Je cherche des ouvrages et articles sur la démarche numérique lancée en Estonie

image vectorielle de l'Estonie avec les couleurs de son drapeau bleu, noir, blanc

CC0 Public Domain, via Pixabay

et particulièrement les offres de services proposées aux citoyens pour simplifier toutes leurs démarches (au delà de la carte identité numérique)

Notre réponse du 21/07/2017

De nombreux articles sur ce sujet sur le net, sinon d’autres articles en presse sont accessibles à Bibliothèque publique d’information :
En consultant de nombreux catalogues nous ne trouvons pas d’ouvrages sur ce sujet pour l’Estonie.
Voici la référence d’un ouvrage un parmi d’autres sur l’économie du pays : Estonie : 2015

Sur le Web :

L’Estonie, le pays des « e-citoyens »
https://www.lesechos.fr/10/02/2016/LesEchos/22126-049-ECH_l-estonie–le-pays-des—e-citoyens–.htm

L’e-Estonie est aujourd’hui une référence mondiale dans le domaine
https://www.digitalcorner-wavestone.com/2015/01/bienvenue-en-e-estonie/

Comment l’Estonie a créé un Etat numérique, l’e-Estonie
http://www.gemalto.com/france/gouv/inspiration/digital-estonia

Petite sélection d’articles (texte intégral) à partir de la Base de données en presse Europresse :

Révolution numérique : ce qui attend la France si elle copie l’Estonie
Aujourd’hui en France (site web) – 2017-07-05 – 870 mots
THOMAS BLACHÈRE
Comme Emmanuel Macron ou son secrétaire d’Etat chargé du numérique Mounir Mahjoubi, Edouard Philippe n’a que la «transformation numérique» à la bouche. Mardi, à l’occasion de sa déclaration de politique générale, le Premier ministre n’a pas manqué d’en faire la promotion, énonçant plusieurs mesures en ce sens, comme la création d’une «plateforme numérique» où «chaque administration» devra «y loger ses applications», où celle d’un «compte citoyen en ligne», «nouveau lien entre les Français et leurs administrations». Ces idées ne sont pas nouvelles, elles sont nées en Estonie. (…)

L’Estonie veut mettre l’Europe à l’heure numérique
La Matinale du Monde – 2017-07-04 – 875 mots
PAR CÉCILE DUCOURTIEUX BRUXELLES, BUREAU EUROPÉEN
Depuis samedi 1er juillet, c’est l’Estonie, le plus septentrional des pays baltes, qui a récupéré, (après Malte et avant la Bulgarie), la présidence tournante de l’Union européenne (UE). Pendant six mois, ce petit Etat de 1,3 million d’habitants, membre du « club » européen depuis 2004, aura la lourde tâche d’animer le travail législatif et politique au niveau du Conseil européen (la réunion des pays membres) à Bruxelles. (…)

Estonie : un pays vert, numérique, inspirant…
Ouest-France (site web) – 2017-07-03 – 295 mots
CHRISTELLE GUIBERT L’e-Estonie Depuis hier, l’Estonie préside l’UE jusqu’en décembre 2017. Champion de la e-administration, le pays balte veut entraîner ses partenaires vers un numérique plus libre (…)

A la tête de l’UE, l’Estonie veut pousser l’Europe à faire sa révolution numérique
Les Echos – 2017-07-03 – 596 mots
GABRIEL GRESILLON Honneur aux petits Etats. Comme tous les six mois, la présidence du Conseil de l’Union européenne, instance chargée du pilotage des réunions ministérielles de l’Union, a changé de capitaine

L’Estonie ouvre une ambassade numérique au Luxembourg pour se protéger des cyberattaques
L’Usine Nouvelle.com – 2017-06-27 – 441 mots
A la pointe dans l’utilisation du numérique, l’Estonie ouvre au Luxembourg son premier datacenter bénéficiant du même statut diplomatique qu’une ambassade. Il servira à se protéger des cyberattaques en sauvegardant les données les plus critiques du pays.
L’Estonie franchit une nouvelle étape dans son développement numérique. Le petit pays balte, présenté comme un modèle dans l’utilisation du digital pour simplifier la vie des citoyens, améliorer l’efficacité de l’Etat et booster la compétitivité de l’économie, inaugure le concept d’ambassade numérique. Il va ouvrir le premier site de ce genre au Luxembourg à la fin de 2017 ou au début de 2018. L’accord a été conclu entre les Premiers ministres des deux pays le 20 juin 2017.
Datacenter sous contrôle de l’Etat estonien. (…)

L’Estonie, le petit pays qui donne des leçons de numérique au monde entier
L’Usine Nouvelle.com – 2017-06-13 – 1159 mots
L’Estonie s’impose comme un modèle dans l’exploitation du numérique pour simplifier la vie des citoyens, améliorer l’efficacité politique ou encore doper l’économie. Du monde entier, entrepreneurs et décideurs politiques viennent s’inspirer de ce petit pays balte, devenu l’avant-poste de l’OTAN en cyberdéfense.
Vous projetez d’endosser le costume d’entrepreneur, l’Estonie vous propose le statut e-Resident. Pas besoin de vous rendre dans le pays balte. Le service est accessible en ligne dans le monde entier. En seulement 18 minutes, vous pouvez créer votre entreprise puis démarrer votre activité. Déclarations fiscales, démarches administratives, opérations bancaires, signature de contrats…Tout cela se fait sur internet de façon sécurisée grâce à l’identité électronique qui vous aura été attribuée par l’Etat estonien. Depuis son lancement en 2015, le service a séduit plus de 20 400 étrangers de 138 pays et enregistré la création de près de 3 300 entreprises. Presque tout est faisable en ligne. (…)

L’Estonie, l’autre pays du numérique
La Tribune (France) – 2017-03-28 – 1149 mots
PHILIPPE BOYER
E-citoyenneté, e-administration, open data, e-santé, formation des écoliers au code et des fonctionnaires aux techniques d’innovation … l’Estonie, petit pays par sa taille, mais grand par sa capacité à se transformer grâce au numérique, s’affiche comme un pays modèle. (…)

L’Estonie, paradis du tout-numérique
 Le Parisien Magazine – 2017-03-24 – 1466 mots
BENJAMIN JÉRÔMEFini, l’attente interminable à la mairie ou à la banque. Les habitants de cet Etat balte peuvent réaliser la totalité de leurs démarches administratives en ligne. Bienvenue au pays sans paperasse.
C’est vrai qu’en France, vous faites encore des chèques? » s’amuse Varje Vilijari. Signer un bout de papier pour régler son loyer, l’idée fait beaucoup rire cette Estonienne de 35 ans, qui travaille à la comptabilité d’une société de logistique maritime. Cela fait longtemps que Varje, comme les 1,3 million d’habitants de cet Etat européen voisin de la Russie, Mer Baltique a fait une croix sur le papier en général, la paperasserie de l’administration en particulier. Ici, 96 % des foyers paient leurs impôts en ligne, 99,8 % des transactions bancaires sont dématérialisées. (…)

Ces résumés d’articles sont extraits de la base Généralis :21

Estonie, les secrets du pays start-up
Point (Le), (revue disponible à la Bpi)
02 mars 2017, n°2321, pp.66-70
Auteur(s) : Grallet, Guillaume.
Grâce au numérique, les Estoniens ont réformé leur Etat et dopé leur créativité. Et si on s’en inspirait ?

Pays Baltes. Un nouveau citoyen est né : l' »e-Estonien »
Courrier international,
23 octobre 2014, n°1251, p.25
Auteur(s) : Lôugas, Hans.
Source : Eesti Päevaleht (Tallinn).
Le gouvernement de Tallinn envisage d’offrir le statut de résident numérique à qui le souhaite. Le projet suscite beaucoup d’intérêt aux Etats-Unis, en Finlande et au Canada.

Le Digital way of life. Bienvenue en e-Estonie
Enjeux-Les Echos, (revue disponible à la Bpi)
01 décembre 2014, n°316, pp. 68-73
Auteur(s) : Lesniak, Isabelle.
Forte digitalisation de l’Estonie, le plus petit des pays baltes, le gouvernement souhaitant décupler sa population virtuelle d’ici à 2025. Depuis le 1er décembre 2014, il propose aux étrangers de devenir des e-résidents, afin de profiter des milliers de services en ligne qu’utilisent déjà les citoyens. Engagée dès l’indépendance en 1991, la révolution numérique attire créateurs de start-up et dirigeants du monde, séduits par un système simple et efficace. Explications et détails avec un zoom sur les services numériques inédits proposés en Estonie et sur une sélection de start-up implantées dans le pays.

L’Estonie : Cybersentinelle de l’Occident
Monde magazine (Le), (revue disponible à la Bpi)
02 avril 2011, n°81, pp.46-49
Auteur(s) : Guez, Olivier.
C’est l’un des pays les plus connectés au monde, et l’un des premiers à s’être doté d’une armée pour défendre son cyberespace. Normal, il a déjà été attaqué. Depuis, il fait profiter ses alliés de son expérience.

Bons baisers d’E-Stonie
Trends – 4 février 2016 – n° 5 – pp 30-31
Retour sur le développement de l’e-résidence, une jeune identité digitale et transnationale, par l’Estonie. Elle offre la possibilité aux entrepreneurs, sans être résident de l’Estonie, de gérer leurs business de manière ultra sécurisée. Début 2016, on dénombre déjà 7400 personnes et 123 nationalités ayant rejoint l’entreprise, dont trois quarts d’Européens. L’objectif de l’Estonie est d’atteindre 10 millions d’e-résidents d’ici 2025 et de débrider « le potentiel entrepreneurial mondial ». Des précisions. Pas de chiffres.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

 

Cette question-réponse a été vue 12 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pourquoi a-t-on besoin de ministres ? (enfant de 7 ans)

Photo du Salon Murat au Palais de l'Elysée où a lieu le Conseil des ministres

Salon Murat, By Chatsam [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 06/07/2017

Pour comprendre le rôle des ministres, vous pouvez commencer par cet article sur le site d’actualité pour enfants 1 jour, 1 actu :

C’est quoi, le gouvernement ? 01/01/2012 par Léa Vilmer

« Quand le Président est élu, il choisit un homme ou une femme pour gouverner. On dit qu’il nomme un Premier ministre. Tous deux choisissent et nomment les ministres. Chaque ministre est spécialisé dans un domaine : le transport, l’éducation… Cette équipe forme le gouvernement qui met en œuvre la politique du pays. »
Cet article résume les fonctions des principaux ministères

Voici un lien vers le site officiel Gouvernement.fr qui explique le fonctionnement de la République française aux enfants de 6 à 10 ans
Et en particulier cette rubrique : qu’est-ce qu’un gouvernement ?

Le travail d’un Gouvernement
C’est le Premier ministre qui fixe les grandes priorités pour son Gouvernement, selon les orientations du président de la République.
À l’Assemblée nationale, devant les députés, le Premier ministre prononce son discours de politique générale et s’engage en présentant son programme de Gouvernement. Il s’agit d’un acte fondateur de la politique qui sera menée.
Pour décliner les axes de ce discours, il établit un programme de travail pour le Gouvernement – ou feuille de route – pour un temps défini, généralement de six mois.
Le travail gouvernemental donne lieu à des expertises (ex : rapports), des consultations (ex : syndicats, associations, élus) et des consultations obligatoires (ex : le Conseil d’État, Conseil économique, social et environnemental).
Le Conseil des ministres
Toutes les décisions importantes prises par le Gouvernement y sont délibérées et annoncées.
C’est la seule formation gouvernementale définie par la Constitution.

Enfin, vous pouvez lire l’article Ministre (assez sommaire) de l’encyclopédie pour enfants Vikidia.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 6 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je cherche de la documentation sur la manière dont l’appareil politique se sert des nouvelles technologies dans lsa stratégie de communication/marketing

image vectorielle écran bulletin de vote et icônes de réseaux sociaux

CC0 Public Domain, via Pixabay

je suis à la recherche de documentation au sujet d’un mémoire que je prépare actuellement, qui traite de la manière dont l’appareil politique se sert des nouvelles technologies dans sa stratégie de communication/marketing. Mais aussi (documentation/ouvrage etc..) sur les particularités du chargé-e de communication politique. 

Notre réponse du 22/05/2017

Livres

Voici une petite sélection d’ouvrages utiles pour ce sujet abondamment traité par les spécialistes :


Communication et marketing de l’homme politique
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1202406%3B5%3B0

Marketing et communication politique : théorie et pratique
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1077488%3B5%3B0

Sondages d’opinion, la fin d’une époque : de l’aide à la décision au marketing politique
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=528813%3B5%3B0

La fabrique de présidents : Spin doctors : la gouvernance de l’ombre
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1057621%3B5%3B0

Twittus politicus : décryptage d’un média explosif
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1136711%3B5%3B0

Le marketing politique
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1081974%3B5%3B0

Le marketing politique : stratégies d’élection et de réélection
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1194951%3B5%3B0

L’internet et la démocratie numérique
Philippe Ségur et Sarah Périé-Frey (dir.)
http://books.openedition.org/pupvd/2748 (ouvrage numérique consultable gratuitement à la Bpi)
(Voir partie : L’Internet comme outil de marketing politique p. 65-76)

Les gourous de la com’ dérapent : grandeur et décadence des conseillers de l’ombre
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1342592%3B5%3B0

La communication politique de la présidentielle de 2007 : participation ou représentation ?
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=873949%3B5%3B0

Ailleurs :
Marketing et communication politique
Edelbloude, J., Cailleba, P., Barquissau, E., Dosquet, F., Castéran, H., & Schlenker, L. (2017).
2e édition. Éditions EMS.
Disponible dans bibliothèques universitaires : http://www.sudoc.fr/199611572

Articles

Quelques articles issus de plateformes numériques accessibles à Bibliothèque publique d’information (Bpi) :


1) Delphes
Plus de 500 000 références à portée de clic sur la vie et la gestion de l’entreprise, l’activité et les chiffres-clés des marchés, les entreprises leaders et challengers, les secteurs porteurs, les tendances et les innovations, la situation économique régionale, nationale et internationale ! (…)
Les résumés d’articles comme les dossiers thématiques sont téléchargeables et imprimables. Il est également possible de demander la création d’alertes personnalisées.:

Communication politique. Un spectacle permanent
Stratégies – 30 mars 2017 – n° 1899 – pp 28-30, 32-34, 36-37
Les réseaux sociaux et la data sont les nouvelles clés du marketing électoral. Illustration à travers la campagne présidentielle française de 2017 qui est marquée, par des prises de positions des candidats sur Twtitter ou Facebook, ou encore l’apparition des youtubeurs politiques. L’intérêt de cette communication dématérialisée est double : elle permet non seulement aux politiques de maîtriser leur agenda médiatique mais aussi d’afficher une certaine forme de modernité. En revanche le marketing électoral se montre globalement peu innovant en termes d’outils et de slogans. La faute au peu de communicants et d’agences présents dans la campagne ? Explications et détails. Zoom sur la communication de crise menée par le candidat des Républicains, François Fillon. Un point également sur le journal télévisé du soir, qui reste un passage obligé pour les candidats à la présidentielle, pour toucher beaucoup de monde, en peu de temps. Focus, enfin, sur les règles de comptage du temps de parole et d’antenne des candidats qui constituent un casse-tête pour les médias audiovisuels, du fait des rebondissements émaillant la campagne. Document de fond. Pas de chiffres.

La politique du live
Stratégies, 10 novembre 2016 – n° 1879 – p 19
Zoom sur les plateformes de diffusion vidéo en direct, telles que Facebook Live ou Periscope, qui vont clairement occuper une place de choix dans la couverture de la campagne présidentielle française de 2017. A ce titre, les médias traditionnels entendent bien être de la partie, et ne pas se laisser prendre au dépourvu par ces nouveaux outils. De plus, il ne s’agit pas d’un canal de diffusion supplémentaire uniquement, mais d’un outil permettant d’explorer aussi les coulisses, l’envers du décor tout en y ajoutant une dimension interactive. Ces éléments conduisent certains à y voir un potentiel futur média à part entière. Des exemples. Peu de chiffres.

La « civic tech » peut-elle réinventer la politique ? (pdf consultable via Delphes)
L’Expansion – décembre 2016 – janvier 2017 – n° 820 – pp 88-91
Applications mobiles, algorithmes, plateformes sociales et citoyennes… focus sur les changements qui s’annoncent dans les règles du jeu politique et démocratique, en France, avec le développement des modes d’expression et de communication digitaux et l’émergence de start-ups positionnées sur la sphère politique. De nouveaux acteurs de la vie politique et de nouveaux outils qui visent à utiliser le numérique pour aider les politiques dans le cadre de leurs campagnes, pour réinventer la relation entre les citoyens et leurs élus, voire même pour porter une voix commune au plus haut niveau. Une nouvelle branche économique également, le marché des « civic

Elections municipales. Le web en campagne prend la clé des champs
Source : L’informaticien
mars 2014 – n° 122 – pp 12-14, 16, 18-21
Dossier consacré, à la veille des élections municipales en France en 2014, à la communication numérique des candidats. Ces derniers proposent des sites allant du plus simple au plus sophistiqué, pour présenter leur équipe, leur programme et leur actualité. Ils misent sur une mise en page épurée et efficace, et sur la présence sur les réseaux sociaux. Les sites les plus performants relèvent le plus souvent de candidats issus de formations politiques les plus marginales ou les plus récentes. Autres points abordés : les risques du vote électronique ; la mobilisation du parti pirate pour les élections municipales. Pas de chiffres.

2) Open Edition
Open Edition :
350 revues universitaires, des collections de livres, des carnets de recherche, un agenda en sciences humaines et sociales. L’abonnement de la bibliothèque permet d’accéder aux documents au format PDF, d’ouvrir un compte personnel et de créer ses alertes.
& Cairn.Info est une plate-forme de revues, magazines, encyclopédies de poche et ouvrages collectifs français dans les disciplines suivantes : sciences politiques et sociales, sociologie, histoire contemporaine, linguistique et philosophie, psychologie, sciences de l’éducation, économie et gestion :

« Facebook, un nouvel outil de campagne : Analyse des réseaux sociaux et marketing politique »
Mercanti-Guérin Maria,
La Revue des Sciences de Gestion, 2010/2 (n°242), p. 17-28. DOI : 10.3917/rsg.242.0017.
URL : http://www.cairn.info/revue-des-sciences-de-gestion-2010-2-page-17.htm

« Marketing politique et big data »
Bille Jacques, , Commentaire, 2015/2 (Numéro 150), p. 307-314. DOI : 10.3917/comm.150.0307.
URL : http://www.cairn.info/revue-commentaire-2015-2-page-307.htm

« Les campagnes électorales sur Internet : une comparaison entre France et Québec »
Bastien Frédéric, Greffet Fabienne,
Hermès, La Revue, 2009/2 (n° 54), p. 211-219.
URL : http://www.cairn.info/revue-hermes-la-revue-2009-2-page-211.htm

« Les municipalités à la conquête des réseaux sociaux. Mais pour quoi faire ? »
Ewa Krzatala-Jaworska,
Communication et organisation [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 01 juin 2015,
URL : http://communicationorganisation.revues.org/4151
DOI : 10.4000/communicationorganisation.4151

Pour aller plus loin : consulter différentes bases de données sur le Web :

Google Scholar
Google Scholar permet d’effectuer une recherche portant sur des travaux universitaires : articles revus par des comités de lecture, thèses, livres, résumés analytiques et articles.Des sources provenant des éditeurs scientifiques ou sociétés savantes, de sites d’archives ouvertes, des universités et des organisations de recherche.

Isidore
ISIDORE est une plateforme et un moteur de recherche permettant la recherche et l’accès aux données numériques et numérisées de la recherche en sciences humaines et sociales développée par l’infrastructure Huma-Num.

Theses.fr
Moteur de recherche des thèses françaises, theses.fr propose l’accès aux thèses de doctorat soutenues ou en préparation. Grâce à son moteur de recherche …

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 34 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je suis en master marketing digital et mon mémoire porte sur politique américaine et nouveaux médias…

couverture Politique démocratie et culture aux USA à l'ère du numériqueJe suis en master marketing digital, et je travaille sur mon mémoire qui est  » Politique Américaine : Les nouveaux médias seraient-ils un nouveau moyen de se faire élire ? » Je souhaitais savoir si vous pourriez m’aiguiller sur les documents utiles, et plans ?

Notre réponse du 11/05/2017

J’ai débuté la recherche par le catalogue de la Bpi dans lequel vous pouvez utiliser les sujets suivants
internet campagne electorale etats unis
Médias et politique — États-Unis
Présidents — Dans les médias — États-Unis
Médias et politique — États-Unis — 1945-….
Elections Etats-Unis :

Voici une sélection
Communicator-in-chief : how Barack Obama used new media technology to win the White House
(2010) http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=985131%3B5%3B0

politique Etats unis médias 167 résultats dont :

Politique, démocratie et culture aux Etats-Unis à l’ère du numérique (2011)
Textes en français et en anglais. Partiellement issu d’une journée d’études tenue à l’Université Paris-Est-Marne-la-Vallée le 17 juin 2010. Bibliogr. p. 179-183 Evalue l’impact du réseau Internet sur la vie politique et sur la culture politique aux Etats-Unis entre préservation des idéaux républicains et des valeurs de la démocratie et protection de la sécurité nationale et de la liberté d’expression tout en tenant compte des impératifs économiques
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1066578%3B5%3B0

L’image du président : de John Kennedy à Barack Obama
impr. 2010 Résumé Bibliogr. p. 351-365 ; Bibliogr.
Propose une analyse des rapports entre le pouvoir politique et les médias aux Etats-Unis, à travers l’étude de l’image présidentielle et de ce qui contribue à la construire. De Kennedy à Bush, cette image n’a cessé de se dégrader, jusqu’à l’élection de Barack Obama qui représente une rupture. Réussira-t-il à rendre son prestige à l’institution ?
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=939655%3B5%3B0

Médiamorphoses américaines : dans un espace privé unique au monde
2001 Résumé Bibliogr. p. 333-351. Webliogr. p. 353-356. Index
Traite du rôle des médias dans la démocratie américaine contemporaine. Analyse l’évolution des talk shows et des séries, le procès en destitution de Clinton, les dernières élections présidentielles de novembre 2000 et les événements tragiques du 11 septembre 2001 à la lumière de la culture des Etats-Unis.
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=451264%3B5%3B0

La présidence de Barack Obama dans la presse internationale : Actes de la journée d’étude, Arras, 26 mars 2010
2012 Résumé Bibliogr. p. 178-179
Ce premier président noir des Etats-Unis suscita un intérêt planétaire tout au long de sa campagne. Cet ouvrage rend compte de la couverture médiatique de l’élection présidentielle américaine sur plusieurs continents : l’Europe, l’Amérique et l’Afrique. Il confronte les points de vue d’historiens, de politistes et de linguistes de plusieurs nationalités sur la présidence de Barack Obama.
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1085823%3B5%3B0

Articles

Parmi les résultats du catalogue, vous trouverez des articles :

Viviane Serfaty, « Présidentielles aux Etats-Unis : la communication politique au prisme de l’internet (1996-2008) », Questions de communication [En ligne], 15 | 2009, mis en ligne le 12 janvier 2012, consulté le 11 mai 2017. URL : http://questionsdecommunication.revues.org/698 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.698
Voir la bibliographie :

Viviane SERFATY, « Les blogs et leurs usages politiques lors de la campagne présidentielle de 2004 aux États-Unis », Mots. Les langages du politique [En ligne], 80 | 2006, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 11 mai 2017. URL : http://mots.revues.org/501

2002, « Showdown on the internet: Al Gore’s and George Bush’s Campaign 2000 Websites », pp. 75-94, in : Serfaty V., dir., L’internet en politique, des États- Unis à l’Europe, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg. (http://www.sudoc.fr/068869819)

Freedman P., Franz M., Goldstein K., 2004, « Campaign Advertising and Democratic Citizenship », American Journal of Political Science, 48, pp. 723-741.
DOI : 10.1111/j.0092-5853.2004.00098.x (accessible en ligne)

Bimber B., Davis R. 2003, Campaigning Online : The Internet in US Elections, Oxford, Oxford University Press. (http://www.sudoc.fr/087274302)

Sudoc

Recherche dans le catalogue collectif SUDOC qui vous permet de localiser les documents dans une bibliothèque (cliquer sur le lien pérenne puis sur « où trouver le document » dans la notice 37 résultat(s)
rechercher (et) (Mots sujet) Médias \et politique
restreindre (Mots sujet) Etats unis
restreindre (Mots sujet) élections

Viviane Serfaty citée plus haut et spécialiste du sujet y a consacré sa thèse :
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/053645987
Titre : L’internet, l’imaginaire, le politique : perspective comparatiste sur quelques aspects du réseau en France, en Grande-Bretagne, aux Etats-unis. / Viviane Serfaty
Mémoire ou thèse (version d’origine) accessible à PARIS7-Bib. des Grands Moulins

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/194239713
Communication and midterm elections : media, message, and mobilization / edited by John Allen Hendricks and Dan Schill

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/096866896
Election polls, the news media, and democracy / Paul J. Lavrakas, Michael W. Traugott

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/096875003
Engaging the public : how government and the media can reinvigorate American democracy

élections américaines | 211 résultat(s)

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/196736897
Comprendre les élections américaines : la conquête de la Maison-Blanche / Elisabeth Vallet. – Edition 2016

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/180963023
Presidential campaigning in the Internet age [Texte imprimé] / Jennifer Stromer-Galley
Voir aussi avec l’expression : Internet dans les campagnes électorales — États-Unis| 75 résultat(s)

Sur Internet

Sur le site Social media club (Le Social Media Club est né en 2006 à San Francisco, en Californie, à l’initiative de Chris Heuer, sous une première version informelle mais déjà avec le but d’ « identifier, développer et diffuser les bonnes pratiques en termes de nouveaux médias ».Le SMC se concrétisait par des séances de discussion et une liste d’envoi de courriels sur des thèmes relatifs aux médias. Rapidement, le public s’est diversifié tandis que le concept s’exportait dans d’autres villes aux Etats-Unis pour, enfin, en dépasser les frontières. Ce dernier atteint plus de 100 000 membres dans le monde à ce jour, tous professionnels et/ou passionnés des nouveaux médias, se répartissant dans plus de 200 chapitres locaux, répartis dans 42 pays !) :
Trump président : quel rôle ont joué les médias et les réseaux sociaux ?
http://socialmediaclub.fr/2016/11/15/trump-president-quel-role-ont-joue-les-medias-et-les-reseaux-sociaux/

« Followers » et électeurs : le rôle ambigu des réseaux dans la campagne américaine
500 millions de dollars auront été dépensés par les candidats pour pour promouvoir des posts sur Facebook ou sponsoriser des tweets. Est-il possible, en 2016, de calculer le retour sur investissement d’un « follower » ?
LE MONDE | 28.09.2016 à 17h38 • Mis à jour le 29.09.2016 à 20h17 | Par Audrey Fournier
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2016/09/28/followers-et-electeurs-le-role-ambigu-des-reseaux-dans-la-campagne-americaine_5005026_829254.html#0DZRqV8WafCD5LHk.99

Elections américaines : comment s’informent les jeunes ? par Eric Scherer, Directeur de la Prospective, France Télévisions
http://www.meta-media.fr/2016/03/01/elections-americaines-comment-sinforment-les-jeunes.html

*** Sur le site du Pew Research center (Journalism & medias), des statistiques
The 2016 Presidential Campaign – a News Event That’s Hard to Miss
FEBRUARY 4, 2016
About nine-in-ten Americans learn about the election in a given week, but they are divided over the most helpful type of source
By Jeffrey Gottfried, Michael Barthel, Elisa Shearer and Amy Mitchell
http://www.journalism.org/2016/02/04/the-2016-presidential-campaign-a-news-event-thats-hard-to-miss/

 Trump enterre l’influence politique des médias traditionnels
Le 09.11.2016 à 18h11 Donald Trump emporte l’élection présidentielle américaine non pas sans les médias mais contre eux. Une première. Challenges medias
https://www.challenges.fr/media/trump-enterre-l-influence-politique-des-medias-traditionnels_437751

Sur le site de RFI Les réseaux sociaux, l’autre champ de bataille de Clinton et Trump
Par Bruno Faure Publié le 08-11-2016 http://www.rfi.fr/ameriques/20161108-etats-unis-reseaux-sociaux-trump-clinton

Sur Ulyces  web magazine indépendant, Les 6 médias US à suivre pour la campagne présidentielle américaine http://www.ulyces.co/news/les-6-medias-us-a-suivre-pour-la-campagne-presidentielle-americaine/

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 27 fois dont 1 fois aujourd'hui

l’abstention est-elle une manifestation ?

photographie d'urne électorale

[Public domain], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 24/04/2017

Voici deux contributions qui vous permettront de répondre à votre question :

Abstention : défaillance citoyenne ou expression démocratique ? (Conseil Constitutionnel)
Auteure : Anne MUXEL – Cahiers du Conseil constitutionnel n° 23 (Dossier : La citoyenneté) – février 2008
Directrice de recherches au CEVIPOF – IEP de Paris 

Comment expliquer l’abstention (7 pages)
Auteur : JEAN-FRANCOIS FREU, professeur de Sciences Economiques et sociales au lycée Masséna

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 28 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quelles sont les relations entre l’Iran et les Etats-Unis ?

drapeaux iranien et américain

[Public domain], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 19/04/2017

Voici une sélection des articles les plus récents sur le sujet :

Trump ordonne un examen de la levée des sanctions contre l’Iran
Pendant la campagne et dans les premiers jours de sa présidence, Donald Trump a estimé que ce traité conclu par Barack Obama était le « pire accord jamais négocié ».
Le Monde.fr avec AFP, AP et Reuters | 19.04.2017
http://www.lemonde.fr/international/article/2017/04/19/trump-ordonne-un-examen-de-la-levee-des-sanctions-contre-l-iran_5113466_3210.html

Tests de missiles en Iran: le ton monte avec les Etats-Unis
Actualité Monde Proche et Moyen-Orient
LEXPRESS.FR avec AFP, publié le 04/02/2017
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/tests-de-missiles-en-iran-le-ton-monte-avec-les-etats-unis_1876007.html

Sur Mediapart
Iran: les conservateurs reprennent du poids face à la menace Trump
25 février 2017 par Jean-Pierre Perrin
https://www.mediapart.fr/journal/international/250217/iran-les-conservateurs-reprennent-du-poids-face-la-menace-trump
L’hostilité de l’administration Trump et le « Muslim Ban » du président américain permettent aux factions conservatrices iraniennes de reprendre la main. Si le sort du président « réformiste » Rohani n’est pas encore scellé, son camp est affaibli, en particulier depuis la mort de Rafsandjani en janvier. Et les réformes sont aujourd’hui à l’arrêt. Explications.

