Comment peuvent-elles nous inspirer ?Le temps d’une matinée, des féministes du monde arabe agissant et militant au quotidien pour la cause féminine viennent partager avec le public de l’IMA leurs parcours, leurs aspirations et leurs combats. Journalistes, activistes, artistes, instagrammeuses : issues de différentes régions du monde arabe, ces citoyennes dessinent le portrait des engagements féminins participatifs qui y murissent aujourd’hui. »


Femmes artistes féministes

Bouchra Tikri est une femme  tunisienne membre de Chouf, une association qui oeuvre pour lutter contre les discriminations faites aux femmes, que ce soit en matière de violences sexuelles, de racisme, d’éducation, de handicap…. En 2015, elle co-organise avec l’association le premier festival annuel d’art féministe à Tunis. Nommé “Chouftouhonna”, son but est  de promouvoir les luttes féministes dans plusieurs disciplines, ainsi que de fournir aux femmes tunisiennes un espace où partager leurs créations.

Zoulikha Tahar, nom d’artiste Toute fine
Poétesse, vidéaste, slameuse, écrivaine : Zoulikha Tahar est une artiste algérienne féministe née à Oran, qui utilise ses mots pour décrire et dénoncer la société algérienne.

Lalla Essaydi, une photographe féministe qui démonte les clichés orientalistes.
Voir l’article qui lui est consacré paru le  6 novembre 2015 sur le site Mouqawamet-Timazighine.

Nada ElKalaawy, Egyptienne résidant à Londres. Ses peintures traitent des concepts de la diaspora, du féminisme, de l’islamophobie et du regard masculin. Son nom est cité dans Perpetual Movement : une expo par des femmes artistes Arabes : quand des artistes arabes explorent leur propre expérience, d’Amina Kaabi publié le 08/03/2018.

Zoulikha Bouabdellah, plasticienne et vidéaste, dont le travail porte notamment sur la sexualité et la place des femmes.
Un article signé Julie Crenn présente son travail dans la revue Branded, n°7, 2014.

Etel Adnan, poétesse, artiste peintre, féministe et militante pour la paix. Voir par exemple l’article de l’Orient le jour de Gilles Khoury paru le 09/07/2021 :
– Un vent féminin souffle sur le Centre Pompidou à Paris

Mona Haydar, rappeuse, article par Nadia Bouchenni publié sur le site TV5 Monde paru le 30 mai 2019 et mis à jour 24.12.2021.


Le trio Bnt al-Masarwa 
Egypte: un trio musical féministe pour faire bouger les lignes, article d’Eléonore Abou Ez paru sur le site de sur FranceInfo le 08/03/2018.
Présentation : « Bnt al-Masarwa (la Fille des Egyptiens) est le seul groupe musical de femmes en Egypte. Micro en main, trois chanteuses «féministes» racontent des histoires inspirées du quotidien dans une société qui privilégie les hommes et oppresse les femmes. Un trio de choc qui n’a pas froid aux yeux. »

À Beyrouth, première édition du festival international des féminismes – Institut français du Liban, présentation du Festival publiée le 18/03/2021
Le programme contient notamment les noms de plusieurs femmes artistes intervenantes.


Colloque à Rabat : « Les Femmes et l’Art au Maghreb Arabe »: Une lutte contre l’interdit, les tabous et l’ignorance, Compte-rendu de Sayda Ben Zineb paru dans le journal tunisien La Presse le 07/10/2021.
Artistes, critiques commissaires d’expositions, directrices de centres d’art et de musées, chercheuses et universitaires de Tunisie, du Maroc et d’Algérie se sont réunies lors d’un colloque tenu à Rabat (les 22 et 23 septembre 2021), pour débattre du thème : « Les femmes et l’art au Maghreb Arabe ».

Une documentation intéressante se trouve également sur le site de l’association AWSE-Be, Arab Women’s Solidarity Association-Belgium :
L’association, qui organise entre autres des expositions d’artistes femmes arabes souvent engagées dans une démarche féministe, met en ligne les catalogues ou dossiers de presse des expositions, ou encore des dossiers pédagogiques sur les femmes artistes et le féminisme dans le monde arabe.


Références bibliographiques

Malgré nos investigations, nous n’avons pas vraiment réussi à trouver d’ouvrages en français traitant de ce sujet en particulier.
Il est possible, cependant, que ce sujet soit abordé de manière transversale dans des ouvrages collectifs ou bien consacrés, d’une part, soit au féminisme en général dans les pays arabes, soit, d’autre part, aux femmes-artistes dans le monde arabe : par exemple l’ouvrage, La femme artiste dans le monde arabe de Rita el-Khayat, Ed. de Broca, 2011 ; ou le récent catalogue de l’exposition Divas: d’Oum Kalthoum à Dalida publié par l’Institut du monde arabe, Skira, 2021. Cependant, il faut savoir que même ces deux derniers livres abordent plus les figures de la chanson et du cinéma arabes plutôt que les artistes peintres ou plasticiennes.


En revanche, il existe beaucoup plus de références en anglais qui s’intéressent à la dimension féministe d’artistes arabes modernes ou contemporaines.

