closeCet article a été publié il y a 3 ans 10 mois 5 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Si le sujet vous intéresse posez-nous une question!

Réponse apportée le 10/17/2013  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Nous possédons effectivement bien à la Bpi une étude sur Xerfi, qui porte sur la gestion de parcs de stationnement.
C’est la seule sur ce sujet.
Vous pouvez venir chez nous la consulter sur tous les postes multimédias à la Bpi au deuxième niveau de la bibliothèque: <http://www.bpi.fr ; onglet "Recherche documentaire".* Xerfi 700 en ligne [ressource numérique accessible à la Bpi] Études de marché sectorielles en France, en Europe et sur le plan international. Xerfi Entreprises : études de grands groupes français et internationaux et d'entreprises non cotées. L'abonnement souscrit par la bibliothèque comporte l'accès à 80% des études réalisées par Xerfi, sauf les études Precepta. Les études de l'année en cours ne sont disponibles qu'à compter de juin. Aucune copie, imprimée ou numérique, n'est autorisée par l'éditeur.En complément, je vous fais suivre la réponse à une question similaire à la votre, sur les places de parking :Vous avez une réponse à votre interrogation dans cette article des Échos : <http://patrimoine.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/actu/02 02949480960-les-parkings-un-investissement-toujours-rentable-a-paris-595332.php>

A partir de de la base de données Europresse, nous avons une série d’articles qui traitent du sujet.

* Europresse : Base d’articles de presse française et étrangère en texte intégral, multilingue, de types divers : journaux (dont 167 journaux et périodiques français), revues, magazines,dépêches, blogs, biographies

Sélection d’articles :

1- Titre de l’article : Mobilité : Le partage de parking s’offre un créneau
Environnement Magazine (site web) – 03/04/2013 – 14:20:58 +0200 – 172 mots

Mobilité : Le partage de parking s’offre un créneau.
Deux mois après le lancement de son offre de parking partagé à Paris, la jeune pousse Zenpark vient de réaliser une première levée de fonds de 300 000 euros auprès de la société de capital investissement Pole Capital ainsi que d’investisseurs et d’entrepreneurs particuliers.
« (…) Zenpark permet au propriétaire d’une place de parking d’optimiser son utilisation en la « partageant » avec les usagers las de tourner pour en trouver une. « Nous proposons aux automobilistes des places usuellement indisponibles. Et aux grands détenteurs de parking que sont les bailleurs, les administrations, les hôtels ou supermarchés, de rentabiliser leurs places vacantes ou laissées libres à certaines heures », expliquait William Rosenfeld en mars à Environnement Magazine.
Pour les propriétaires, l’avantage est que cette offre ne contraint ni à changer le système d’accès, ni à dégrader la sécurité des lieux. Quant au conducteur, une fois inscrit à Zenpark, il reçoit une télécommande qui lui donne accès à l’ensemble des places de parking partenaires du réseau.
© 2013 Environnement Magazine (site web). Tous droits réservés.

2- Titre article : Economie – Les places de parking, valeur refuge
Auteurs : Thomas Morel et Mélanie Taravant
Europe 1.fr
Finances, jeudi 24 janvier 2013 – 06:21 (UTC +01:00)

C’est LE nouvel investissement à la mode. La place de parking, moins chère et plus rentable que l’appartement, a de plus en plus la cote auprès des investisseurs. En Île-de-France, les ventes ont ainsi progressé de 30 % en 15 ans et l’an dernier, plus de 9.000 places ont ainsi trouvé preneur. Les agences immobilières croulent aujourd’hui sous les demandes de particuliers, à la recherche de l’emplacement idéal.- Un investissement simple. Un phénomène qui tient à deux principaux facteurs. D’abord, le « casse-tête » qu’est devenu l’investissement locatif. Entre l’encadrement des loyers, les charges élevées et les locataires à problèmes, acheter un appartement pour le louer relève parfois d’un véritable parcours du combattant. Alors qu’à l’opposé, le prix des emplacements de parking n’est soumis à aucun contrôle légal et ne requiert pas d’entretien particulier. Comme le souligne non sans humour Laura, qui possède deux places de garage : « On ne m’a jamais appelé pour me dire que la douche ne fonctionnait pas ! »- Une valeur qui peut tripler. Mais le principal atout du parking, c’est d’abord sa rentabilité. Car en plus des loyers perçus chaque mois, le prix de la place elle-même peut s’envoler. « Dans certains cas, la valeur peut être multipliée par trois en l’espace de cinq ans », assure Léo Attias, agent immobilier à Paris. Et avec un investissement de départ compris entre 15 et 50.000 euros, acheter une place est à la portée de toutes les bourses. Le résultat, c’est que la demande atteint des sommets : des jeunes voulant se lancer dans l’immobilier, des investisseurs à la recherche d’un placement sûr, les places de parkings semblent être un nouvel Eldorado pour tous ceux voulant dépenser leur capital sans prendre de risques.- Toutes les places ne se valent pas. Attention toutefois, comme pour les logements, toutes les places de parking ne se valent pas. Pour les agents immobiliers, il faut avant tout privilégier les centres-villes et les quartiers où beaucoup d’entreprises s’installent. « Un parking dans le 8ème ou le 16ème arrondissement de Paris, par exemple, n’a pas la même valeur que la même place en banlieue par exemple. Mais pour peu qu’on soit dans des quartiers d’affaires, c’est un placement sûr, car les places de garage y sont très prisées », précise Léo Attias.
© 2013 Europe 1.fr. Tous droits réservés.

3 – Titre article : Ces investissements locatifs qui rapportent encore
A condition de sortir des sentiers battus et de s’impliquer dans la gestion du bien, il est encore possible d’obtenir des rendements de 6 % à 8 %
Auteur : Marie Pellefigue
Le Monde
Argent, mercredi 14 novembre 2012
Le Monde Argent & Patrimoine IMMOBILIER

Difficile aujourd’hui de trouver un bien qui offre encore une rentabilité intéressante. Les chambres de bonnes parisiennes, autrefois prisées, sont hors course avec des rendements inférieurs à 4 % par an. Seule solution : les produits de niche.

Parking : 6 % à 8 % de rendement Suppression de places de stationnement, développement des pistes cyclables et des lignes de tramway… Il est de plus en plus difficile pour les automobilistes de se garer. Acheter un parking pour le louer est donc intéressant, surtout dans les villes qui disposent d’un centre historique, avec une majorité d’immeubles sans stationnement. « Dans les beaux quartiers parisiens de la rive gauche, il faut compter entre 30 000 et 50 000 euros pour un parking ou un box, ils se loueront entre 200 et 250 euros par mois », précise Vincent Desmarie, directeur de Barnes Pied-à-terre 16e. A condition de bien choisir l’emplacement, la rentabilité de cet investissement oscille entre 6 % et 8 %. Avantage supplémentaire : les parkings supportent très peu de charges et ne doivent pas être rénovés entre chaque location. La réglementation est souple : durée du bail et revalorisation des loyers ne sont pas encadrées… Seul écueil : « Il faut sélectionner avec soin l’emplacement, et vérifier qu’il ne subit pas la concurrence d’un grand parking public ou privé à proximité », prévient Sylvain Jutteau, directeur national de la gestion immobilière chez Century21 France. (…);

4 – Titre article : Acheter ou louer sa place de parking?
Bénédicte de Montvallon
Le Parisien
ACTU, mardi 23 octobre 2012

Immobilier. Comme pour une maison ou un appartement, il est possible d’acheter ou de louer des places de parking. Nos conseils pour bien choisir.

C’est le casse-tête de tous les automobilistes : où trouver une place pour se garer en ville? Entre les parcs de Vélib’ et Autolib’ qui empiètent sur la chaussée, les couloirs de bus et la pénurie d’emplacements, c’est quasiment mission impossible. Pour éviter les contraventions, la seule solution est d’avoir une place attitrée. Problème : les appartements construits avant les années 1970 sont vendus ou loués sans place de parking. Voilà pourquoi les places de stationnement et les box sont devenus un marché immobilier à part entière avec une forte demande pour peu de biens disponibles. Résultat : les prix s’envolent. Pour les professionnels de l’immobilier, il est donc plus intéressant d’acheter sa place de parking si on en a les moyens. C’est un bon investissement qui sera vite amorti et rentabilisé car il donnera plus de valeur à l’appartement auquel la place est rattachée. Mais l’affaire mérite tout de même réflexion.
L’achat,un investissement à étudier avec minutie
Avant d’acheter une place de parking, il faut vérifier qu’elle satisfait certains critères, en tête et en premier lieu, l’accessibilité. Privilégiez les emplacements situés au 1er niveau, près de l’ascenseur. Assurez-vous de la conformité des installations électriques, de l’éclairage, des ascenseurs, du portail et de la propreté du parking. Si vous envisagez de louer ensuite la place, il faut choisir l’emplacement avec précaution. Centre-ville, quartiers branchés et rues passantes, où il est souvent difficile de se garer sont des lieux très demandés. Quant aux prix, ils varient en fonction du lieu et de la taille de la place.
Avantages. Acheter une place de parking peut vous offrir une rentabilité de 5 à 10% par an. A condition là encore d’avoir choisi son emplacement avec minutie. Cette rentabilité s’explique par des frais d’entretien quasi nuls et des charges réduites. Si vous louez la place, il sera facile de la récupérer en cas d’impayés : il suffira de déplacer le véhicule du locataire sur la voie publique.
Inconvénients. L’acquisition d’une place de stationnement, en plus de son prix d’achat, a un véritable coût. Les frais de notaire, les taxes foncières et d’habitation doivent être pris en compte lors de la décision d’achat. De plus, si vous relouez ensuite la place, les loyers que vous percevrez seront soumis à l’impôt sur le revenu.
En pratique. A Paris, les quartiers les plus chers sont notamment le Marais, l’île Saint-Louis et le VIIIe arrondissement. Pour acheter une place de parking dans la ville, vous devrez débourser de 6000 € à 75000 €. A Marseille, comptez entre 11000 € et 40000 €. Lyon arrive en bas du classement. Vous pourrez y acheter un emplacement entre 7500 € et 38000 €.
© 2012 Le Parisien. Tous droits réservés.

* Sur Delphes : base bibliographique de la CCI de Paris qui référence dans le domaine d’activités économiques les résumés d’articles de revues spécialisées, les études de marché, les annuaires sectoriels, les rapports annuels, les dossiers thématiques… Elle est mise à jour mensuellement.
La copie imprimée ou numérique est autorisée par l’éditeur, copie partielle à usage strictement personnel

Un article sur le sujet, mais peu pertinent :

– Parkings : la gestion de la pénurie.
Les Echos – n° 18933, 26 juin 2003, pp 43-44 (2p).
Document de fond sous forme de dossier sur le marché français des parkings de stationnement. Depuis quelques années, les villes françaises limotent les places de stationnement. Entre 1994 et 2001, les mises en chantier des aires de parkings publics ont été divisées par trois. Les raisons : le coeur des grandes villes souvent bien doté en stationnements autorisés et les emplacements libres sont rares, l’automobile est depuis quelques années de moins en moins tolérée en milieu urbain en raison des nombreuses nuisances qu’elle engendre. Point sur la volonté politique des villes de restreindre les déplacements automobiles, et donc le stationnement. La ville de Paris compte supprimer des places en surface et limiter la création de parkings privés, pour réduire la circulation et la capacité de stationnement. Augmentation du coût de réalisation d’un parking, à cause de l’exiguïté des emplacements et de la complexité des chantiers. Point sur les innovations technologiques dans les parkings de stationnement. Quelques données chiffrées.
Les sujets abordés dans cet article sont : PARC DE STATIONNEMENT – INNOVATION TECHNOLOGIQUE – MARCHE PAR PRODUIT – PRIX PAR PRODUIT.
Les zones géographiques concernées par cet article sont : FRANCE.
Article écrit par BOCCARA (Laurence).
Vous pouvez cliquer sur les termes soulignés pour relancer une recherche.
Une partie des archives est accessible en ligne aux conditions fixées par l’éditeur : http://www.lesechos.fr/archives
© DELPHES CCI-Paris DIE

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)
http://www.bpi.fr

Home

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 462 fois dont 1 fois aujourd'hui