Voltaire lisant par By Jacques A. C. Pajou

By Jacques A. C. Pajou [Public domain], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 02/26/2013, révisée le 09/10/2017

Afin d’étudier les motivations de Voltaire dans « l’Affaire Calas », nous vous conseillons de lire les deux articles suivants de l’Encyclopaedia universalis (consultable en bibliothèque sur papier ou en ligne) ; une version partielle est accessible en ligne sans abonnement.

Louis TRENARD, « CALAS AFFAIRE (1762) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaire-calas/

Jean Marie GOULEMOT, « TRAITÉ SUR LA TOLÉRANCE, Voltaire – Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-sur-la-tolerance/
en voici les extraits significatifs :

La lutte contre le fanatisme – qu’il appelle aussi enthousiasme – a été une constante du combat mené par Voltaire (1694-1778), au point d’irriter parfois ses amis philosophes et d’attiser plus encore la haine de ses adversaires.
Le Traité sur la Tolérance, qui parut en 1763, est lié à l’affaire Calas, dans laquelle Voltaire joua un grand rôle. Rappelons les faits, que le voltairianisme du XIXe siècle a largement occultés au profit de la campagne que mena l’homme de lettres pour la réhabilitation du chevalier de La Barre en 1766. En effet, si l’exécution du chevalier était aussi injuste et criminelle que celle de Jean Calas, elle offrait de plus l’avantage de faire de lui un martyr de la libre-pensée. […]
Voltaire persifle d’abord Calas en qui il voit « un saint réformé qui voulait faire comme Abraham ». Mieux informé, il finit par comprendre que l’intolérance est au cœur du procès des Calas. Il rencontre la famille, interroge les témoins, et très vite sa conviction est faite : il proclame l’innocence de Calas. Il poursuit sa campagne. Le jugement du parlement de Toulouse est cassé en 1764, et le cas est rejugé. Jean Calas est réhabilité le 9 mars 1765. Voltaire s’engage encore pour que leurs biens soient restitués aux Calas, et que le parlement de Toulouse fasse amende honorable. Il lance même une souscription pour faire graver une estampe de la famille en prison.[…]
Le Traité compte vingt-cinq chapitres et un ajout. Il fut considéré par les hommes des Lumières comme un ouvrage capital du philosophe. Ceux-ci y voyaient une attaque en règle contre le clergé catholique et une défense des « libertés de penser ». Aujourd’hui sa lecture ne revêt plus le même sens. Elle insiste sur la tolérance et moins sur le fanatisme et les fanatiques, dont Voltaire retrace pourtant l’histoire. Comme il l’a expliqué, le Traité obéit à une double nécessité : poursuivre l’Essai sur les mœurs, chronique des errances et des progrès de l’humanité, théoriser les malheurs des Calas et le combat mené pour que justice leur soit rendue. Ainsi, il contient des chapitres (II et III) consacrés à l’affaire, puis un texte de 1765 intitulé « Article nouvellement ajouté, dans lequel on rend compte du dernier arrêt rendu en faveur de la famille Calas ». Preuve, si besoin en était, que le combat pour la justice est un élément essentiel du Traité.

 

• Bibliographie :
Voltaire, Traité sur la Tolérance, R. Pomeau éd., Garnier-Flammarion, no 552
L’Affaire Calas et autres affaires. Traité sur la Tolérance, J. Van den Heuvel éd., Folio classique, no 672, Paris, 1975.

• Études :
L’Affaire Calas : hérésie, persécution, tolérance à Toulouse au XVIIIe siècle, D. D. Bien, Toulouse, 1987
Le Traité sur la tolérance : un champion des Lumières contre le fanatisme, V. Van Crugten-André, Champion, Paris, 1999.

Références d’ouvrages à la Bpi sur notre catalogue en ligne
→  Traité sur la tolérance / Auteur : Voltaire
Oxford : Voltaire Foundation , 1999
Description : XL-142 p. ; 22 cm Collection : Vif

L’affaire Calas : miroir des passions françaises / Auteur : Garrisson, Janine
[Paris] : Fayard, 2004
Description : 262 p.-[8] p. de pl. : couv. ill. en coul. ; 22 cm
Résumé : L’affaire Calas est exemplaire parce qu’elle donna lieu, pour la première fois, à la manifestation d’une opinion publique qui se partagea non pas sur des faits mais d’après des opinions religieuses, politiques et morales. Récit des péripéties de l’affaire, de son contexte régional et national.

Si votre question correspond à un travail scolaire, vous pouvez consulter :

Sur le site Web pédagogique : Traité sur la tolérance (1763) de Voltaire : lecture analytique n° 13 : le supplice de Jean Calas 

Sur le site Magister.com L’Affaire Calas

En complément, vous pouvez consulter sur le site Gallica, (la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France) des documents d’époque numérisés tels que :

Calas, sur l’échafaud, à ses juges  Date d’édition : 1765
Sujet : Calas, Jean (1698-1762) ; Calas, Affaire (1761-1762)
Format : Pièce (8 p.) ; in-8 Format : application/pdf
Droits : domaine public
Identifiant : ark:/12148/bpt6k1040672t
Source : Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, Z BEUCHOT-905 (13)
Notice du catalogue : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33276672j
Provenance : Bibliothèque nationale de France Date de mise en ligne : 14/02/2013

Mémoire pour la veuve Calas et sa famille
impr. de Grangé (Paris) Date d’édition : 1765
Contributeur : Mariette. Rédacteur
Sujet : Calas, Affaire (1761-1762)
Format : 53 p. ; in-8 Format : application/pdf
Description : [Factum. Calas (famille). 1765]
Droits : domaine public
Identifiant : ark:/12148/bpt6k10406522
Source : Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, Z BEUCHOT-905 (3)
Notice du catalogue : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb367655398
Provenance : Bibliothèque nationale de France Date de mise en ligne : 31/01/2013

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 2 283 fois dont 3 fois aujourd'hui