Les Etats-Unis imposent de nouvelles sanctions à l’Iran
Les Echos Le 02/02/17
Ces sanctions visent le programme balistique de l’Iran et non l’essai militaire effectué le 29 janvier, qui avait provoqué la colère de Washington. En guise de riposte, l’Iran a mené ce samedi des exercices militaires incluant des missiles.

“La période d’apaisement n’aura pas duré très longtemps… A peine un an et demi après un réchauffement des relations entre les Etats-Unis et l’Iran, les tensions reviennent au galop. L’administration Trump a imposé ce vendredi de nouvelles sanctions contre l’Iran pour son programme balistique. Ces nouvelles sanctions, qui ne concernent pas le programme nucléaire de Téhéran, visent 25 personnes et entités soupçonnées d’avoir apporté un soutien logistique aux missiles balistiques iraniens, détaille le département du Trésor dans un communiqué. Ces sanctions visent notamment un réseau de soutien basé en Chine. Les personnes et entités ciblées voient leurs éventuels avoirs aux Etats-Unis gelés et ne peuvent plus faire de transaction avec des structures américaines.”
En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/monde/etats-unis/0211761393298-hausse-des-tensions-entre-les-etats-unis-et-liran-2062223.php#Eg0j0I8d37HbF77f.99

Les relations entre l’Iran et les Etats-Unis loin d’être normalisées
Le climat nouveau qui règne entre Téhéran et Washington après l’accord sur le nucléaire entériné samedi n’augure en rien une relance des relations entre les deux pays.
Le Monde.fr | 17.01.2016 à 18h47 • Mis à jour le 18.01.2016 à 08h35 | Par Gilles Paris (Washington, correspondant)
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/article/2016/01/17/iran-etats-unis-des-progres-et-des-obstacles_4848799_3210.html#WfKq11MXE8RpVr0B.99

Plus anciens :
un article du Monde diplomatique, Mars 2015, pages 18 et 19
Les grandes étapes d’une relation tempétueuse
Le temps de la haine entre les Etats-Unis et l’Iran est-il révolu ?
La perspective d’un accord sur le nucléaire iranien esquisse un possible réchauffement des relations entre Téhéran et Washington. Sans aller jusqu’à la renaissance d’une vieille alliance datant de l’époque du chah, ce rapprochement pourrait rebattre les cartes stratégiques du Proche-Orient. A condition que les deux parties acceptent d’oublier leur défiance mutuelle.
https://www.monde-diplomatique.fr/2015/03/PARSI/52708

Politique américaine. 015/2 (N° 26)
Le rapprochement États-Unis – Iran
Enjeux et limites
L’Harmattan
ISBN : 9782343078038
ISSN : 1771-8848
Présentation
Les relations entre les Etats-Unis et l’Iran se sont améliorées ces dernières années, et en particulier ces derniers mois avec la signature en juillet 2015 de l’accord sur le nucléaire iranien. Elle laisse entrevoir des possibilités de rapprochement, malgré des difficultés réelles, et parfois encore présentées comme insurmontables, liées à Israël ou au dossier syrien par exemple. Ce numéro évalue au plus précis les possibilités d’un rapprochement, plus que jamais concevable, mais qui ne se profile pas encore pleinement.
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=numero&no=48875&no_revue=881&razSqlClone=1

Sur le réchauffement des relations depuis 2013 voir l’article de Wikipedia

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 24 fois dont 1 fois aujourd'hui

Qu’est-ce qu’un Think Tank, ses missions, comment y entrer, avec quels diplômes ou études, quels sont les métiers qui peuvent s’y trouver, etc …

mur de brique, profil de tête et inscription Think tank

CC0 Public Domain, via Pixabay

Notre réponse du 11/04/2017

Les think tank sont définis ainsi dans l’Encyclopaedia Universalis :

« une organisation privée autonome, ou relativement autonome, qui entreprend l’analyse des politiques publiques en vue de les infléchir, et qui opère indépendamment des gouvernements, des partis politiques et des groupes de pression. Il prend généralement la forme juridique d’une non-profit corporation, d’une « société à but non-lucratif », équivalent à une association selon la loi de 1901 en droit français ». Notez que l’on utilise plus fréquemment en France le terme de groupe de réflexion et d’influence (G.R.I.). »

Il est difficile de vous répondre tant sur l’intégration à ce type d’organisations que sur leurs besoins en ressources humaines, ces structures variant beaucoup de l’une à l’autre.
La lecture de l’ouvrage de Pierre-Emmanuel Moog, Les groupes de réflexion et d’influence, publié en 2012 aux éditions L’Expansion répondra à vos questions. Cette interview publiée sur le site de L’Express vous donnera un aperçu de son contenu :
 » Intégrer un think tank pour l?amour de la réflexion… et booster sa carrière « .

Enfin, vous trouverez un annuaire des think tank sur le site du Ministère des Affaires étrangères.
Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 85 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quelles sont les mesures, la législation mise en place en France et aux État Unis après les attentats du 11 septembre 2001?

photo aérienne de Ground Zero

NOOA [Public domain], via Wikimedia Commons

Quelles sont les différences et les points communs entre le Patriot Act et la loi française sur le renseignement ? Je sais déjà que les USA n’ont pas de « boîtes noires » mais j’aimerais avoir plus de points de comparaison entre les deux textes

Notre réponse du 24/02/2017

Confronté à nombreux attentats en France depuis 2012 et l’inadéquation des dispositifs d’urgence pour agir rapidement et efficacement, le gouvernement a mis en place une législation antiterroriste sans précédent.
Deux articles sélectionnés de la presse publiés en 2016 l’attestent :

Terrorisme La législation la plus sévère d’Europe
Le Monde – 2016-05-13 – 990 mots Jean-Baptiste  Jacquin
Six mois, presque jour pour jour après les attentats du 13 novembre qui ont fait 130 morts, les députés et sénateurs ont validé le projet de loi « renforçant la lutte contre (…)

Un pays à l’épreuve de la stratégie du choc
l’Humanité – 2016-11-10 – 664 mots Grégory Marin
La réponse du gouvernement aux attentats a ouvert le champ des propositions les plus régressives sur les libertés individuelles. Les droites ont saisi l’occasion d’avancer leurs propositions pour passer de l’État social à l’État autoritaire.(…)

Les boites noires

Au sujet des «boîtes noires», elles sont présentes des deux côtés de l’Atlantique, l’actualité récente nous révèle des écoutes tous azimuts. Voici deux articles sur le net de l’avocat Olivier ITEANU qui le confirme pour la France depuis 2013 (spécialisé en droit de l’informatique) :
Le Patriot Act à la française existe, je l’ai rencontré Son Blog
Depuis les évènements tragiques de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l’HyperCasher de la Porte de Vincennes, des voix s’élèvent pour demander un « Patriot Act à la française ». Comme d’habitude, ces zélateurs n’ont simplement pas pris la peine de s’intéresser à l’état du droit tel qu’il existe dans notre pays. S’ils l’avaient fait, ils sauraient que ce Patriot Act à la française existe bien.(…)

 Les conséquences inattendues de la loi de programmation militaire sur le droit du logiciel :
La Loi n°2013-1168 de Programmation Militaire (LPM) du 18 Décembre 2013, a retenu l’attention du plus grand nombre au titre de son article 20. Celui-ci a consisté à mettre en place une procédure extra judiciaire de captation des données chez les prestataires principalement cloud, à l’instar de ce qui existe aux Etats-unis au travers de l’USA Patriot Act et du programme Prism de la NSA. Mais la LPM est un tout et d’autres dispositions de la Loi sont venues compléter l’article 20.(…)

En France, il est donc possible depuis quelques années pour des raisons de sécurité intérieure, de capter des données informatiques sous contrôle judiciaire :
Voici le décret ( Décret n° 2015-1700 du 18 décembre 2015 relatif à la mise en œuvre de traitements de données informatiques captées en application de l’article 706-102-1 du code de procédure pénale)

Voici deux articles de presse qui précisent les contours  des  » écoutes » et particulièrement celles dites prédictives :

Un article de 2015 : Le gouvernement veut installer une «boîte noire» chez les opérateurs télécoms Le Figaro, (mise à jour 01/04/2015)
L’une des mesures les plus discutées du projet de loi renseignement, révélé par Le Figaro, concerne un système de détection automatique de possibles terroristes sur Internet. Matignon en minimise les risques pour les libertés individuelles.
Depuis que Le Figaro a révélé la teneur du projet de loi renseignement, présenté ce jeudi en Conseil des ministres, ce sont assurément parmi les mesures qui retiennent le plus l’attention. Dans son article 3, le texte introduit deux nouveaux dispositifs «d’urgence», dont la France pourra user dans sa lutte contre le terrorisme. Ces mesures permettront de détecter les suspects le plus en amont possible, et de les surveiller ensuite «de manière totale et systématique», confirme une source gouvernementale. (…)

« De la surveillance secrète à la prédiction des risques : les dérives du fichage dans le champ de la lutte contre le terrorisme »
Gautron Virginie, Monniaux David, , Archives de politique criminelle, 1/2016 (n° 38), p. 123-135. URL : http://www.cairn.info/revue-archives-de-politique-criminelle-2016-1-page-123.htm

I ) Pour pouvoir analyser et comparer ces textes, une mise en parallèle des textes de lois américains et français s’impose :


* Voici un remarquable travail sur le texte de loi américain commenté dans le BBF (Bulletin des bibliothèques de France) :
USA Patriot Act Conséquences sur la liberté d’expression 

* En France : deux lois votées vont dans ce sens la Loi n° 2015-912 du 24 juillet 2015 relative au renseignement et la LOI n° 2016-731 du 3 juin 2016 qui renforçe la lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement, et améliorant l’efficacité et les garanties de la procédure pénale 
Lire les commentaires d’un juriste sur la loi n° 2016-731 du 3 juin 2016 concernant la lutte contre le terrorisme (consultable via Doctrinal, voir ci-dessous)
Olivier Décima, Professeur à l’Université de Bordeaux, Institut de sciences criminelles et de la justice
Recueil Dalloz 2016 p.1826
L’essentiel : De nouveau, la loi du 3 juin 2016 porte de nombreuses modifications processuelles et substantielles en matière de terrorisme, qui manifestent l’évolution de la matière pénale vers un droit de la dangerosité et le développement de l’enquête de police. Ces dispositions hétérogènes modifient également le droit commun : la loi tente, tout à la fois, de développer l’efficacité et les garanties de la procédure pénale. Elle accentue, ce faisant, la mutation de l’enquête pénale.

* Voici un Panorama des lois (ordonnance, proposition de loi…) en France en lien avec le terme « terrorisme » qui ont été adoptés depuis 2012, consultables sur le site Vie publique.fr

* En complément, une présentation succincte des actions du gouvernement depuis 2014 (arsenal juridique, renforcement des moyens…) sur le site Gouvernement.fr qui porte sur 
La lutte contre le terrorisme Mis à jour le 23 mars 2017 – Projet porté par Bernard Cazeneuve, Jean-Yves Le Drian, Jean-Jacques Urvoas, Matthias Fekl

II ) De nombreux articles sur ce sujet font florès, et les comparaisons avec Patriot Act sont naturellement analysées par les journalistes et leurs experts 

A ) Quelques articles juridiques :

 Notre première recherche a été d’utiliser la ressource bibliographique numérique Doctrinal Plus (consultable gratuitement sur nos postes multimédias)
Portail juridique francophone de références bibliographiques. Recherche avec le mot clé : Patriot act : 

1) « La lutte contre le terrorisme en droit constitutionnel étranger : vers un nouvel équilibre entre sécurité et libertés », Cerda-Guzman, Carolina Revue des droits et libertés fondamentaux, 14/04/2015 La violence des attaques terroristes de janvier 2015 ont conduit des hommes et femmes politiques français à appeler à l’adoption de mesures de lutte contre le terrorisme comparables à celles adoptées à l’étranger, notamment aux États-Unis. S’agit-il pour autant de modèles à suivre ? L’étude du droit américain, canadien, britannique et allemand nous enseigne beaucoup sur l’attitude de ces démocraties face au défi terroriste. Celles-ci ont accepté des atteintes profondes et durables aux droits fondamentaux. Certes des remparts, notamment juridictionnels, ce sont dressés face à ces violations, mais ceux-ci demeurent encore faibles. Loin d’avoir pu concilier libertés et sécurité, les démocraties occidentales ont au contraire donné naissance à une nouvelle balance entre libertés et sécurité. http://www.revuedlf.com/droit-constitutionnel/la-lutte-contre-le-terrorisme-en-droit-constitutionnel-etranger-vers-un-nouvel-equilibre-entre-securite-et-libertes ? 

2) « La protection des données personnelles à l’épreuve du nuage informatique », Weinbaum, Noémie (notice) Source : JCP E Semaine Juridique (édition entreprise) n°46, page(s) 37-43, 13/11/2014. Cette revue papier est consultable à la Bpi. 

3) Surveillance du net : un Patriot Act à la française ? Marino, Laure (texte intégral) Source : Recueil Dalloz Sirey, 06/02/2014 4) « Le dispositif américain de lutte contre le terrorisme » (Revue de science criminelle et de droit pénal comparé) publié le 01/10/2002 (article intégral) Diane Marie Amann, Professeur de droit, Faculté de droit, Université de Californie, Davis ; Professeur invitée, Faculté de droit, Université de Paris-1 (Panthéon-Sorbonne)

4) Le Patriot Act : retour sur un texte controversé, Zoller, Élisabeth, Signé le 26 octobre 2001 par le Président George W. Bush, huit semaines seulement après la tragédie du 11 septembre 2001, le Patriot Act s’est donné pour but « d’unir et de renforcer l’Amérique en lui donnant les instruments requis pour intercepter et empêcher le terrorisme »1. À l’époque, les États-Unis ne disposaient pas de ces instruments.(…)
Source : Revue du Droit public (RDP) 01/03/2015 NUMÉRO 2, page(s) 377-388

5) La loi sur le renseignement, entre sécurité et libertés. A propos de la décision du Conseil constitutionnel n° 2015-713 DC du 23 juillet 2015
Verpeaux, Michel
Version papier actuellement disponible à la Bpi (03/2017) : JCP G Semaine Juridique (édition générale) 14/09/2015 NUMÉRO 38, page(s) 1639-1646

 6) La loi relative au renseignement, un patriot act français ? Dupic, Emmanuel
Face à une menace réelle qui s’est notamment manifestée à Paris au mois de janvier 2015, la recherche du renseignement constitue un impératif majeur pour la sécurité de la France, de sa population et de son territoire. Le caractère nécessairement confidentiel du renseignement ne doit pas pour autant amener à s’affranchir du respect des libertés individuelles dans un État de droit. Contestée, la loi relative au renseignement définitivement adoptée par le Parlement le 24 juin 2015 et soumis par le Gouvernement au contrôle de constitutionnalité tente de parvenir à cet équilibre. REVUE : La Gazette du Palais   09/07/2015 NUMÉRO : 189-190, page(s) 4-7

 7) « CNIL : une activité « extrêmement intense » en 2014″, Arhel, Pierre
Enfin, elle a rendu un avis en mars 2015 sur le projet de loi Renseignement. « La surveillance de masse n’est pas acceptable », a déclaré Isabelle Falque-Pierrotin, soulignant que la Cnil resterait d’une fidélité absolue à ses principes. Si de nouveaux outils de surveillance doivent être introduits et que ceux-ci sont susceptibles de modifier l’équilibre entre liberté et sécurité, alors il faut qu’ils soient assortis de garanties substantielles et efficaces ainsi que de contrôles renforcés. Une exigence que la Cnil peine justement à défendre dans le cadre du projet Renseignement. Deux amendements accordant un pouvoir de contrôle à la Cnil ont en effet été rejetés la veille de la présentation du rapport annuel ! (…) Source : Les Petites Affiches, 20/04/2015, NUMÉRO 78, page(s) 3-4

8) Contrôle de l’élaboration et de la mise en oeuvre de la législation antiterroriste
Article de Olivier Cahn 
Appartient au dossier : « Lutte contre le terrorisme et droits fondamentaux »
RDLF 2016, chron. n°08 http://www.revuedlf.com/droit-penal/controles-de-lelaboration-et-de-la-mise-en-oeuvre-de-la-legislation-antiterroriste/

 B ) Quelques articles numériques accessibles directement via notre catalogue ou sur le web :

1) La fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) recense les lois liberticides dans le monde depuis le 11-Septembre, MONDE (LE) :, 2011-09-11 voir aussi vidéo sur Daily motion en date de 2011 :
http://www.dailymotion.com/video/xkrstc_dossier-special-11-09-anti-terrorisme-et-droits-humains-10-ans-d-incompatibilite_news

 2) La réponse sécuritaire de l’administration Bush : l’USA PATRIOT Act et les libertés individuelles, Laboratoire d’Études et de Recherche sur le Monde Anglophone Auteur(s) GAIRARD-BERNARD, 2011-10-27
https://erea.revues.org/1956

3) Après le Patriot Act : la seconde vague de l’antiterrorisme aux Etats-Unis, dans Critique internationale, 32, 3, 2006-10-01, pp.23-37
URL : http://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2006-3-page-23.htm

4) L’externalisation et la circulation transfrontalière des données : Défi de la protection des renseignements personnels dans le cadre du USA Patriot Act dans Revue Internationale des Sciences Administratives, 4, 2007-12-01, pp.583-603 Auteur(s) Stefanick, Lorna URL : http://www.cairn.info/revue-internationale-des-sciences-administratives-2007-4-page-583.htm

5) « Le renseignement public et privé », Ifrah Laurence, L’information et le renseignement par Internet, Paris, Presses Universitaires de France, «Que sais-je ?», 2010, 128 pages URL : http://www.cairn.info/l-information-et-le-renseignement-par-internet–9782130579496-page-5.htm

6) « Surveillance des correspondances privées dans le cyberespace aux États-Unis : un contrôle marqué au sceau du secret », Mort Sébastien, Revue française d’études américaines 1/2010 (n° 123) , p. 33-53 URL : http://www.cairn.info/revue-francaise-d-etudes-americaines-2010-1-page-33.htm
 
7) Etat d’urgence et autres régimes d’exception (mis à jour le 23 05 2016)
http://www.vie-publique.fr/actualite/faq-citoyens/etat-urgence-regime-exception/

 8) Loi sur le renseignement : ce qu’en pensent vraiment les espions Michel Cabirol, La Tribune (France), no. 5720 Entreprises, mercredi 3 juin 2015, p. 60
« La première raison d’un tel projet de loi, c’est que la France est l’une des dernières démocraties occidentales à ne pas disposer d’un cadre légal cohérent et complet régissant l’action des services de renseignement. C’est une situation préjudiciable à la fois aux services, parce qu’un certain nombre d’outils, n’étant pas prévus par la loi, ne leur sont pas accessibles, et aux libertés, l’absence de régime légal impliquant l’absence de contrôle ». (…) Une autre raison de légiférer, est que nous avons été sensibles au fait que les révélations Snowden sur les activités de la NSA avaient pu susciter des interrogations et des inquiétudes dans l’opinion publique. Il était légitime d’apporter une réponse législative afin de montrer que la politique du renseignement telle qu’elle est conçue par le gouvernement de notre pays ne relève pas de la même philosophie que celle qui prévaut aux États-Unis »…

C ) Article de Presse  (« abonnement Bpi »)

Voici des résumés d’articles extraits de la base Généralis-Presse
(Une bibliographie généraliste d’articles de revues et de magazines français : 150 titres indexés depuis 1993 pour les plus anciens, tous disponibles à la Bibliothèque)

Face à l’urgence et à la surenchère politique, les politiques ont pu prendre des décisions liberticides :

 1) Post mortem : Raison et déraison du débat sur la déchéance de nationalité
Pouvoirs, 01 janvier 2017, n°160, pp.99-112
Auteur(s) : Finchelstein, Gilles.
Fait partie d’un dossier de 10 articles consacré à « La nationalité ».L’extension de la déchéance de nationalité aux binationaux condamnés pour crimes terroristes a enflammé le débat public.

2) La Sécurité contre le sécuritaire (pdf disponible)
Politis, 29 septembre 2016, n°1421, pp.20-25
Dossier de 3 articles. La sécurité est-elle le grand impensé de la gauche ? Les voix politiques se font très rares sur le sujet. Dans un contexte d’état d’urgence post-attentats et face à un terrorisme mondialisé, la gauche peut-elle penser la sécurité sans tomber dans le sécuritaire ? 

3) Etat de droit contre état d’urgence
Challenges, 26 novembre 2015, n°455, p.30 Auteur(s) : Fargues, Laurent.
Profonde mésentente entre Laurence Blisson, secrétaire générale du Syndicat de la magistrature qui trouve que « l’état d’urgence modifie dangereusement la nature et l’étendue des pouvoirs de police des autorités administratives » tandis que Céline Berthon, représentante du Syndicat des commissaires de la police nationale déclare : « Nous assurons le Syndicat de la magistrature de notre plus profond mépris. Il est l’allié objectif de tous les terrorismes ».

4) La Loi sur le renseignement
Cahiers français, 01 septembre 2015, n°388, pp. 63-74
Dossier de 2 articles.
Le 24 juin 2015, le Parlement a définitivement adopté la loi sur le renseignement. Antoine Mégie observe tout d’abord que cette loi officialise nombre d’évolutions engagées depuis plusieurs années et qu’elle privilégie le ministère de l’Intérieur par rapport à celui de la Justice comme instance d’autorité sur les services utilisant les techniques de surveillance. Il relève aussi l’importance de la lutte contre le terrorisme pour justifier un contrôle sociétal étendu. 

5) Renseignement : le traitement massif de données est aussi dangereux qu’inefficace
Pour la science, 01 juillet 2015, n°453, pp.16-17, Auteur(s) : Castelluccia, Claude. Le Métayer, Daniel.
Au nom de la lutte contre le terrorisme, la France adopte un dispositif de détection de profils de comportements suspects inopérant, coûteux et menaçant pour la vie privée.

6) Quand la justice se radicalise
Inrockuptibles (Les), 21 janvier 2015, n°999, pp.22-23, Auteur(s) : Rebucci, Julien. Turcan, Marie.
Depuis les attentats qui ont secoué la France, des dizaines de personnes ont été condamnées à de la prison ferme pour « apologie du terrorisme », tombant sous le coup d’une loi aussi récente que controversée. Au point de menacer la liberté d’expression ?

7) Sécurité. L’arroseur arrosé Courrier international, 23 avril 2015, n°1277, p.28 Auteur(s) : Martinetti, Cesare. Source : La Stampa (Turin). Pour dénoncer le « Patriot Act » américain, les Français ont brandi la défense des libertés individuelles. Ils seraient bien inspirés de ne pas tomber dans les mêmes excès.

8) Russel Banks : « Surtout pas de Patriot Act à la française ! » Marianne, 30 janvier 2015, n°928, pp.68-71 Auteur(s) : Liebaert, Alexis.
Rencontre, à Paris, avec le célèbre écrivain américain, qui se veut « citoyen engagé » et qui délaisse la promotion de son dernier livre – brillant, comme toujours – pour s’attaquer aux ennemis de la liberté.

9) Cet expert du renseignement appelle à un Patriot Act français : Rencontre avec Alain Juillet, i) président du Club des directeurs de sécurité des entreprises (CDSE) Challenges, 15 janvier 2015, n°416, pp.20-21 Auteur(s) : Lamigeon, Vincent. Rocco, Anne-Marie. Pour l’ex-directeur du renseignement de la DGSE, la réponse de la France à la menace terroriste doit s’inspirer des mesures prises par les Etats-Unis après le 11 septembre 2001.

10) Protection des données, l’Europe doit agir Hommes & libertés, 01 mars 2014, n°165, pp.52-53 Auteur(s) : Baudouin, Patrick. Fait partie d’un dossier de 6 articles intitulé « L’Europe, quelles sorties de crises ? » La loi américaine antiterroriste « Patriot Act » a permis le développement incontrôlé de systèmes de surveillance. Utilisés par l’Etat américain lui-même, ils sont aussi vendus, par des entreprises européennes, à des régimes dictatoriaux. Il est urgent que l’Europe se saisisse de la question.

11) Patriot Act, vos données lui appartiennent 01 Informatique,29 mars 2012, n°2123, pp.8-9 Auteur(s) : Bellec, Stéphane. Les dirigeants hexagonaux voient la loi antiterroriste américaine comme un écran de fumée abritant une veille économique sauvage. Ils perçoivent les offres de cloud des acteurs étatsuniens comme des passe-plats numériques.

Autre abonnement Bpi en presse : Europresse  (Base d’articles de presse française et étrangère en texte intégral multilingue. 6000 sources d’information) :

1) Le nombre de sites Internet bloqués ou déréférencés a doublé en un an en France 
Blogs – News – Global Voices Online – French – 2017-02-07 – 1010 mots
En visite au Forum International de Cybersécurité FIC 2017 qui s’est tenu à Lille les 24 et 25 janvier 2017, le ministre de l’Intérieur français Bruno Le Roux a indiqué que les autorités ont ordonné en 2016 le blocage (834) ou le déréférencement (1929), soit au total de plus de 2700 sites Web, afin de lutter contre « la pornographie infantile et le contenu terroriste ».(…)Rappelons que la liberté d’expression, en France comme largement en Europe, n’est pas considérée, à la différence des USA, comme un absolu. Elle est encadrée par la loi, qui interdit, notamment, l’incitation à la haine raciale, ethnique ou religieuse, l’apologie de crimes de guerre ou du terrorisme, et les violations résultent en des poursuites.

2) Prism, un outil de la NSA destiné au renseignement extérieur ? Quand une cour fédérale américaine découvre qu’un système de surveillance de masse peut aussi cibler les citoyens qu’il est censé protéger
Atlantico (site web) – 2016-04-22 – 1623 mots
Alors que le débat sur les libertés individuelles et la sécurité nationale fait rage, des révélations relatives à la NSA et à l’espionnage de citoyens américains viennent alimenter un nouveau scandale… et traduisent le risque de dérive (bien réel) des agences de renseignement.

3) Comment le Patriot Act a renforcé les synergies entre les différents services américains investis de missions en matière de lutte contre le terrorisme 
Bulletin Quotidien – 2016-02-19 – 1788 mots

4) « France-Amérique : le duel des grandes oreilles »
Libération, Événement, vendredi 5 juin 2015, p. 4; 5
Les deux pays ne jouent pas dans la même cour, mais la tradition américaine du enseignement a fini par inspirer l’Hexagone. Pierre ALONSO; Amaelle Guiton

5)  « Loi renseignement : on a vérifié le « vrai/faux » du gouvernement » Le Monde.fr Mardi 14 avril 2015 L’examen du projet de loi sur le renseignement a débuté lundi 13 avril à l’Assemblée. Rarement un texte n’aura été l’objet d’autant de critiques de la part de la société civile A la tribune du Palais-Bourbon, le premier ministre, Manuel Valls, a eu l’air agacé par la récurrence de certaines critiques,« dont certaines confinent à la caricature »,selon ses dires. Prenant exemple sur les pratiques de vérification factuelle qui prennent de l’ampleur dans les médias, le service de communication du gouvernement a publié sur son site une liste d’arguments vrais et faux pour tenter de distinguer « l’info de l’intox ». Problème : il se prend parfois les pieds dans le tapis. Vérification de la vérification… 

6) « Feu vert à la surveillance de masse »Le Monde diplomatique, Juin 2015, p. 1 4 5 Loi sur le renseignement en FranceFélix Tréguer Pour les dirigeants français, la polémique autour de la loi sur le renseignement, examinée depuis la mi-avril au Parlement, n’est qu’un mauvais moment à passer. Un mal nécessaire et une parenthèse dans la politique qui prévaut depuis les révélations du lanceur d’alerte Edward Snowden sur les pratiques de la National Security Agency (NSA) américaine, en juin 2013. Car, jusqu’à présent, ils appliquaient avec zèle la devise de Louis XI : « Qui ne sait dissimuler ne sait pas régner. »…  

7) A l’heure de l’examen, par le Sénat, du projet de loi sur le renseignement, la juriste Mireille Delmas-Marty s’inquiète des dérives de l’Etat de droit en France et aux Etats-Unis, depuis 2001 Le Monde – Culture & idées, samedi 6 juin 2015, p. ARH4 La démocratie dans les bras de Big Brother Propos recueillis par Franck Johannès. Voir extrait : http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/06/04/la-democratie-dans-les-bras-de-big-brother_4647535_3232.html

8) Pour un ancien de la NSA, la France suit le même chemin que les Etats-Unis après le 11-Septembre
AFP Infos Mondiales – 2015-11-19 – 551 mots
Il était présent mercredi dans la capitale alsacienne pour s’exprimer sur le thème « Surveillance, quel est le bon dosage ? », dans le cadre du Forum de la démocratie organisé par le Conseil de l’Europe autour de la question « Liberté versus contrôle », d’une actualité brûlante après les attentats de Paris.
(…) l’ancien officier de renseignement de la NSA William Binney, présent à Strasbourg pour le Forum mondial de la démocratie, ne ménage pas la France et sa stratégie pour lutter contre le terrorisme. (…)

Ps : toutes les bases numériques ainsi que les articles répertoriés sont consultables gratuitement à Bibliothèque publique d’information.

III ) En complément une petite sélection  d’ouvrages disponibles à la Bpi (sujet : Patriot act et antiterrorisme) :

The law on terrorism : the UK, France and Italy compared
Une analyse comparative de la législation antiterroriste en Grande-Bretagne, France et Italie. (En anglais)  ©Electre 2015
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1301212%3B5%3B0

Les enjeux de la société de contrôle à l’ère du numérique
Selon l’auteure, la vidéosurveillance, les procédés biométriques ou le scanner, censés garantir la protection et la sécurité, contribuent à terme à l’instauration d’un climat de suspicion et d’oppression. Elle propose une approche juridique, politique et idéologique de cette opposition entre l’ordre public et le respect des droits fondamentaux dans l’Union européenne, en France et aux Etats-Unis. ©Electre 2017
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1409175%3B5%3B0

 USA Patriot Act : de l’exception à la règle Harvey, Robert ; Volat, Hélène, Lignes-Manifestes,2006 Examine la portée politique et sociale de l’application de l’USA patriot act. Ce corpus de lois voté à l’unanimité dans la foulée des attentats du 11 septembre vise à « unir et renforcer l’Amérique en fournissant les outils nécessaires à l’interception et à l’obstruction du terrorisme ». Ainsi, sous prétexte de sécurité, ce texte restreint les droits civiques et enfreint la liberté individuelle.
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=682924%3B5%3B0

Au nom de l’antiterrorisme : les bibliothèques américaines face à l’USA Patriot Act Philippe Cantié, préf. Michel Melot, Presses de l’Enssib, 2006 Résumé : L’USA Patriot Act est, selon le président Bush, l’une des pièces essentielles de la guerre menée par les Etats-Unis contre le terrorisme. Les bibliothécaires américains ont organisé une riposte en trois temps : analyse des effets de ces lois sur leur métier, élaboration de mesures de vigilance pour prévenir tout excès, engagement militant en vue de les abroger ou les amender. Documents et analyse.
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=685318%3B5%3B0

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

 

Cette question-réponse a été vue 8 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quelles sont les différences entre le patriot act et l’état d’urgence?

photo d'un cars de police devant une barrière et un batiment

Par Clame Reporter [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 22/02/2017

Le Patriot Act est une loi antiterroriste promulguée par le Congrès américain à la demande du président George W. Bush en raison des attaques terroristes du 11 septembre 2001.
Les principales caractéristiques du Patriot Act sont les suivantes :
-le Patriot Act octroie des pouvoirs extraordinaires au département de la Justice, à la NSA et autres agences fédérales sur la surveillance intérieure et internationale des communications électronique
-le Patriot Act permet aux services de police, de renseignement et de défense de partager des informations concernant de potentiels risques terroristes et de coordonner leurs actions.
-ces dispositions permettent au gouvernement d’intercepter des messages internet .
-les sociétés de télécommunication sont tenues de conserver les registres des appels.
-des « écoutes itinérantes » sont aussi pratiquées afin de surveiller une cible sans préciser l’appareil à mettre sur écoute
-les organismes ont l’obligation de permettre l’accès à « tout objet tangible (y compris les livres, dossiers, articles, documents et autres) à des fins d’investigation pour la protection contre le terrorisme international ou les activités de renseignement clandestines »
-le Patriot Act permet de surveiller les terroristes solitaires présumés
-le Partiot Act comprend des mesures liées à la lutte contre le blanchiment d’argent, l’immigration et à la surveillance des frontières (les banques et autres institutions financières sont tenues de communiquer au département du Trésor Américain toute activité financière suspecte).
Le Patriot Act a subi des évolutions depuis 2001. Vous trouverez plus de détails en cliquant sur la lien suivant : http://www.lemagit.fr/definition/Patriot-Act

L’état d’urgence a été promulgué pour la première fois en France en 1955, à la suite de la vague d’attentats perpétrés par le front de libération nationale algérien (FLN) et ne concernait alors que les départements qui composaient l’Algérie française. Il faudra attendre 1958, après le coup d’état du 13 mai à Alger pour que l’état d’urgence soit promulgué pour une durée de 3 mois sur le territoire métropolitain.
Depuis 1955, l’état d’urgence autorise le préfet ou le ministre de l’Intérieur de :
-limiter ou interdire la circulation dans certains lieux
-interdire certaines réunions publiques ou fermer provisoirement certains lieux publics
-réquisitionner des personnes ou moyens privés
-autoriser des perquisitions administratives
-interdire de séjour certaines personnes
-prononcer des assignation à résidence

La loi du 20 novembre 2015 relative à l’état d’urgence, mise en place après les attentats du mois de novembre 2015 à Paris, permet en plus de :

-revoir les règles de l’assignation à résidence qui peut désormais être prononcée pour « toute personne à l’égard de laquelle il existe des raisons sérieuses de penser que son comportement constitue une menace pour la sécurité et l’ordre publics ».
– autoriser la dissolution en Conseil des ministres, d’associations ou groupements de fait qui participent, facilitent ou incitent à des actes portant atteinte grave à l’ordre public. Les mesures prises perdurent à l’issue de l’état d’urgence
-donner aux autorités administratives le pouvoir d’ordonner la remise des armes et des munitions, détenues ou acquises légalement par leur propriétaires.
-donner au ministre de l’Intérieur et aux préfets le pouvoir d’ordonner des perquisitions en tout lieu, y compris un domicile, de jour et de nuit
-d’ autoriser le ministre de l’Intérieur à prendre toute mesure pour bloquer des sites internet faisant l’apologie du terrorisme ou incitant à des actes terroristes.
Pour avoir un historique complet de l’état d’urgence, cliquez sur ce lien : http://www.vie-publique.fr/actualite/faq-citoyens/etat-urgence-regime-exception/

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 70 fois dont 1 fois aujourd'hui

Edward Snowden risque-t-il de se faire expulser de la Russie depuis que Trump et Poutine se serrent les coudes ?


Laura Poitras / Praxis Films [CC BY 3.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 30/01/2017

D’après Le Monde (dans son blog Révélations Snowden : chroniques des (r)évolutions numériques) dans un article intitulé « La Russie réaffirme qu’elle n’extradera pas Edward Snowden vers les Etats-Unis » publié le 19 janvier dernier, il n’est pas question à ce jour que la Russie remettre Edward Snowden aux autorités américaines.

En effet, le visa du lanceur d’alerte a été renouvelé pour deux ans (alors que celui-ci n’expirait qu’en août 2017). Il sera, par ailleurs, éligible à la citoyenneté russe au terme de ce nouveau visa. Le journaliste du Monde analyse le renouvellement prématuré de son visa comme un signal envoyé au gouvernement américain nouvellement en place.
Ce scénario pourrait changer. En effet, plusieurs articles publiés récemment, tels que 30 du site Digital Trends indiquait que des discussions étaient d’ores et déjà en cours entre les avocats de Snowden et des pays de l’Union Européenne susceptibles de l’accueillir si la position de Moscou changeait dans les temps à venir ou au terme de son visa. Parmi les pays susceptibles de l’accueillir, on compte la Suède, l’Espagne ou l’Allemagne.
Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 13 fois dont 1 fois aujourd'hui

je recherche des renseignements sur les « mères de la place de mai » en Argentine, leur action…

photo d'une manifestation des Mères de la Place de Mai, 2005

Par Georgez [CC BY 3.0], via Wikimedia Commons

comment est né le mouvement pendant la dictature de Videla de 76 à 83 et ce qu’il en est aujourd’hui. D’avance merci.

Notre réponse du 05/01/2017

I ) Sur le Web :

Il existe un article de Wikipédia bien documenté sur ce sujet Mères de la place de Mai.

Voir aussi un article du portail OpenEdition (ressources électroniques en sciences humaines et sociales) :
Une passerelle entre l’art et ce mouvement : La caresse de l’art et les « Mères de la Place de Mai »
Réflexions autour des œuvres « argentines » de Michèle Lepeer, Alice Verstraeten, Amerika [En ligne], 8 | 2013, mis en ligne le 10 juillet 2013, consulté le 06 janvier 2017.
URL : http://amerika.revues.org/4018 DOI : 10.4000/amerika.4018

II) Voici quelques références d’ouvrages disponibles à la Bibliothèque publique d’information à Paris :

Volver : 300 semaines pour 30.000 disparus pendant la dictature d’Argentine : 1976-1983
Après le coup d’Etat argentin de 1976, des femmes se sont réunies chaque semaine devant le palais présidentiel de Buenos Aires, portant sur la tête un foulard blanc, sur lequel était inscrit l’un des noms des 30.000 disparus du régime. Ces manifestations durèrent plusieurs années.
P. Bercis, fondateur des Nouveaux droits de l’Homme, revient sur cette révolte pacifique.
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1165245%3B5%3B0

Mères et folles sur la place de Mai : Argentine 1977-2000
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=401680%3B5%3B0

Une mère contre la dictature
Résumé : H. de Bonafini menait une vie familiale paisible lorsque ses deux fils et sa belle-fille ont été enlevés par la police militaire argentine. Le témoignage d’une femme en lutte qui a joué un rôle exemplaire et central dans le mouvement des mères de la place de Mai.
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=324957%3B5%3B0

Disparition et témoignage : réinventer la résistance dans l’Argentine des mères de la place de Mai
Réflexion transdisciplinaire mêlant expériences de terrain et témoignages directs des victimes de la guerre sale livrée par la dictature militaire argentine (1976-1983) contre les opposants politiques. Les Mères de la place de Mai est une association des mères d’enfants disparus ou assassinés qui manifestaient régulièrement devant le siège du gouvernement, à Buenos Aires.
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1204482%3B5%3B0

III ) Aujourd’hui :

Dans la presse récente (nous vous proposons de larges extraits), cette recherche a été effectuée à partir d’une base de données en presse : Europresse. Voici 04 articles :

1) Argentine : un billet en hommage aux Mères et aux Grands-Mères de la place de Mai
Source : Le Parisien.fr, A la une, vendredi 27 mars 2015, R.T

L’Argentine a annoncé jeudi l’émission d’un nouveau billet de 100 pesos en hommage aux Mères et aux Grands-Mères de la place de Mai, deux associations célèbres pour leur lutte contre les violations des droits de l’Homme commises pendant la dictature (1976-1983).
(…) L’association des Grands-Mères de la place de Mai, présidée par Estela de Carlotto, a retrouvé 116 petits-enfants parmi les quelque 500 enfants volés sous la dictature après être nés pendant la détention de leurs mères.
Pour leur part, les Mères de la place de Mai, dont un groupe appelé Linea Fundadora s’est séparé, ont commencé en 1977 à réclamer des informations sur leurs enfants disparus en marchant sur la place de Mai, dans le centre de la capitale argentine, devant le palais du gouvernement. (…)

2) Ouverture partielle des archives du Vatican sur la dictature argentine
AFP Infos Mondiales, jeudi 23 avril 2015, Buenos Aires, 23 avr 2015 (AFP) – –

Les archives du Vatican sur la période de la dictature en Argentine (1976-1983) sont partiellement ouvertes, a rapporté jeudi une militante des droits de l’homme ayant rencontré le pape François à Rome. (…)
Estela de Carlotto, présidente des « Grandes-mères de la Place de mai », a salué sur la même radio ce pas en avant mais souligné qu' »il n’y aura pas déclassification massive », l’ouverture se fera au cas par cas « sur ordre judiciaire ». « On ne peut pas attendre de miracles », a-t-elle commenté.
L’organisation des Grands-mères a permis d’identifier et de retrouver 116 enfants d’opposants nés sous la dictature et volés à leurs parents par la junte. Elle en recherche quelque 400 autres. Quelque 30.000 personnes sont mortes ou ont disparu sous le dernier régime militaire argentin.

3) Pour la justice et la mémoire, les procès de la dictature continueront en Argentine
AFP Infos Françaises, mardi 24 novembre 2015, Buenos Aires, 24 nov 2015 (AFP) – –

Un éditorial du journal La Nacion appelant à mettre un terme aux procès des crimes de la dictature (1976-1983) a causé la stupeur en Argentine, ravivant de vieilles blessures, mais le président élu a assuré que le processus continuerait.
En 2003, l’Argentine a entamé un processus judiciaire unique au monde et un travail de mémoire considérable. Des centaines de militaires, policiers ou civils coupables de crimes ont été jugés et emprisonnés, y compris les chefs de la junte militaire, comme le général Videla.
(…)
L’emblématique présidente de l’ONG des Grands-Mères de la Place de Mai, Estela Carlotto, s’est insurgée. « Ceux qui ont commis des délits doivent payer, insiste-t-elle. Ce sont des personnes dangereuses, des gens qui n’expriment aucun regret, qui n’avouent pas ».
(…)
La dictature est un thème sensible en Argentine, où les Mères et Grands-Mères de la place de Mai ne baissent pas la garde. Tous les jeudi depuis 1977, elles manifestent sur la place de Mai, devant le palais présidentiel et la cathédrale, pour exiger la vérité sur leurs enfants ou petits-enfants disparus.Pour Nora Cortiñas, 85 ans, une des Mères de la place de Mai, « les procès, on les a obtenus de haute lutte, en manifestant des années et des années, et on a obtenu des condamnations ».
Selon les ONG, 30.000 personnes sont portées disparues et 500 enfants de militants exécutés ont été confiés en adoption à des familles liées au régime militaire.
Pour le prix Nobel de la paix Adolfo Perez Esquivel, le processus est irréversible. « Nous attendons encore de nombreuses réponses sur les disparus et sur les enfants, rappelle-t-il. Recourir à la justice est un droit qu’on ne peut retirer à aucun citoyen. Malheureusement, il existe des nostalgiques. Nous ne sommes pas disposés à faire un seul pas en arrière. »

4) L’histoire du jour
En Argentine, la présidente des Mères de la place de Mai fait courir les juges

Libération, Expresso, samedi 6 août 2016, p. 6

Un mandat d’arrêt a été émis contre l’outrancière défenseure des disparus de la dictature, Hebe de Bonafini, qui refuse de se rendre aux convocations de la justice dans le cadre d’une enquête sur l’utilisation de fonds publics.
François-Xavier Gomez
(…)
Depuis le retour à la démocratie, Hebe de Bonafini n’a cessé d’occuper l’espace médiatique. Elle s’est d’abord investie dans le combat contre l’oubli des atrocités commises sous la dictature, au moment où était adoptée la loi dite du «point final», qui innocentait en 1986 la majorité des acteurs de la répression au nom de «l’obéissance due» par les militaires à leurs supérieurs. Devenue un fidèle soutien du régime de gauche des époux Kirchner, elle a bénéficié de généreuses subventions de leur part pour lancer un centre culturel et faire vivre son association.
Mais ses déclarations véhémentes et sa défense des régimes socialistes autoritaires (Cuba, Venezuela) ont fini par entacher sa réputation. (…)
Aujourd’hui, la cible de la colère de Hebe de Bonafini est le juge Marcelo Martínez de Giorgi. Après la défaite de Daniel Scioli, candidat adoubé par Cristina Kirchner, à la présidentielle, la justice a eu les coudées plus franches pour enquêter sur l’utilisation de l’argent public par les proches du pouvoir «K» (c’est ainsi que la presse argentine appelle tout ce qui touche au kirchnérisme.
(…)
Fidèle à sa ligne de défense, Hebe de Bonafini met en avant ses combats pour les droits de l’homme et évite de livrer des détails sur les finances de l’association, préférant dénoncer un règlement de comptes de la justice contre les partisans de l’ex- présidente.
Les déclarations à l’emporte-pièce sont une constante chez Hebe de Bonafini.
(…)
Déclarée «en rébellion» pour son refus réitéré de répondre aux magistrats, Hebe de Bonafini est interdite de sortie du territoire et peut être arrêtée à tout moment. Ce qui ne lui fait vraisemblablement ni chaud ni froid : vendredi, elle annonçait qu’elle se rendrait dans l’après-midi, comme prévu, à une réunion, dans la ville de Mar del Plata.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 65 fois dont 1 fois aujourd'hui

je cherche des ouvrages critiques évoquant l’essai de Achille Mbembe Sortir de la grande nuit, essai sur l’Afrique décolonisée

couverture du livre Sortir de la grande nuitNotre réponse du 05/12/2016

Sortir de la grande nuit d’Achille Mbembe est un ouvrage assez récent (2010). Par conséquent, les critiques émises par des sources académiques ont pris à ce jour la forme d’articles.
Une recherche de livres ou de thèses dans le SUDOC – le catalogue collectif des bibliothèques universitaires françaises – par sujet (au moyen des termes « Achille Mbembe ») n’a rien donné. Cela corrobore ce que je vous indiquais précédemment.

Concernant les articles, voici les références de plusieurs ressources :
– Urfer Sylvain, « Sortir de la grande nuit. Essai sur l’Afrique décolonisée. » La Découverte, 2010, 252 p., 17 € », Revue Projet, 3/2011 (n° 322), p. 94-94.
URL : http://www.cairn.info/revue-projet-2011-3-page-94.htm (présentation de l’article

– Elieth P. Eyebiyi, « Achille Mbembe, Sortir de la grande nuit. Essai sur l’Afrique décolonisée », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2010, mis en ligne le 29 novembre 2010, consulté le 05 décembre 2016.
URL : http://lectures.revues.org/1198

– Barlet Olivier, « Sortir de la grande nuit, d’Achille Mbembe », Africultures, 1/2011 (n° 83), p. 101-104.
URL : http://www.cairn.info/revue-africultures-2011-1-page-101.htm

– Jean-François Plamondon, « Achille Mbembe, Critique de la raison nègre », Studi Francesi [Online], 173 (LVIII | II) | 2014, online dal 01 settembre 2014, consultato il 05 dicembre 2016.
URL : http://studifrancesi.revues.org/1984

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 56 fois dont 1 fois aujourd'hui

Comment le digital peut intervenir dans la communication de crise ?

couverture de Optimiser sa communication digitaleQu’est-ce que la communication de crise et quelles sont les étapes de résolution ? Qu’est-ce que le digital ? Comment les outils digitaux peuvent intervenir dans chaque étape de résolution d’une crise ?

Notre réponse du 27/11/2016

Nous vous proposons quelques documents et particulièrement des articles pour pouvoir réflêchir à votre dissertation :

Deux ouvrages à la Bibliothèque publique d’information :

Optimiser sa communication digitale : buzz positif, e-réputation, publicité virale, communication de crise
cet ouvrage analyse chaque fonction de la communication Web et les nouveaux défis auxquels elle est confrontée. L’ensemble des grandes évolutions est intégré : émergence des médias sociaux, développement des nouveaux influenceurs, multiplication des espaces d’échange et de discussion, remise en cause des médias traditionnels… ©Electre
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=990208%3B5%3B0

Pentacom : communication, marketing B-to-C et B-to-B, corporate, digitale et responsable
Manuel sur les fondements théoriques de la communication et de ses mises en application, ses cinq grands types, ses cibles, la communication de crise, directe, événementielle, éthique ou environnementale, etc. ©Electre 2016
Disponibilité : « en reliure », créer une alerte dès son retour en rayon, voir lien suivant :
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1380647%3B5%3B0

Quelques articles, ces résumés d’articles sont extraits de la base Delphes

1) Communiquer pour ne pas s’enliser, in : Dossier enseignes
Source : Mobilium (revue disponible à la Bibliothèque nationale de France)
septembre – octobre – novembre 2015 – n° 69 – pp 75-76
Retour sur le marché de la literie 2015, le seul à réellement passer au travers de la crise du marché du meuble. Il progresse ainsi à +4,6% à la fin septembre 2015. Un marché sur lequel la grande distribution pèse pour beaucoup ; Ikea, Conforama et But totalisent plus de 50% des ventes en volume. Détails sur ce marché, explications. La communication sur tous les supports, et notamment sur le digital, constitue l’un des leviers essentiels à prendre en compte. Enfin, l’innovation pour les fabricants en literie demeure primordiale. Intervention de Gérard Delautre, président de l’APL (Association pour la Promotion de la Literie). Peu de chiffres.

2) Investir en temps de crise : remettre le consommateur au centre de sa stratégie grâce aux nouvelles technologies digitales, in : Les mutations de l’industrie de la publicité
Source : Réalités industrielles (Editions Eska) Revue disponible à la Bpi
août 2014 – non numéroté – pp 28-32
Tout particulièrement en temps de crise, les annonceurs cherchent à réaliser des campagnes, dont l’efficacité est prouvée et qui s’inscrivent dans une démarche accordant une grande importance au retour sur investissement. Le digital leur donne l’opportunité de répondre à ces objectifs. En effet, non seulement le digital permet de mieux cibler, et ainsi d’adresser le bon message à la bonne personne, mais il permet aussi de développer la relation avec le consommateur et de créer de la proximité avec celui-ci. Nous sommes passés de l’ère de la communication de masse à celle de la communication ultra-ciblée, ce qui nécessite de remettre le consommateur au cour des stratégies pour mieux répondre à ses attentes. Pour ce faire, la data est centrale, en ce qu’elle permet d’obtenir une connaissance très fine du client, cette data puisant sa source notamment dans les canaux numériques. Ces derniers sont surtout autant de nouveaux points de contact à toucher dans le cadre d’une stratégie multicanal. Grâce au digital, de nouvelles formes de communication s’ouvrent aux annonceurs, impactant en retour leurs organisations. Explications. Pas de chiffres.

3) Dossier. Communication corporate
Source : Stratégies Revue disponible à la Bpi
27 juin 2013 – n° 1729 – pp 40-42, 44, 46-48
Dossier consacré à l’essor et aux enjeux de la communication corporate, en France, alors que le digital, la communication de crise, le ROI ou encore la gestion en temps de crise imposent aux entreprises autant qu’à leurs agences, de valoriser la marque corporate. Cette dernière est désormais indissociable sur le plan de la réputation de marques produites. Les points détaillés : avis et conseils de professionnels sur le choix d’une agence globale, ou plutôt d’un spécialiste, en matière de communication corporate ; les points de contact se multiplient sous l’influence des médias numériques ; la communication de crise est le coeur de métier des agences corporate qui aident les entreprises à anticiper l’arrivée de ces événements et à en gérer les conséquences ; mesurer le ROI (retour sur investissement) de la communication corporate est un défi pour les agences comme pour les annonceurs ; accompagner les mutations dans les structures privées comme publiques est l’un des rôles majeurs de la communication corporate. Document de fond. Pas de chiffres.

4) Emakina. La communication digitale dans tous ses états
Source : Marketing direct Accès directe via Delphes
septembre 2012 – n° 158 – pp 64-65
Retour, en septembre 2012, sur l’activité, la création et l’évolution de l’agence française indépendante de communication Emakina, spécialisée dans la communication digitale. Du concept marketing à la réalisation du site, l’agence parie sur une offre qui associe la création et le développement technologique. Une double compétence qui fonctionne plutôt bien, et qui lui permet de faire partie du trio de tête européen des agences indépendantes. Baptisée à l’origine « GroupeReflect », Emakina (rachetée par Emakina Group en 2007) a été créée en 1997 par Manuel et Carlos Diaz. Entre 2010 et 2011, l’entreprise a enregistré une progression de son CA de 25%, passant de 33,1 millions d’euros, à 41,3 M EUR. Détails. Dates et données chiffrées clés.

5) Matthieu de Lesseux, co-président de DDB Paris : « la révolution digitale la plus fondamentale ? Les réseaux sociaux »
Source : Le Nouvel économiste Revue disponible à la Bpi
2 décembre 2010 – n° 1545 – pp 28-29
Rencontre, en décembre 2010, avec Mathieu de Lesseux, co-président de DDB Paris (agence française de publicité, CA de 103 millions d’euros, raison sociale : DDB) qui revient sur l’évolution du monde de la communication digitale. Points abordés à travers l’exemple de l’agence DDB Paris : les deux univers de la communication traditionnelle et de la communication digitale ; le grand bouleversement représenté par les médias sociaux qui donnent un grand pouvoir ; la communication sur les réseaux sociaux ; la rémunération des agences ; la fusion de la communication traditionnelle et digitale ; les acteurs du web (Google, Facebook et Apple). Autres informations : la formation continue digitale au sein de l’agence DDB Paris ; la veille technologique ; le parcours de Mathieu de Lesseux : son rythme de travail. Quelques données chiffrées.

6) Maîtriser votre communication de crise
Source : Management
janvier 2016 – n° 237 – pp 62-65
Conseils afin de gérer sa communication en temps de crise, en entreprise. Avec la démultiplication des médias, chaque entreprise, y compris PME ou TPE, peut se trouver dans une situation où la communication de crise revêt toute son importance. Ainsi, l’article préconise d’affirmer tout de suite sa présence ; ce qui est dit ou fait dans les heures qui suivent le déclenchement de la crise (une crise dure en moyenne trois jours) est crucial. Il faut aussi prendre en charge l’émotion, la comprendre et afficher un visage humain. Si possible, activer une cellule de crise qui va centraliser la collecte d’informations et les messages qui seront envoyés aux médias. Eviter également les porte-paroles multiples ; deux suffisent, l’un régulier, l’autre exceptionnel. Il convient en ce sens de converser le contrôle du récit, tout en gérant les réseaux sociaux et le web, qui transmettent très rapidement l’information. Enfin, le moment de clôture de la crise doit être effectué en douceur, en affirmant que celle-ci est terminée. Conseils également pour anticiper une crise. Exemples. Pas de chiffres.

7) Gérer sa réputation à l’heure des réseaux sociaux : un nouveau défi pour les entreprises
Source : Gestion – Revue internationale de gestion (HEC Montréal)
été 2015 – vol. 40, n° 2 – pp 95-99
Chaque jour, cinq millions de messages circulent sur Twitter. Si l’on considère que la longueur d’un tweet (140 caractères) équivaut au message contenu dans un biscuit chinois, ces gazouillis représenteraient plus de 2 500 tonnes de pâte croustillante. Cette avalanche de mots peut toutefois s’avérer bien moins inoffensive que des prédictions un peu simplistes. A l’heure des médias sociaux, une tempête peut se lever sans crier gare et écorcher au passage ce qu’une entreprise a mis des années à bâtir : sa réputation. Nestlé, PFK et Lassonde en savent quelque chose ! Pas de chiffres.

8) Prévenir les crises en ligne
Source : Stratégies
5 février 2015 – n° 1800 – p 19
Revue de détails des bonnes pratiques en ce qui concerne la gestion de la réputation en ligne par les entreprises françaises, en particulier sur les réseaux sociaux, d’après Marie Muzzard, auteur de l’ouvrage « Very bad buzz ». Alors que 70% des dirigeants reconnaissent qu’ils ne savent pas gérer une crise sur les réseaux sociaux, ils doivent apprendre avant tout à identifier les tabous en ligne. Parmi les pièges à éviter : le réflexe du silence, la communication précipitée, le mea culpa maladroit, une communication mal localisée. Explications. Pas de chiffres.

9) La stratégie à suivre quand les réseaux sociaux s’en mêlent
Source : Marketing Accès directe via Delphes
mai 2014 – n° 176 – pp 74-77
Conseils aux entreprises françaises pour gérer efficacement une crise d’e-réputation sur les réseaux sociaux qui fait souvent suite à une fausse rumeur. Alors que la moindre réaction inappropriée ne fera qu’amplifier le phénomène, il faut réagir sans se précipiter et tenter de limiter la casse. Parmi les recommandations phares : définir s’il s’agit d’une médisance ou d’un problème bien réel ; communiquer à la source ; cartographier les flux ; détourner l’attention ; analyser les conversations ; etc. Détails au travers de très rapides cas d’entreprises. Pas de chiffres.

10) Plan de com pour entreprise en crise
Source : L’Usine nouvelle Revue disponible à la Bpi
12 juillet – 29 août 2012 – n° 3294-3295 – pp 86-87
Des conseils aux industriels français pour face à une situation de crise telle qu’un accident industriel, un plan social ou encore un incident alimentaire. Une communication rapide, efficace et transparente permet d’éviter de perdre le contrôle auprès des médias traditionnels mais également des réseaux sociaux. Les points clés : réagir immédiatement ; prendre les devants ; mobiliser ses alliés ; remonter à la source d’une rumeur. Pas de chiffres.

11) Gestion de crise. Capitaine à bord
Source : Le Nouvel économiste Revue disponible à la Bpi
29 mars – 4 avril 2012 – n° 1606 – pp 49-50
Eclairage, en mars 2012, sur la stratégie de communication à mettre en oeuvre par les entreprises françaises en cas de situation de crise. Un événement qui survient toujours dans la vie d’une entreprise mais qui déstabilise totalement les dirigeants, plus ou moins habitués à prendre la parole. Alors que le silence alimente le fantasme et que les informations peuvent se répandre très vite et entacher la réputation de l’entreprise à l’heure de l’essor des réseaux sociaux, il convient d’adopter le bon plan média et de donner des informations factuelles pour montrer que la situation est sous contrôle. Dans ce but, les dirigeants sont ainsi de plus en plus accompagnés par des spécialistes afin de gérer au mieux la situation. Pas de chiffres.

12) Nestlé : gérer la crise sur les réseaux sociaux
Source : Stratégie Internet (revue disponible à la Bibliothèque nationale de France)
mars 2010 – n° 140 – p 4
Retour rapide, en mars 2010, sur le cas de communication de crise sur les réseaux sociaux, premier dans son genre, réglé par le géant suisse de l’agroalimentaire Nestlé en 2009 sur le réseau social américain Facebook. Accusé sur sa page Facebook par des internautes d’utiliser de l’huile de palme provenant d’une région d’Indonésie en voie de déforestation, l’entreprise a dû s’expliquer. Zoom sur les leçons à tirer de ce genre d’affaires : mettre en place une stratégie et des règles précises concernant la présence d’une entreprise sur les réseaux sociaux ; engager des community managers ; la nécessité de remettre à jour régulièrement le plan de crise. Explications. Peu de chiffre

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 79 fois dont 1 fois aujourd'hui

Comment l’Europe fait-elle face a l’intégration des réfugiés syrien ? Pour un TPE

photo de réfugiés à la gare de Vienne

By Bwag [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 22/11/2016
Tout d’abord, voici quelques articles qui vous permettront d’avoir des données chiffrées sur le sujet.
Ces chiffres proviennent des trois sources : l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR), le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) et de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).
D’autre part, ces articles évoquent les problèmes liés à la réinstallation et au droit d’asile :

Asile : plus de 360 000 réfugiés accueillis en 2015 en Europe
Le nombre de demandes d’asile acceptées a augmenté de 75 % par rapport à 2014. Les Syriens représentent presque la moitié des réfugiés ayant obtenu une protection internationale.
Le Monde 21.04.2016 Par Gary Dagorn
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/04/21/asile-plus-360-000-refugies-accueillis-en-2015-en-europe_4906413_4355770.html#PGhsgRiXVjf4sL0O.99

La France a accueilli 10 000 Syriens depuis 2011 sur les 5 millions qui ont fui leur pays
En dehors des dispositifs mis en place par le gouvernement, il y a aussi tous ceux qui ont gagné le territoire français par leurs propres moyens, légaux ou illégaux. Tour d’horizon des principaux dispositifs mis en place.
Le Monde.fr | 15.03.2016 Par Perrine Mouterde
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/03/15/refugies-syriens-les-chiffres-de-l-accueil-en-france-syrie5ans_4883220_3218.html#MrtSIOMERLWrGysM.99

Sur le site d’Amnesty international :
La crise des réfugiés syriens en quelques chiffres, 3 février 2016

Vous pourrez également vous documenter grâce à un dossier complet réalisé par Arte au mois d’août 2016, concernant le problème des réfugiés en général, avec quelques reportages consacrés aux réfugiés syriens et à leur situation en Europe:
Lien: http://info.arte.tv/fr/la-crise-des-refugies

Je vous communique également un article publié par la Commission européenne au mois d’avril 2016, Crise des réfugiés en Europe qui vous permettra de prendre connaissance de la réponse de l’UE en matière humanitaire et de protection civile, d’aide d’urgence au sein de l’UE, de financement humanitaire en soutien aux pays en transit et des mécanismes européens de protection civile à disposition des états membres et des pays voisins.
Lien: http://ec.europa.eu/echo/refugee-crisis_fr

Enfin, cet article publié au mois d’octobre 2016 vous permettra d’évoquer les dernières négociations en cours avec la Turquie pour gérer les réfugiés syrienAccord UE-Turquie à propos de la crise des réfugiés syriens :
Quand le sort des réfugiés dépend de la géopolitique des États 

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 59 fois dont 1 fois aujourd'hui

je dois faire un dossier de recherche sur la notion de l’espace et de l’architecture, et j’ai choisi pour thème « Le refuge, lieu identitaire »

couverture du livre : la rage de survivrePourriez-vous me donner des ouvrages ou des œuvres intéressantes à propos de ce sujet ? Merci Voici le plan de l’analyse : 1) Partir et se réfugier 2) Improviser l’avenir 3) Reconstruire une identité

Notre réponse du 25/10/2016

Je vous communique pour chaque partie de votre mémoire une liste de quelques références de livres que vous pourrez consulter à la Bpi (bibliothèque publique d’information). Cette liste n’est pas exhaustive.

1 Partir et se réfugier :

Le peuple des clandestins : essai.
Laacher, Smaïn
Calmann-Lévy, 2007

La rage de survivre : récit d’un migrant : entretien avec Nicolas Balu.
Eock, Victor; Balu, Nicolas
Editions de l’Aube, 2016

Paris refuge : habiter les interstices.
Agier, Michel
Editions du Croquant, 2011

Franchir la mer : récit d’une traversée de la mer Méditerranée avec des réfugiés syriens.
Baueur, Wolfgang,
Lux éditeur, 2016

Campement urbain : du refuge naît le ghetto.
Agier, Michel
Editions Payot et Rivages, 2013

2 Improviser l’avenir:

« Je me suis réfugié là »: bords de route en exil.
Agier, Michel; Prestianni, Sara
Editions Donner lieu, 2011
 
Parler des camps au XXième siècle : les étapes de la migration.
Rey, Alain
Guy Trédaniel éditeur, 2015

Habiter le campement. Le catalogue: nomades, voyageurs, infortunés, exilés, conquérants, contestataires.
Meadows , Fiona
Actes Sud, Cité de l’architecture et du patrimoine Paris, 2016

Ethnologie de la forme-camp de Sangatte: de l’exception à la régulation.
Courau, Henri
Editions des archives contemporaines, 2007

Gérer les indésirables: des camps de réfugiés au gouvernement humanitaire
Agier, Michel
Flammarion, 2008

Un monde de camps.
Lecadet, Clara; Agier, Michel
La Découverte, 2014

3) Reconstruire l’identité

Chroniques d’exil et d’hospitalité, vies de migrants, ici et ailleurs.
Favier, Olivier
Le passager clandestin, 2016

Journal d’un réfugié poloitique.
Zeïdane Bichara, Ahmat
Le Bord de l’eau, 2006

réfugiés et exilés: crise des sociétés, crise des territoires.
Cambrézy, Luc
Editions des Archives contemporaines, 2001

Parcours de migrants et de réfugiés: entre espoir et souffrance.
Azzara, Noël
L’Harmattan, 2015

Les réfugiés et déplacés de Syrie: une reconstruction nationale en question.
Hassine, Jonathan
L’Harmattan, 2016.

Nouvelles citoyennetés: réfugiés et sans-papiers dans l’espace Européen.
Leveau Rémy; Wihtol de Wenden, Catherine; Mohesen-Finau, Khadija
IFRI, 2001

Grâce à Cainr.info qui regroupe des revues en sciences humaines et sciences sociales en texte intégral, vous pourrez trouver plusieurs articles ou revues intéressants, comme par exemple :

« Le remaniement identitaire entre reconnaissance et maintien de la cohérence biographique. L’exemple des réfugié.e.s en France »
Socioligie, Volume 17, N°1
Lien: https://sociologie.revues.org/2712

Je vous invite également à consulter Terra-HN, réseau scientifique de recherche et de publication sur les mobilités transnationales et les humanités numériques.
En renseignant le mot « réfugié » dans le moteur de recherche, j’obtiens 344 réponses.
Voici quelques éléments qui ont retenu mon attention :

« Domestiquer son environnement: une approche pragmatique d’un territoire confiné: le campement de réfugiés de Shu’faat à Jérusalem ».
Asylon, octobre 2007, n°2, p 1-6
Lien: http://www.reseau-terra.eu/article672.html

« Présentation des terrains d’asiles »
Asylon, octobre 2007, n°2.
Lien: http://www.reseau-terra.eu/article678.html

« Le pays aux mille et un camps »
Les Cahiers du CERIEM, décembre 2002, n°10, p 9-16
Lien: http://www.reseau-terra.eu/article542.html

« Sangatte. Plus on parle de réfugiés, moins on parle d’Hommes. »
Asylon, octobre 2007, n°2, p7-8.
Lien: http://www.reseau-terra.eu/article665.html

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 52 fois dont 1 fois aujourd'hui

J’aimerais quelques suggestions sur des ouvrages,ou revues a lire sur la question de la violence urbaine. Merci

mosaïque de photographies de scènes d'émeutes

Par ok [Public domain], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 24/10/2016
Pour une première approche et une définition succinte, je vous propose ces 2 pages de la revue l’Etudiant
les violences urbaines L’Etudiant

A partir du portail Cairn de revues de sciences humaines :
Collovald Annie, « Des désordres sociaux à la violence urbaine », Actes de la recherche en sciences sociales 1/2001 (n° 136-137) , p. 104-113
URL : http://www.cairn.info/revue-actes-de-la-recherche-en-sciences-sociales-2001-1-page-104.htm.
DOI : 10.3917/arss.136.0104.
Plan de l’article :
Du désarroi politique au désarroi moral sur l’immigration (1981-1992)
Renversement des perspectives et constat sur la « violence urbaine » (1992-1997)
Réussite et concurrence des experts (depuis 1998)

Lieber Marylène, « Chapitre 1 / Sécurité et violences de qui parle-t-on ? », Genre, violences et espaces publics, Paris, Presses de Sciences Po (P.F.N.S.P.) , «Académique », 2008, 328 pages
URL : http://www.cairn.info/genre-violences-et-espaces-publics–9782724610833-page-29.htm.

Vous pouvez également accéder au portail Persée qui propose beaucoup d’articles en ligne pas toujours très récents :

Sur le site criminologie.com, le chapitre Violences urbaines du Dictionnaire de criminologie en ligne
Sans oublier la bibliographie *

Une dissertation de criminologie Les « violences urbaines » de 2007-2008, Nicolas Loué, Hosny Rassoul et Jimmy Simonnot Université de Nantes.
Document un peu ancien qui fait suite aux émeutes de 2005 mais qui analyse le phénomène.
http://www.droit.univ-nantes.fr/m2dp/upload/word/final%20dissertation%20VU.doc
voir la bibliographie dont voici un extrait :
Christian Bachman et Nicole le Gennec, « Violences urbaines », Hachette littératures, 2002
Michel Wieviorka, « Violence en France », Seuil, Février 1999
Sophie Body Gendrot, « Les Villes face à l’insécurité, des ghettos américains aux banlieues francaises », ed. Bayard 1998
Raphaël Draï et Jean Francois Mattëi, « La république brûle t’elle ?, Essai sur les violences urbaines françaises »,ed. Michalon, 2006
Sébastian Roché, « Le frisson de l’émeute, violences urbaines et banlieues », Seuil, 2005

Bibliographie complétée et actualisée par une recherche dans le catalogue collectif Sudoc :

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/004368665
Titre : Sociologie politique de l’insécurité [Texte imprimé] : violences urbaines, inégalités et globalisation / Sebastian Roché

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/18856974X
Titre : Violences dans la République, l’urgence d’une réconciliation / Charles Rojzman

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/164727485
Titre : Violences et insécurité urbaines [Ressource électronique] / Alain Bauer, Christophe Soullez. – 11e éd

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/151457247
Titre : Émeutes urbaines et protestations [Ressource électronique] : une singularité française / Marco Oberti, Hugues Lagrange

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 48 fois dont 1 fois aujourd'hui

je voudrais savoir combien de fonds de l’Union Européenne sont destinés au Liban par le Fonds Social Européen

Drapeau libanais

[Public domain], via Wikimedia Commons

Je voudrais savoir combien de fonds de l’Union Européenne sont destinés au Liban par le Fonds Social Européen et s’il y a des fonds destinés , toujours au Liban, pour aider les réfugiés syriens sur le territoire libanais.
Je vous remercie a l’avance parce que je connais votre maîtrise de ces questions.

Notre réponse du 03/10/2016

La Commission Européenne a publié un document synthétique spécifiquement consacré au soutien de l’UE au Liban.
http://ec.europa.eu/dgs/home-affairs/what-we-do/policies/european-agenda-migration/background-information/docs/20160316/eu_support_to_lebanon_fr.pdf
Concis et clair, vous y trouverez les chiffres que vous recherchez.
Il est ainsi précisé :

« Au total, la Commission européenne a débloqué plus de €639 millions d’euros pour faire face à la crise syrienne.
Dont :
– 56,1 millions d’euros au titre du budget humanitaire, dont 87 millions pour 2016,
– près de 250 millions d’euros au titre de l’instrument européen de voisinage,
– plus de 30 millions d’euros au titre de l’instrument contribuant à la stabilité et à la paix, afin de satisfaire les besoins à long terme en matière de résilience de la population civile touchée, aussi bien des réfugiés que des communautés d’accueil libanaises.
Ce soutien vient s’ajouter à plus de 219 millions d’euros octroyés au titre de la coopération bilatérale ordinaire avec le Liban programmée dans le cadre de la politique européenne de voisinage, ce qui porte le tout à 858 millions d’euros. La majeure partie de l’aide non humanitaire est affectée au secteur de l’éducation, le reste allant notamment au secteur de la santé, au renforcement des moyens de subsistance et aux infrastructures locales. »

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 80 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je m’intéresse aux théories du complot et au conspirationnisme

couverture du livre La société paranoNotre réponse du 27/09/2016

J’ai obtenu la liste de références ci-dessous en croisant les bibliographies de 3 articles disponibles sur Internet :
– l’article Wikipédia Théorie du complot
– l’article Quand le vivant devient politique : les avatars de la démocratie, par Emmanuel Taïeb, paru dans la revue Sociologie et sociétés, vol.42, n°2, automne 2010, p. 265-289, disponible sur le site erudit.org,
– l’article Théories du complot : notre société est-elle devenue parano ?, par Claudie Bert, publié sur le site scienceshumaines.com

Les documents sont classés par ordre antéchronologique, les liens renvoient vers le Sudoc, le catalogue des bibliothèques universitaires.

Complosphère, l’esprit conspirationniste à l’ère des réseaux / Raphaël Josset, Lemieux éditeur 2015 
http://www.sudoc.fr/188869964

Court traité de complotologie / Pierre-André Taguieff, Mille et une nuits, 2013 
http://www.sudoc.fr/16916375X

Le bêtisier du sociologue / Nathalie Heinich, Klincksieck 2009 
http://www.sudoc.fr/137778066

La société parano : théories du complot, menaces et incertitudes / Véronique Campion-Vincent, Payot 2007
http://www.sudoc.fr/118261924

La totalité comme complot : conspiration et paranoïa dans l’imaginaire contemporain / Fredric Jameson, Prairies ordinaires 2007
http://www.sudoc.fr/120277727

L’imaginaire du complot mondial : aspects d’un mythe moderne / Pierre-André Taguieff, éd. Mille et une nuits 2006
http://www.sudoc.fr/11019702X

Le démon du soupçon / entretien avec Marcel Gauchet, revue Les Collections de L’Histoire : Complots, secrets et rumeurs, n°33, oct-déc 2006 
http://www.sudoc.fr/040513963

La foire aux Illuminés. Ésotérisme, théorie du complot, extrémisme / Pierre-André Taguieff, Mille et une nuits 2005
http://www.sudoc.fr/094862044

La rumeur. Histoire et fantasmes / Pierre Froissart, Belin 2002
http://www.sudoc.fr/068938624

L’esprit du complot / Emile Poulat, revue Politica Hermetica, « Le complot », n°6, 1992
https://fr.wikipedia.org/wiki/Politica_hermetica
http://www.sudoc.fr/013853201

On peut aussi consulter le site de la Fondation Jean-Jaurès et son Observatoire des radicalités politiques (ORAP), par exemple :

Conspirationnisme : un état des lieux / Rudy Reichstadt, ORAP n°11, Fondation Jean-Jaurès, 24 février 2015, disponible sur le site de la Fondation (inscription gratuite)
Rudy Reichstadt est par ailleurs le fondateur du site ConspiracyWatch.info.

Ce même Rudy Reichstadt a animé une conférence intitulée Délires d’opinion et théories du complot le 17 février 2016, dont on trouve également le compte-rendu sur le site de la Fondation.

Enfin, voici quelques références issues du Sudoc avec la requête « théorie du complot » :

Complot et complotisme / Revue des Deux Mondes, n°7/8, 2016
http://www.sudoc.fr/194175820

Les théories du complot aujourd’hui / revue Diogène, n°249-250, 2016
http://www.sudoc.fr/193653567

Théories du complot : délires conspirationnistes ou armes de propagande ? / revue Diplomatie, n°73, mars-avril 2015
http://www.sudoc.fr/185130623

La théorie du complot, un mythe ? / Sarah Mezaguer, l’Harmattan 2012
http://www.sudoc.fr/164798080

Le complot dans la République : stratégies du secret, de Boulanger à la Cagoule / Frédéric Monier, La Découverte 1998
http://www.sudoc.fr/004496671

Eurêkoi – Bordeaux

Date de création: 28/09/2016 17:32     Mis à jour: 28/09/2016 17:33

Cette question-réponse a été vue 73 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pouvez-vous me fournir une bibliographie autour des lanceurs d’alerte. Merci de votre aide

 

couverture du livre Lanceurs d'alerteNotre réponse 23/09/2016

Les outils et bases de données utilisés pour vous répondre sont la base Delphes, le portail Cairn et la base Europresse

Voici une sélection d’articles pour « Lanceur d’alerte » :

Ces résumés d’articles sont extraits de la base Delphes
1) Alerte… attention danger ! Quelle place et quel statut pour les lanceurs d’alerte en France ?
Source : Option finance Revue papier disponible à la Bpi
30 mai 2016 – n° 1368 – pp 28-29
Réflexion, en 2016, sur la place et le statut du lanceur d’alerte en France. Un sujet difficile à appréhender : le lanceur d’alerte doit ne pas être pénalisé par des mesures de rétorsion, à la condition que celui-ci ait agi de bonne foi. Mais il reste à définir la bonne foi et la négligence, tout en imposant la confidentialité durant l’enquête interne. La gouvernance du dispositif éthique est alors la clé de voûte de la fiabilité du dispositif. Points abordés : il règne une cacophonie gênante en matière d’alerte éthique ; la transparence, mais pas à n’importe quel prix… Explications. Pas de chiffres.

2) La figure ambiguë des lanceurs d’alerte inquiète les auditeurs
Source : Option finance Revue papier disponible à la Bpi
9 mai 2016 – n° 1365 – p 18
Questionnements sur les lanceurs d’alerte, leur statut et fragilité, alors que depuis avril 2016, Antoine Deltour et Raphaël Halet, deux anciens salariés de PwC au Luxembourg et un journaliste de l’émission Cash Investigation comparaissent devant le Tribunal du Luxembourg pour vol, divulgation de secret d’affaires, violation du secret professionnel et blanchiment, après des révélations concernant des accords fiscaux avantageux conclus entre le cabinet d’audit pour le compte de ses clients et le gouvernement du Luxembourg. Une affaire qui illustre la fragilité de ces individus qui, après avoir révélé des pratiques scandaleuses, se retrouvent poursuivis en justice. Or le lanceur d’alerte a été qualifié par le Conseil d’Etat de nouvelle figure de la démocratie. Toutefois, dans le secteur de l’audit et du conseil, où le secret professionnel est important, on observe l’engouement pour le statut du lanceur d’alerte avec un enthousiasme mesuré. Des précisions. Pas de chiffres.

3) Lanceur d’alerte, comment vous protéger
Source : L’Usine nouvelle Revue papier disponible à la Bpi
14 – 20 avril 2016 – n° 3464 – pp 50-51
Conseils à l’attention des lanceurs d’alertes, ces salariés qui sont témoin au sein de leur entreprise d’actes illégaux et qui souhaitent les dénoncer afin de faire cesser ces pratiques condamnables. Ce genre de signalement peut mettre en péril la carrière d’un salarié et il convient de le faire en toute sécurité. Parmi les pistes évoquées : prendre un conseil juridique extérieur, constituer un dossier afin de ne pas être accusé de diffamation, prévenir son entreprise en tentant, avant toute chose, de régler le problème en interne. Cependant, des représailles peuvent tomber malgré tout (licenciement pour faute lourde, notamment). Une loi est à l’étude en France pour la création d’un statut de lanceur d’alerte. Conseils également à l’égard de l’entreprise, dont la bonne tactique consiste à mettre en place un dispositif indépendant de signalement internet. Des précisions. Peu de chiffres.

4) Dénonciateurs, aviseurs et lanceurs d’alerte en matière fiscale
Source : Gestion et finances publiques – La revue
mars – avril 2016 – n° 2 – pp 55-61
Décryptage des particularités du cadre juridique relatif aux dénonciateurs, aviseurs, et lanceurs d’alerte en matière fiscale, en France. Si, pour la recherche du renseignement, l’administration fiscale ne peut s’appuyer sur des preuves obtenues illicitement, le cadre juridique, sous le contrôle du juge, est différent pour les dénonciateurs anonymes, les aviseurs et les lanceurs d’alerte. Explications et détails. Points abordés ; la preuve en droit fiscal doit être loyalement obtenue sauf à ce qu’elle soit déclarée illicite ; le fisc ne peut utiliser la dénonciation anonyme que si elle est corroborée par des éléments objectifs ; l’administration fiscale ne rémunère pas les aviseurs, pour le moment ; le statut du lanceur d’alerte, une conception éthique de l’alerte. Un encadré : le lanceur d’alerte, un concept nouveau. Pas de chiffres.

5) Les lanceurs d’alerte : le courage de la vérité
Source : Revue française de comptabilité Revue papier disponible à la Bpi
décembre 2015 – n° 493 – pp 63-66
La législation française, inspirée par le droit international, a accumulé des dispositions qui reconnaissent les lanceurs d’alerte, mais qui n’assurent pas leur protection effective. Les exemples étrangers montrent la voie d’une législation plus claire et plus efficace, permettant notamment au lanceur d’alerte de s’adresser à un interlocuteur sûr et le protégeant contre les mesures de rétorsion. Pas de chiffres.

6) Lanceur d’alerte, un métier à hauts risques
Source : Alternatives économiques Revue papier disponible à la Bpi
mars 2015 – n° 344 – pp 32-33
Difficultés rencontrées par les lanceurs d’alertes à être protégés en France, en Europe et aux Etats-Unis. Amenés à constater des pratiques scandaleuses dans le cadre de leurs fonctions, ils ont fait le choix de dénoncer ces pratiques. Or, malgré une législation timide, ils subissent les foudres de leurs entreprises. De plus, la législation oscille entre protection des lanceurs d’alertes et protection du droit des affaires. Les enjeux : permettre aux lanceurs d’alerte d’être protégés contre les sanctions ou discrimination de leur entreprise, leur permettre de retrouver un emploi, attribuer des ressources aux lanceurs d’alerte. Un focus sur l’historique juridique de la prise en compte des lanceurs d’alertes en France.

7) Lanceur d’alerte, vocation à risques
Source : Liaisons sociales : Magazine Revue papier disponible à la Bpi
avril 2014 – n° 151 – pp 34-36
Point, en avril 2014, sur la pratique du whistleblowing (coup de sifflet) en France et son encadrement par loi, un concept englobant la dénonciation, le signalement, l’alerte sur les pratiques délictueuses de l’entreprise par un salarié. Une action courageuse mais dangereuse : mise au placard, harcèlement, licenciement, fermeture du marché du travail,… les salariés s’exposent à de nombreuses menaces. Leur protection se renforce peu à peu ces dernières années, via de nouveaux textes de loi. Explications. Témoignages. Peu de chiffres.

8)Lanceur d’alerte, une fonction à risque
Source : Stratégies Revue papier disponible à la Bpi
13 mars 2014 – n° 1760 – pp 48-49
Lumière, en mars 2014, sur les lanceurs d’alerte. Révélant des scandales de corruption ou de santé publique, ils mettent bien souvent leur carrière en péril, c’est pourquoi plusieurs lois ont été créées en France ces dernières années pour les protéger, notamment en matière de droit du travail. La question de leur efficacité se pose cependant. Explications. Zoom sur la marche à suivre pour déclencher une alerte tout en se protégeant : prendre un conseil juridique ; privilégier les voies internes à l’entreprise ; contacter la presse en dernier recours. Pas de chiffres.

Cairn :
« Le droit de l’alerte en France », Benaiche Lionel, Les Tribunes de la santé 4/2014 (n° 45) , p. 79-98 URL : http://www.cairn.info/revue-les-tribunes-de-la-sante-2014-4-page-79.htm
DOI : http://dx.doi.org/10.3917/seve.045.0079

« L’alerte comme forme de déviance : les lanceurs d’alerte entre dénonciation et trahison »,
Schehr Sébastien, Déviance et Société 2/2008 (Vol. 32) , p. 149-162
URL : http://www.cairn.info/revue-deviance-et-societe-2008-2-page-149.htm
DOI : http://dx.doi.org/10.3917/ds.322.0149

Guide du lanceur d’alerte en France produit par Transparency International France est la section française de Transparency International, la principale organisation de la société civile qui se consacre à la transparence et à l’intégrité de la vie publique et économique ( voir bibliographie à la fin du guide) :
http://www.agircontrelacorruption.fr/wp-content/uploads/2014/12/GP-a%CC%80-lusage-du-lanceur-dalerte-franc%CC%A7ais-v.5_pages.pdf

Europresse (intégralité des articles sont accessibles à la Bpi via cette base de données) :

 Le Monde – 2015-11-09 – 3458 mots
A quoi servent les lanceurs d’alerte?
PROPOS RECUEILLIS PAR NICOLAS TRUONG Comment définiriez-vous un lanceur d’alerte? XWilliam Bourdon : Les hommes qui choisissent de faire prévaloir leur conscience sur le devoir d’obéissance ont toujours existé. Prenez la figure mythologique …
Aussi paru dans : Le Monde.fr

 Courrier international – 2016-09-15 – 2190 mots
L’affaire Snowden
-EWEN MACASKILL Sa dernière réflexion, avant de retourner sur le plateau, trahit le peu d’ambition qu’il nourrit alors pour son film : « Je ne veux rien faire qui puisse porter préjudice …

 l‘Humanité – 2016-05-04 – 2639 mots
Offrir une alternativeau silence Le CHSCT en première ligne Nous avons le devoir de les protéger Une absence de courage politique […]
NICOLE-MARIE MEYER CHARGÉE DE MISSION À TRANSPARENCY FRANCE JEAN-CLAUDE DELGÈNES DIRECTEUR DU CABINET TECHNOLOGIA OLIVIER DARTIGOLLES PORTE-PAROLEDU PCF Qu’est-ce qu’un lanceur d’alerte ? Toute personne qui signale, en interne ou en externe, « un crime, un délit, une menace ou un préjudice graves pour l’intérêt général …

 l’Humanité – 2016-05-23 – 2298 mots
En ligne de mire, lanceur-se-s d’alerte, journalistes, syndicalistes, ou salarié-e-s Une agence indépendante pour garantir la parole et sa confidentialité […]
SOPHIE BINET SECRÉTAIRE GÉNÉRALE ADJOINTE DE L’UGICT-CGT MAHAUT FANCHINI DOCTORANTE À L’UNIVERSITÉ PARIS-DAUPHINE PATRICK ABATE SÉNATEUR CRC DE LA MOSELLE, MAIRE DE TALANGE Les exceptions supposées protéger les libertés, introduites à la suite de notre campagne de mobilisation, sont bienvenues mais demeurent totalement insuffisantes. En effet, il reviendra dans tous les cas au juge…

 Le Monde – 2016-06-25 – 1528 mots
Lanceurs d’alerte Une ombre au tableau
ÉMELINE CAZI Mieux valait jusqu’à présent ne pas être lanceur d’alerte en France. De tous les pays de l’Union européenne, la patrie des droits de l’homme était l’un…

La Croix – 2016-06-06 – 687 mots
La moralité du lanceur d’alerte. Bertrand Venard. Professeur à Audencia Business School
VENARD BERTRAND Le procès d’Antoine Deltour, Raphaël Halet et Édouard Perrin au Luxembourg a déclenché une bataille oratoire entre les partisans et les adversaires des pourfendeurs de l’évasion fiscale…

Les Echos – 2016-04-07 – 526 mots
Le dispositif pour protéger les lanceurs d’alerte va être renforcé
LAURENCE BOISSEAU Sauf que le gouvernement a pris, ce même jour, un engagement politique fort, en tenant compte d’un rapport du Conseil d’Etat, missionné pour dresser un état des lieux…

 Le Monde – 2016-08-31 – 641 mots
Un lanceur d’alerte peut en cacher un autre
PAR PAUL JORION Savez-vous ce qu’est un lanceur d’alerte « au carré » ? Il s’agit d’un lanceur d’alerte dénonçant un scandale dans son entreprise et qui, ensuite, dénonce la manière …

 Le Monde – 2016-05-09 – 834 mots
« Les contrôles démocratiques ont échoué »
Milliers de poursuites possibles Que ce soit clair : je ne travaille ni n’ai jamais travaillé pour un gouvernement ou un service de renseignement, ni directement ni en tant que consultant …

Quelques ouvrages disponibles à la Bpi :

Les sombres précurseurs : une sociologie pragmatique de l’alerte et du risque
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1174556%3B5%3B0

Lanceurs d’alerte : les mauvaises consciences de la démocratie
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1207669%3B5%3B0

Petit manuel de désobéissance citoyenne
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1211786%3B5%3B0

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 63 fois dont 1 fois aujourd'hui

je suis à la recherche de documentation concernant le sujet suivant : « la communication de crise en politique »

 

couverture du livre Communication de criseDans le cadre de mon travail de fin d’étude en communication politique , je suis à la recherche de documentation concernant le sujet suivant : « la communication de crise en politique » Je vous remercie infiniment , ce que vous faites est vraiment génial

Notre réponse du 20/09/2016
En consultant le catalogue de la Bibliothèque publique d’information, j’ai trouvé plusieurs documents qui pourront vous aider pour traiter votre sujet « la communication de crise en politique ».

Des livres numériques :
· UNE CATASTROPHE ORDINAIRE
La tempête du 27 décembre 1999
François Dedieu
Le 27 décembre 1999, une grave tempête ravage les côtes du Sud-Ouest de la France. François Dedieu raconte et analyse le déclenchement de l’alerte et l’organisation des secours. Il montre que l’action des dispositifs de sécurité civile a des effets paradoxaux sur la catastrophe : tout en maîtrisant ses conséquences, elle contribue à les amplifier. À travers la notion d’accident total, le sociologue prend le contre-pied de l’idée selon laquelle les pouvoirs publics seraient responsables…
Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales
Collection : Cas de figure | 30
Lieu d’édition : Paris
Année d’édition : 2013
Publication sur OpenEdition Books : 03 septembre 2015
ISBN : 9782713224096
ISBN électronique : 9782713225970
Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition (c’est le cas de la Bpi).

· KATRINA, 2005 L’ouragan, l’État et les pauvres aux États-Unis
Romain Huret
En 2005, l’ouragan Katrina transforme La Nouvelle-Orléans en ville sinistrée. Pourtant rompus à ce type de désastre, les habitants désemparés s’attendent à une réponse humanitaire de la part de l’administration de George W. Bush. Mais celle-ci diffère son intervention, préférant assurer une sécurité militaire totale avant d’accepter le déploiement des aides. La polémique enfle, dénonçant la désorganisation étatique, le racisme, le mépris des pauvres et la morgue des élites.
Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales
Collection : Cas de figure | 13
Lieu d’édition : Paris
Année d’édition : 2010
Publication sur OpenEdition Books : 03 septembre 2015
ISBN : 9782713222689
ISBN électronique : 9782713225802
Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition (c’est le cas de la Bpi).

Des ouvrages papier :
L’Union européenne face aux crises : quelles réponses
Entretiens européens d’Enghien-les-Bains 03 (2011) Institut de relations internationales et stratégiques Villetaneuse, Seine-Saint-Denis Armand Colin 2011
Ouvrage issu des travaux et contributions réalisés à l’occasion du colloque. IRIS = Institut de relations internationales et stratégiques Les intervenants
ont débattu de trois thèmes : l’Europe face à la crise économique et financière, le défi populiste de l’Union européenne ainsi que la position de l’Europe
de la défense suite au traité franco-britannique et au sommet de l’Otan de Lisbonne.
Niveau 2 – Droit, économie, sc. Sociales 326 UNI
Le gouvernement des catastrophes
Sandrine Revet, Julien Langumier Karthala 2013
Réunit des articles consacrés à la gestion des risques et des catastrophes, qu’elles soient sanitaires ou naturelles. A travers l’étude de 6 cas
singuliers de catastrophes (la grippe aviaire à Hong Kong, les inondations du Rhône et de Santa Fe, etc.) ces textes analysent les dispositifs variés de
politique publique, leur développement, de la prévention à l’indemnisation.
Niveau 2 – Droit, économie, sc. sociales 328 GOU

Pour un soutien international aux Etats en sortie de crise : repenser les politiques, changer les pratiques
Organisation de coopération et de développement économiques 2012
Le point sur les aspects positifs ou négatifs des interventions internationales en cours dans les pays de l’OCDE fragilisés par la crise de 2008
ou divers conflits. Ce rapport insiste notamment sur l’importance de réformer d’urgence et en profondeur les systèmes, les comportements et les méthodes
pour pouvoir faire face aux difficultés.
Niveau 2 – Droit, économie, sc. sociales 334.11 POU

Un dossier dans une revue :
Conduite et sortie de crise dans Agir n° 32, 2007
Niveau 2 – Philo, psycho, religions 327(0) AGI

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 43 fois dont 1 fois aujourd'hui