The Activism of Arab Women Artists, par Sultan Sooud Al Qassemi, CCAS Newsmagazine, printemps 2020.
Malgré sa brièveté, cet article récent offre des pistes de recherche très intéressantes concernant des artistes-peintres arabes du XXe siècle
Article disponible en ligne

Un/Veiled : Feminist Art from the Arab-Muslim Diaspora, par Buller, R. E., Al-Raida Journal, Vol. XXIV, nos. 116-117, 2007, p. 16-20.
Contrairement à l’article précédent, celui-ci se focalise sur la production d’artistes femmes contemporaines. La bibliographie offre aussi des pistes d’ouvrages intéressantes
Article disponible en ligne

Under the skin : feminist art and art histories from the Middle East and North Africa todayde Ceren Özpınar, Mary Kelly, (ed.), Oxford University Press, 2021
Présentation : Under the Skin’ examines contemporary women’s art from the Middle East and North Africa, introducing the latest scholarship on art production, histories and methods in approaching modern and contemporary visual culture.

Women and resistance in the Maghreb : remembering Kahina de Nabil Boudraa, Joseph Krause (ed.), Routledge, Taylor & Francis Group, 2021.
Présentation : « This book studies women’s resistance in the three countries of the Maghreb, concentrating on two questions: What has been the role of women artists since the 1960s in unlocking traditions and emancipating women on their own terms ? Second, why have Maghrebi women rarely been given the right to be heard since Algeria, Morocco and Tunisia gained national independence? Honouring the artistic voices of women that have been largely eclipsed from both popular culture and political discourse in the Maghreb, the work specifically examines resistance by women since 1960s in the Maghreb through cinema, politics and the arts. »

The fertile crescent : gender, art, and society, de Judith K. Brodsky & Ferris Olin, Rutgers University Institute for Women and Art, 2012.
Catalogue publié à l’occasion d’une exposition éponyme du Princeton University Art Museum, The Fertile Crescent analyse la production de 24 femmes artistes féministes du Moyen-Orient.
Présentation en anglais sur le site islamicartsmagazine.com

Contemporary Arab women’s art : Dialogues of the present, de Siumee H. Keelan, Women’s Art Library, 1999.

Women’s movements in post-« Arab Spring » North Africa, de Fatima Sadiqi, Palgrave Macmillan, 2016.
Voir en particulier, l’article Women, art, and revolution in the streets of Egypt, par Nevine El Nossery.

Women Rising In and Beyond the Arab Spring, de Rita Stephan and Mounira M. Charrad, New York University Press, 2020.
Voir en particulier, l’article de Andy Young sur Bahia Shehab : On the Contrary: Negation as Resistance and Reimagining in the Work of Bahia Shehab (p. 185-197) :
Présentation : « By 2011, street art emerging from Egypt’s revolution became a visual revolution that reflected, perhaps more than any other medium, the nature of opposition in Egypt, which draws on its past and of which women are a vital part ».

Min Fami: Arab feminist reflections on identity, space & resistance, de Ghadeer Malek and Ghaida Moussa, Inanna Publications, 2019.
Anthologie rassemblant les réflexions de nombreuses personnalités féministes arabes contemporaines, universitaires, écrivaines, mais aussi artistes plasticiennes.

Women Challenging the Norms in the Arab Diaspora: Body Talks in Contemporary Art, par Martine Natat Antla, Mashriq & Mahjar, no. 1 (2019), p. 85–108.

The Jordanian feminist plastic art (en arabe), mémoire de master soutenu par Noor Yassin Qassim al-Rashdan à l’Université de Yarmouk en 2008.
Mémoire disponible en ligne. Version électronique publiée en ligne chez AlManhal.


Titres disponibles à la bibliothèque de l’IMA

Le nouveau paradigme de l’art à l’épreuve de la création contemporaine féminine en Tunisie, de Laetitia Deloustal, Presses universitaires de Perpignan, 2018.
Disponible à la bibliothèque de l’IMA 

Decorative arts of the Tunisian École : fabrications of modernism, gender, and power, de Jessica Gerschultz. University Park : Pennsylvania State University Press, 2019.
« Examines the gendering of tapestry and decorative arts in mid-twentieth-century Tunis, with a focus on how collaborations across art schools destabilized the boundary between art and craft as women gained entry into ateliers and workshops previously dominated by men. Explores how art and feminism were entwined with socialist modernizing projects in Tunisia. »
Disponible à la Bibliothèque de l’IMA

La femme artiste dans le monde arabe, de Rita el-Khayat, Ed. de Broca, 2011. 
Un itinéraire historique de la femme artiste, qui, bien que n’abordant pas précisément les liens avec le féminisme, offre une bonne synthèse du rôle de la femme artiste dans le monde arabe et ce, dans de nombreux domaines de la création artistique.
Disponible à la Bibliothèque de l’IMA

Divas: d’Oum Kalthoum à Dalida, catalogue de l’exposition publié par l’Institut du monde arabe, Skira, 2021.
Comme son titre l’indique l’ouvrage se focalise sur la trajectoire personnelle de chanteuses, actrices ou danseuses orientales. Cependant les articles rédigés par des spécialistes interrogent le rôle et le rapport de ces femmes dans l’émergence d’un féminisme artistique.
Disponible à la Bibliothèque de l’IMA


Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe 

Pas encore de thème(s) précisé(s) pour cette question.

Vous aussi, vous avez une question ?

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.