Moucharabiehs de la facade de l'IMA

Facade de l’IMA, [public domain], via wikipedia.it

Et peut être (si possible) sur son emploi contemporain ! 

Notre réponse du 17/02/2018

Moucharabieh, étymologie 

« Le mot vient de l’arabe Machrabiya (مشربية), qui dérive de la racine š.r.b. [ شرب], la même qui a donné sirop, sorbet et chorba, signifiant boire3. Le mot vient de l’habitude de boire à l’ombre du moucharabieh où l’on plaçait des cruches (michraba) poreuses pour obtenir de l’eau fraîche par évaporation, à l’instar des gargoulettes ou alcarazas. »
Extrait de l’article Moucharabieh de Wikipedia.
Sur les utilisations de ce terme dans la langue et la littérature françaises voir le dictionnaire en ligne Trésor de la langue française informatisé(TLFI) du CNRS et de l’Université de Lorraine.

Utilisation dans l’architecture arabo-musulmane traditionnelle

« Dispositif de ventilation naturelle forcée fréquemment utilisé dans l’architecture traditionnelle des pays arabes.
La réduction de la surface produite par le maillage du moucharabieh accélère le passage du vent. Celui-ci est mis en contact avec des surfaces humides, bassins ou plats remplis d’eau qui diffusent leur fraîcheur à l’intérieur de la maison. » Extrait Wikipédia

Références bibliographiques

Résultats de recherche sur « Moucharabieh » catalogue Bibliothèque de l’IMA
Résultats de recherche sur le terme Mouchariehs dans le catalogue de la BnF 

Les moucharabiehs au Maroc

– The Moroccan Art of mashrabiya – article paru le 17/04/2012 sur le blod Marrakech Riad Adventures

– Artisanat marocain de Marrakech : l’art du moucharabieh 

– 3 moucharabiehs au style marocain / Thierry Pirlot – article paru sur le blog Allure et bois, 10 juin 2017

Emploi contemporain

Sur l’emploi contemporain des moucharabiehs voir notamment :

– Les moucharabiehs de l’Institut du monde arabe
« La façade des moucharabiehs : emblèmes du bâtiment, les moucharabiehs de la façade, conçus pour s’ouvrir et se fermer toutes les heures en fonction des variations de lumière, ne fonctionnent plus. Certaines pièces ont été endommagées, entraînant le blocage de plusieurs diaphragmes. Les travaux de rénovation consisteront à remettre les moucharabiehs en état de marche, à améliorer l’isolation thermique de la façade et à insérer des diodes électroluminescentes dans chaque moucharabieh pour permettre leur mise en lumière scénarisée. Le bâtiment redeviendra ainsi un repère visuel incontournable du panorama parisien de jour comme de nuit. » 
Extrait du site de l’IMA
Présentation vidéo par le conservateur du musée de l’IMA

– La rénovation des moucharabiehs de l’IMA 

– Les moucharabiehs du Mucem (Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée)

Cordialement,
Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Thème(s) :  

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION