Histoire de la langue : d’où vient l’expression « victoire a lapirus »

TAGS :

Réponse apportée le 08/03/2005  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

l’expression exacte est : « une victoire à la Pirrhus »

voici l’explication de l’origine de l’expression trouvée sur le site :

http://www.yrub.com/histoire/pyrrhus.htm

Pyrrhus fut roi d’Épire de -295 à -272. Il était un parent éloigné d’Alexandre le Grand . Il fut renversé en -302 par une révolte certainement provoquée par . Il se joint alors à Antigone et se distingua aux côtés de Démétrios Poliorcète à la bataille d’Ipsos en -301. Lors de la réconciliation temporaire des diadoques et de Démétrios Poliorcète, il fut envoyé comme otage à Alexandrie (298) et il plût à , roi d’Egypte, qui lui donna sa fille et lui fournit des troupes avec lesquelles il parvint à se rétablir en Épire (295). Dans un premier temps il partagera le pouvoir avec son oncle, Néoptolème, mais ne tarda pas à se débarrasser de lui. Pyrrhus fut un général brillant, mais ses qualités politiques ne valaient pas son génie militaire, toute sa carrière allait être partagée entre les tentations d’un empire oriental et celles de conquêtes italiennes. En -288, il est allié à et envahit la Macédoine, chasse Démétrios Poliorcète et partage la Macédoine avec son allié. Mais ce dernier le força à abandonner tout le royaume dès -285. Pyrrhus se tourna alors vers l’Italie. Il fut appelé à l’aide par les Tarentins contre Rome et débarqua en Italie avec 25’000 hommes et 20 éléphants. Il remporta sur les romains les victoires d’Héraclée en -280 et d’Ausculum en -279. Ces batailles lui coûtèrent de telles pertes qu’il s’écria:  » Encore une autre victoire comme celles-là et je rentrerai seul en Épire ! ». C’est de là que l’expression de victoire à la Pyrrhus vient. La présence de Pyrrhus en Italie menaçait toutes les puissances de la Méditerranée occidentale: Carthage se joignit aux romains pour lutter contre le roi d’Épire, ce dernier entreprit alors d’enlever la Sicile aux Carthaginois. Il la conquit dès -277, mais se fit bientôt haïr de la population à cause de ses exactions. Il quitta le pays dès -276. Revenu en Italie, il fut battu par Curius Dentatus à Bénévent en -275 et décida de rentrer en Épire. Il ne lui restait plus qu’à se rabattre sur son rêve oriental: vainqueur d’Antigone Gonatas , il réussit une nouvelle fois, en -274, à soumettre toute la macédoine, puis tenta de restaurer Cléonyme à Sparte en -272 et trouva la mort à la prise d’Argos, tué par une tuile qu’une vieille femme jeta sur lui du haut d’un toit…

Cordialement,

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *