image vectorielle de l'Estonie avec les couleurs de son drapeau bleu, noir, blanc

CC0 Public Domain, via Pixabay

et particulièrement les offres de services proposées aux citoyens pour simplifier toutes leurs démarches (au delà de la carte identité numérique)

Notre réponse du 21/07/2017

De nombreux articles sur ce sujet sur le net, sinon d’autres articles en presse sont accessibles à Bibliothèque publique d’information :
En consultant de nombreux catalogues nous ne trouvons pas d’ouvrages sur ce sujet pour l’Estonie.
Voici la référence d’un ouvrage un parmi d’autres sur l’économie du pays : Estonie : 2015

Sur le Web :

L’Estonie, le pays des « e-citoyens »
https://www.lesechos.fr/10/02/2016/LesEchos/22126-049-ECH_l-estonie–le-pays-des—e-citoyens–.htm

L’e-Estonie est aujourd’hui une référence mondiale dans le domaine
https://www.digitalcorner-wavestone.com/2015/01/bienvenue-en-e-estonie/

Comment l’Estonie a créé un Etat numérique, l’e-Estonie
http://www.gemalto.com/france/gouv/inspiration/digital-estonia

Petite sélection d’articles (texte intégral) à partir de la Base de données en presse Europresse :

Révolution numérique : ce qui attend la France si elle copie l’Estonie
Aujourd’hui en France (site web) – 2017-07-05 – 870 mots
THOMAS BLACHÈRE
Comme Emmanuel Macron ou son secrétaire d’Etat chargé du numérique Mounir Mahjoubi, Edouard Philippe n’a que la «transformation numérique» à la bouche. Mardi, à l’occasion de sa déclaration de politique générale, le Premier ministre n’a pas manqué d’en faire la promotion, énonçant plusieurs mesures en ce sens, comme la création d’une «plateforme numérique» où «chaque administration» devra «y loger ses applications», où celle d’un «compte citoyen en ligne», «nouveau lien entre les Français et leurs administrations». Ces idées ne sont pas nouvelles, elles sont nées en Estonie. (…)

L’Estonie veut mettre l’Europe à l’heure numérique
La Matinale du Monde – 2017-07-04 – 875 mots
PAR CÉCILE DUCOURTIEUX BRUXELLES, BUREAU EUROPÉEN
Depuis samedi 1er juillet, c’est l’Estonie, le plus septentrional des pays baltes, qui a récupéré, (après Malte et avant la Bulgarie), la présidence tournante de l’Union européenne (UE). Pendant six mois, ce petit Etat de 1,3 million d’habitants, membre du « club » européen depuis 2004, aura la lourde tâche d’animer le travail législatif et politique au niveau du Conseil européen (la réunion des pays membres) à Bruxelles. (…)

Estonie : un pays vert, numérique, inspirant…
Ouest-France (site web) – 2017-07-03 – 295 mots
CHRISTELLE GUIBERT L’e-Estonie Depuis hier, l’Estonie préside l’UE jusqu’en décembre 2017. Champion de la e-administration, le pays balte veut entraîner ses partenaires vers un numérique plus libre (…)

A la tête de l’UE, l’Estonie veut pousser l’Europe à faire sa révolution numérique
Les Echos – 2017-07-03 – 596 mots
GABRIEL GRESILLON Honneur aux petits Etats. Comme tous les six mois, la présidence du Conseil de l’Union européenne, instance chargée du pilotage des réunions ministérielles de l’Union, a changé de capitaine

L’Estonie ouvre une ambassade numérique au Luxembourg pour se protéger des cyberattaques
L’Usine Nouvelle.com – 2017-06-27 – 441 mots
A la pointe dans l’utilisation du numérique, l’Estonie ouvre au Luxembourg son premier datacenter bénéficiant du même statut diplomatique qu’une ambassade. Il servira à se protéger des cyberattaques en sauvegardant les données les plus critiques du pays.
L’Estonie franchit une nouvelle étape dans son développement numérique. Le petit pays balte, présenté comme un modèle dans l’utilisation du digital pour simplifier la vie des citoyens, améliorer l’efficacité de l’Etat et booster la compétitivité de l’économie, inaugure le concept d’ambassade numérique. Il va ouvrir le premier site de ce genre au Luxembourg à la fin de 2017 ou au début de 2018. L’accord a été conclu entre les Premiers ministres des deux pays le 20 juin 2017.
Datacenter sous contrôle de l’Etat estonien. (…)

L’Estonie, le petit pays qui donne des leçons de numérique au monde entier
L’Usine Nouvelle.com – 2017-06-13 – 1159 mots
L’Estonie s’impose comme un modèle dans l’exploitation du numérique pour simplifier la vie des citoyens, améliorer l’efficacité politique ou encore doper l’économie. Du monde entier, entrepreneurs et décideurs politiques viennent s’inspirer de ce petit pays balte, devenu l’avant-poste de l’OTAN en cyberdéfense.
Vous projetez d’endosser le costume d’entrepreneur, l’Estonie vous propose le statut e-Resident. Pas besoin de vous rendre dans le pays balte. Le service est accessible en ligne dans le monde entier. En seulement 18 minutes, vous pouvez créer votre entreprise puis démarrer votre activité. Déclarations fiscales, démarches administratives, opérations bancaires, signature de contrats…Tout cela se fait sur internet de façon sécurisée grâce à l’identité électronique qui vous aura été attribuée par l’Etat estonien. Depuis son lancement en 2015, le service a séduit plus de 20 400 étrangers de 138 pays et enregistré la création de près de 3 300 entreprises. Presque tout est faisable en ligne. (…)

L’Estonie, l’autre pays du numérique
La Tribune (France) – 2017-03-28 – 1149 mots
PHILIPPE BOYER
E-citoyenneté, e-administration, open data, e-santé, formation des écoliers au code et des fonctionnaires aux techniques d’innovation … l’Estonie, petit pays par sa taille, mais grand par sa capacité à se transformer grâce au numérique, s’affiche comme un pays modèle. (…)

L’Estonie, paradis du tout-numérique
 Le Parisien Magazine – 2017-03-24 – 1466 mots
BENJAMIN JÉRÔMEFini, l’attente interminable à la mairie ou à la banque. Les habitants de cet Etat balte peuvent réaliser la totalité de leurs démarches administratives en ligne. Bienvenue au pays sans paperasse.
C’est vrai qu’en France, vous faites encore des chèques? » s’amuse Varje Vilijari. Signer un bout de papier pour régler son loyer, l’idée fait beaucoup rire cette Estonienne de 35 ans, qui travaille à la comptabilité d’une société de logistique maritime. Cela fait longtemps que Varje, comme les 1,3 million d’habitants de cet Etat européen voisin de la Russie, Mer Baltique a fait une croix sur le papier en général, la paperasserie de l’administration en particulier. Ici, 96 % des foyers paient leurs impôts en ligne, 99,8 % des transactions bancaires sont dématérialisées. (…)

Ces résumés d’articles sont extraits de la base Généralis :21

Estonie, les secrets du pays start-up
Point (Le), (revue disponible à la Bpi)
02 mars 2017, n°2321, pp.66-70
Auteur(s) : Grallet, Guillaume.
Grâce au numérique, les Estoniens ont réformé leur Etat et dopé leur créativité. Et si on s’en inspirait ?

Pays Baltes. Un nouveau citoyen est né : l' »e-Estonien »
Courrier international,
23 octobre 2014, n°1251, p.25
Auteur(s) : Lôugas, Hans.
Source : Eesti Päevaleht (Tallinn).
Le gouvernement de Tallinn envisage d’offrir le statut de résident numérique à qui le souhaite. Le projet suscite beaucoup d’intérêt aux Etats-Unis, en Finlande et au Canada.

Le Digital way of life. Bienvenue en e-Estonie
Enjeux-Les Echos, (revue disponible à la Bpi)
01 décembre 2014, n°316, pp. 68-73
Auteur(s) : Lesniak, Isabelle.
Forte digitalisation de l’Estonie, le plus petit des pays baltes, le gouvernement souhaitant décupler sa population virtuelle d’ici à 2025. Depuis le 1er décembre 2014, il propose aux étrangers de devenir des e-résidents, afin de profiter des milliers de services en ligne qu’utilisent déjà les citoyens. Engagée dès l’indépendance en 1991, la révolution numérique attire créateurs de start-up et dirigeants du monde, séduits par un système simple et efficace. Explications et détails avec un zoom sur les services numériques inédits proposés en Estonie et sur une sélection de start-up implantées dans le pays.

L’Estonie : Cybersentinelle de l’Occident
Monde magazine (Le), (revue disponible à la Bpi)
02 avril 2011, n°81, pp.46-49
Auteur(s) : Guez, Olivier.
C’est l’un des pays les plus connectés au monde, et l’un des premiers à s’être doté d’une armée pour défendre son cyberespace. Normal, il a déjà été attaqué. Depuis, il fait profiter ses alliés de son expérience.

Bons baisers d’E-Stonie
Trends – 4 février 2016 – n° 5 – pp 30-31
Retour sur le développement de l’e-résidence, une jeune identité digitale et transnationale, par l’Estonie. Elle offre la possibilité aux entrepreneurs, sans être résident de l’Estonie, de gérer leurs business de manière ultra sécurisée. Début 2016, on dénombre déjà 7400 personnes et 123 nationalités ayant rejoint l’entreprise, dont trois quarts d’Européens. L’objectif de l’Estonie est d’atteindre 10 millions d’e-résidents d’ici 2025 et de débrider « le potentiel entrepreneurial mondial ». Des précisions. Pas de chiffres.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

 

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 19 fois dont 1 fois aujourd'hui