Pourquoi les feux de signalisation ou feux tricolores sont-ils toujours rouge, orange et vert?

Réponse apportée le 10/03/2008  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

D’après l’article R412-29 du Code de la route, que vous pouvez consulter sur le site de Légifrance à cette adresse : http//www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=3869388EA60F7EC553E7FD935ED400A3.tpdjo01v_2?idSectionTA=LEGISCTA000006177124&cidTexte=LEGITEXT000006074228&dateTexte=20081003>
« Les feux de signalisation lumineux réglant la circulation des véhicules sont verts, jaunes ou rouges. Les feux de signalisation jaunes et rouges peuvent être clignotants. »

Sur l’encyclopédie libre Wikipédia, il existe un article sur les feux de circulation routière, voici le lien vers la page : http//fr.wikipedia.org/wiki/Feux_de_circulation_routi%C3%A8re>
et voici un extrait : « Les feux sont généralement déclinées à partir de deux couleurs de base : le rouge pour fermer, le vert pour ouvrir. Ces couleurs ont l’avantage d’être très différentes. »

Sur le site de l’association Prévention routière accessible à l’adresse suivante : http//www.preventionroutiere.asso.fr/default.aspx>, vous trouverez l’histoire des feux tricolores en cliquant sur l’onglet « Espace éducation » en haut de la page, puis sur « Au collège », puis sur « Autopsie d’un accident », puis sur « Les fiches d’informations complémentaires » en bas de page, puis sur « Fiche 5 : s’arrêter à l’orange ».

Voici le texte :
« Les premiers feux de signalisation ont fait leur apparition à Londres dès 1868.
Déjà, le feu rouge signifiait l’arrêt absolu.
En France, jusqu’aux années vingt, la circulation aux carrefours était réglée uniquement par les signaux manuels des gardiens de la paix.
Les premiers «feux de carrefour» (de simples feux rouges) furent mis en service à Paris en 1923 au carrefour Rivoli-Sébastopol.
Dans les années 30, on ajouta un feu vert pour indiquer sans risque d’erreur que le passage était libre. Cependant, seule une sonnerie avertissait les conducteurs du changement de couleur : le feu rouge après le feu vert engendrait alors des arrêts brutaux cause de nombreux accidents.
C’est alors que le feu orange fut inventé. On abandonna ensuite le signal sonore, source de nuisance pour les riverains ! »

Cordialement,

Eurêkoi
Réponses à distance
Bibliothèque publique d’information
Site internet : http//www.bpi.fr

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *