Réponse apportée le 02/12/2007  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Voici quelques références de livres extraites du catalogue de la Bpi. Pour des notices complètes, interrogez le catalogue par mot sujet = cholestérol :

250 recettes gourmandes pour mieux vivre avec le cholestérol / Sylvie Girard. – Girard, Sylvie – 1985
2. Bon ou mauvais cholestérol ? / Dr Évelyne Moulin. – Moulin, Évelyne – 2004
3. Cholestérol : maladie réelle et malade imaginaire / Philippe Abastado. – Abastado, Philippe – 1998
4. Comment lutter contre le cholestérol / Jean-Claude Basdekis. – Basdekis, Jean-Claude – 1999
5. Cuisine anticholestérol : des conseils pour un coeur sain, plus de 80 recettes nutritives et dé… – Lynas, Jacqui – 2003
6. La cuisine légère / Christine France ; trad. de Anne Wagner. – France, Christine – 1997
7. Du goût, des saveurs sans cholestérol : recettes et conseils santé / [Marie-Pierre Oliviéri] – Oliviéri, Marie-Pierre – 2005
8. L’hypercholestérolémie / Gérard Turpin, Eric Bruckert. – Turpin, Gérard – 1999
9. Pourquoi les Eskimos n’ont pas de cholestérol / Annie Hubert ; préf. d’Olivier Roellinger. – Hubert, Annie
10. Le régime anti-cholestérol : conseils et recettes pour prévenir l’excès de cholestérol / Ér… – Bruckert, Eric – 2001

Comme vous ne précisez pas le degré de spécialisation que vous voulez dans la réponse, permettez moi de vous conseiller dans un premier temps la consultation de Wikipedia

Wikipédia est un projet d’encyclopédie gratuite, écrite coopérativement et dont le contenu est librement réutilisable
Wikipédia est devenu une source d’information de première importance, autant par sa qualité que par sa couverture (420 753 articles en français, plus de 6 millions dans 250 langues, en janvier 2007)
Consultation libre sur le web – Copie privée ou tous droits réservés
Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

« CHOLESTEROL :
Le cholestérol est un lipide de la famille des stérols qui joue un rôle central dans de nombreux processus biochimiques. Le cholestérol tire son nom du grec ancien chole- (bile) et de stereos (solide). , car il fut découvert sous forme solide dans les calculs biliaires en 1769 par François Poulletier de la Salle[1]. Mais ce n’est qu’en 1815 que le chimiste français Eugène Chevreul lui donna le nom de cholestérine.
L’étude de cette molécule a souvent été récompensée par des Prix Nobel:
en 1964, Konrad Bloch et Feodor Lynen reçurent le prix Nobel de médecine pour « leur découverte concernant le mécanisme de régulation des métabolismes du cholestérol et des acides gras »[2];
en 1965, Robert Burns Woodward reçut le prix Nobel de chimie pour « ses exceptionnelles réalisations dans l’art de la synthèse organique »[3]. Il a été le premier à réaliser la synthèse chimique du choléstérol et et de la cortisone en 1951;
en 1985, Michael S. Brown et Joseph L. Goldstein reçurent le prix Nobel de médecine pour « leur découverte portant sur la régulation du métabolisme du cholestérol »[4].
Le mot « cholestérol » désigne une molécule et ne doit pas être confondu avec les termes de « bon » et « mauvais cholestérol» faisant référence aux HDL et LDL, les transporteurs du cholestérol dans le sang.

Formule brute : C27 H46 O
10,13-diméthyl-17-
(6-méthylheptan-2-yl)-

Nom IUPAC : 2,3,4,7,8,9,11,12,14,15,16,17-
dodécahydro-1H-
cyclopenta[a]phénanthren-3-ol
Numéro CAS 57-88-5
Code ATC

Propriétés physiques
Masse moléculaire 386,65
Température de fusion 146-147 °C  »

Vous trouverez également un grand article dans l’Encyclopedia universalis consultable en ligne et sur papier à la Bpi.

Si vous cherchez des articles, une recherche dans la base Généralis fournit 88 références d’articles très diverses, en voici quelques exemples

*Cholestérol : En avoir le coeur net
http://www.quechoisir.org/Que choisirQue choisir, n°411, 01/01/04, pp.26-23
Dossier de 2 articles.

*Infarctus : Une protéine révolutionne son dépistage
Science & vieScience & vie, n°1026, 01/03/03, pp.76-79
Des cardiologues américains viennent d’en avoir la confirmation : le taux de sang d’une petite protéine dépiste le risque de maladies cardiovasculaires, même si le taux de cholestérol est normal ! Une réussite due à une nouvelle approche de l’infarctus.

*Maladies cardio-vasculaires : la piste inflammatoire
http://www.courrierinternational.com/Courrier internationalCourrier international, n°643, 27/02/03, p.48
Source : New Scientist (Londres).

A lui seul, le cholestérol n’explique que la moitié des crises cardiaques et de congestions cérébrales. Le processus d’athérosclérose serait en fait lié à une inflammation incontrôlée des vaisseaux sanguins.
Auteurs : Phillips, Helen

*Le Gras
http://www.nouvelobs.comNouvel observateur (Le)Nouvel observateur (Le), n°HS55, 01/07/04, pp.36-37
Fait partie d’un dossier de 38 articles consacré aux mythes

Nous vivons à l’âge de la lipophobie ; elle imprègne nos goûts, nos préférences, nos modèles culinaires ou corporels. Le gras s’incarne désormais aussi dans la figure mortifère du cholestérol.
Auteurs : Fischler, Claude

Cordialement

Eurêkoi
Réponses à distance
Bibliothèque publique d’information

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *