1

Qui a inventé l’école (pour une classe de CM2) ?

Bibliothèque francophone multimédia – Limoges, notre réponse du 15/10/2019.

classe école noir & blanc
Ecole-TeeFarm de Pixabay

« Qui a eu cette idée folle
Un jour d’inventer l’école ?
C’est… ce … sacré Charlemagne
Sacré Charlemagne ! »
Contrairement à ce que dit la chanson de France Gall mais aussi à une idée très largement répandue, ce n’est pas l’empereur à la barbe fleurie qui est l’inventeur de l’école.
Mais qui, alors, a inventé l’école ? Comment les enfants se sont-ils retrouvés sur les bancs de l’école ? Réponse avec une petite sélection de ressources.

Pourquoi croit-on toujours que Charlemagne est l’inventeur de l’école ?

Sur le site de France TV Éducation Lumni, plateforme de ressources pédagogiques d’une grande richesse, l’article Une petite histoire de l’éducation, mis à jour le 02/11/2021, présente un historique de l’école et précise le rôle réel de Charlemagne.

Si on ne doit évidemment pas l’invention de l’école à Charlemagne – on estime qu’il en existait dès 3 000 av. JC –, on lui doit sûrement sa réinvention. Au VIIIe siècle, celui qui veut ainsi former les futurs cadres de son empire va en effet présider à la renaissance d’une institution largement laissée en déshérence depuis la chute de l’Empire romain d’Occident en 476. Pendant les quarante-quatre ans de son règne, il va favoriser la création d’écoles régies par les abbés où l’on apprend à lire, à écrire et à compter ainsi qu’un enseignement religieux.

À l’origine de ce mouvement de création d’école, voici la proclamation de Charlemagne en 789 :  « Qu’on rassemble non seulement les fils de condition modeste, mais les fils bien nés. Qu’on établisse des écoles pour l’instruction des garçons. Que dans chaque monastère on enseigne les psaumes, les notes, le chant, le comput, la grammaire, et qu’on dispose de livres bien corrigés. »

Lumni propose un autre contenu vidéo, intitulé Charlemagne a-t-il vraiment inventé l’école ?, par Jamy, 03/09/2021.

Qui, alors, a inventé l’école ?

Il est difficile de répondre à la question car en fait, l’école a presque toujours existé.

En Egypte et en Orient

En Égypte ancienne, l’enseignement se limitait essentiellement à l’écriture en hiéroglyphes afin de distinguer une élite.
Le chapitre 2 de l’Histoire de l’éducation de jean Vial (éd. PUF, coll. Que sais-je, 2019, consultable sur Cairn.info) est consacré l’éducation dans l’Antiquité, pour découvrir comment cela se passait en Egypte, en Inde, en Perse ou en Chine.

Après de longs siècles d’efforts et de tâtonnements, la civilisation apparaît sous une forme déjà évoluée, au IVe millénaire avant J.-C., dans les bassins du Nil, de l’Euphrate et de l’Indus. Dans ces régions privilégiées, l’homme connaît l’agriculture, la vie urbaine, le commerce, la navigation et l’écriture. La fonction éducatrice est nettement spécialisée et consciemment organisée. Un peu plus tard, ce sera à la Chine d’avoir une civilisation réelle et les formes d’éducation qui la conditionnent.

En Grèce

Pour une familiarisation de l’enseignant avec le sujet

Les sources historiques révèlent l’existence d’écoles en dur appelées « didaskaleion » où un maître nommé grammatiste enseignait l’écriture et la lecture à des élèves assis sur des tabourets et sans table. Plus largement, dans la civilisation grecque se développe la paideia, dont Bernard Legras écrit, dans son Introduction à la paideia, in Education et culture dans le monde grec (éd. Armand-Colin, coll. Cursus, 2002) : «  Les Grecs ont en effet placé, en toute conscience, l’éducation et la culture qu’ils nomment du même mot, paideia, comme critères déterminants de l’identité grecque. »
Pour se faire une idée de ce que c’est, et des exercices de paideia, l’enseignant peut aller consulter les Traités sur l’éducation, de Plutarque, introd. et trad., Danièle Houpert-Merly, éd. L’Harmattan, 1995.

Un article du blog de l’Académie de Bordeaux est consacré à l’Education des enfants dans la Grèce antique par Johan, 16/04/2020.

Histoire de l’éducation dans l’Antiquité, d’Henri-Irénée Marrou, éd. du Seuil, 7ème éd., 1988. Il s’agit d’un ouvrage imprimé de référence sur le sujet.

Une « nouvelle Histoire de l’éducation dans l’Antiquité », de Yun Lee Too, in Que reste-t-il de l’éducation classique ? Relire « le Marrou ». Histoire de l’éducation dans l’Antiquité, de Jean-Marie Pailler (dir.) et Pascal Payen (dir.), éd. Presses universitaires du Midi, 2004, consultable en libre accès en ligne sur la plateforme Open Editions Books.

Pour travailler avec des élèves en classe

Une séquence pédagogique de Françoise Picot et Claude Picot, mise à disposition par le réseau Canopé, intitulée L’école au fil du temps, propose des documents iconographiques sur l’école à travers l’histoire et indique, dans la partie sur « Les débuts de l’école » :

Le principe de la transmission guidée du savoir par l’école existe depuis très longtemps, comme en témoigne ce bas-relief gallo-romain exposé au musée de Trèves. Cependant, si la société romaine accorde une grande importance à l’éducation des enfants, elle ne se préoccupe pas de l’enseignement pour tous : seuls accèdent à l’école ceux des familles les plus aisées, principalement les garçons même si les écoles sont mixtes.

Le paterfamilias décide de faire éduquer ses enfants à domicile par un esclave instruit ou, comme c’est le cas sur cette illustration, de l’envoyer dans une école tenue par un esclave enseignant.

Un article de Lumni, Qui a inventé l’école ?, par Play Bac presses, 03/09/2021, accompagnant une infographie indexée pour le niveau 5ème du collège, indique que « L’idée de l’école est née il y a un peu plus de 2300 ans, dans la tête d’un homme : Aristote, un philosophe grec. »

On trouve aussi, en vidéo sur Dailymotion, par France Inter, de Jean Lebrun, L’Education des enfants dans l’Antiquité, émission La marche de l’histoire, 02/09/2019.
Présentation : Cette semaine, Jean Lebrun évoque le thème de l’éducation dans la Marche de l’Histoire. Et il ouvrait cette thématique avec l’éducation dans l’antiquité. Rome s’inspirait pour l’éducation de sa jeunesse des méthodes et des maîtres de la période hellénistique. Une éducation qui avait le souci de la continuité, très conservatrice.


Un ouvrage pour enfants sur le sujet

L’ école racontée aux enfants, de Philippe Godard, éd. La Martinière Jeunesse, 2015. À partir de 9 ans.
Pour découvrir l’histoire de l’école depuis la Préhistoire.
Présentation du CNLJ publiée dans sa Revue des livres pour enfants : Un volume très complet sur l’histoire de l’école et de la transmission des savoirs de la Préhistoire à nos jours. Tout en veillant à rendre le contenu accessible, à définir les concepts abordés, l’auteur met en perspective les évolutions dans la manière de s’adresser aux enfants pour leur transmettre un savoir. À travers des points de vue et des thématiques toujours pertinents, le récit retrace le long cheminement vers l’école laïque, gratuite et obligatoire. Une iconographie particulièrement riche et diversifiée. 


Eurêkoi – Bibliothèque francophone multimédia de Limoges