couverture du Paradis tricolore de HansiCependant, je n’arrive pas à saisir le message que souhaitait donner Hansi à travers ces deux images. Qu’entend-t-il par « touriste allemand » ? Il caricature le soldat allemand mais que veut-il dire de plus ? Quels sont les différences entre ces deux illustrations ?  KB article visible to Technicians only!

Réponse apportée par Eurekoi Strasbourg le 8 décembre 2017

Hansi qui ne se prive jamais d’une occasion de se moquer du “Boche”, même dans la défaite, met en champ-contrechamp deux images quasi-identiques, où d’une part (images en haut, droite) les militaires allemands encore présents dans une Alsace anciennement occupée sont dépeints arpentant les sommets vosgiens et d’autre part, après la défaite de l’Axe les soldats sont « raccompagnés » par un soldat français à leur frontière, baluchons sous le bras.
Le terme « Touristes » (terme ici employé vulgairement) et la mise en contexte des mêmes personnages dans deux situations différentes tend à renforcer le ridicule : ces mêmes envahisseurs, caricaturés en badauds aux traits imbéciles, viennent de piller l’Alsace (réquisition). 
En effet, ils semblent marcher dans l’autre sens (alors vers l’Allemagne ?) avec un pain et baluchon sous le bras. Quel meilleur symbole de la richesse d’une région que son pain ?
Sans bâtons, ni sacs, les deux semblent passer là comme des voleurs sous la surveillance du soldat français (un chasseur alpin visiblement) qui semble veiller dignement à ce qu’ils regagnent bien la frontière franco-allemande.

Vous pouvez vous orienter vers une bibliographie prolifique qui vous apportera peut-être de nouvelles réponses :

-« Hansi : l’artiste tendre et rebelle», biographie par Benoît Bruant, éd. La Nuée bleue, 2008 ;
-« Hansi : la passion de l’Alsace», biographie par Robert Perreau, éd. Place Stanislas, 2010
— « Hansi : une vie pour l’Alsace», de Michel Loetscher et Yannick Scheibling, éd. La Nuée bleue, 2006 ;
-« Hansi : enfants d’Alsace», éd. La Nuée bleue, 2003 ;
 Tout Hansi», de Roland Muller et Yannick Scheibling, éd. La Nuée bleue, 2009 ;
-« Le grand livre de l’oncle Hansi», avec le regard de divers auteurs et historiens, éd. Herscher, 1982 ;
-« Cartes postales de Hansi», par Robert Perreau, éd. Alsatia, 1978 ;
-« Hansi à travers ses cartes postales : 1895 – 1951», Paul Steinmann et René Candir, éd. Bentzinger, 1992
-« ‘Mon village’ de Hansi, ou la création du livre d’images identitaire et politique », article de Benoît Bruant, paru dans « Le livre illustré européen au tournant des XIXe et XXe siècles », éd. Kimé, 2005

 
Eurekoi – Mediathèques de Strasbourg

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 16 fois dont 1 fois aujourd'hui