closeCet article a été publié il y a 1 an 1 mois 2 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Si le sujet vous intéresse posez-nous une question!
photo de choucroute garnie

By Brücke-Osteuropa [CC0], via Wikimedia Commons

Réponse apportée le 09/19/2012  par STRASBOURG Médiathèques de la ville et communauté urbaine. Révisée le 19/09/2016

L’origine la plus lointaine du chou fermenté remonte au temps de la Chine antique. D’après certaines sources, le chou fermenté aurait constitué la nourriture de base pour les constructeurs de la grande Muraille de Chine au 3e siècle avant J-C, qui auraient laissé par hasard fermenter du chou durant un hiver très rude.

L’origine de la choucroute telle que nous la connaissons remonte plus précisément au 13ème siècle où elle été désignée sous les termes « Gumbskrüt » puis « Sauergrappe » avant d’adopter la forme allemande « Sauerkraut » au 16ème siècle qui se transformera en Sürkrüt en alsacien puis en « choucroute » lors du passage de l’Alsace à la France.
Dès le Moyen-âge, les choux verts constituent une part importante de l’alimentation du peuple. On ignore la date exacte à laquelle on commença à saler les choux pour les conserver l’hiver. Depuis le Moyen-âge et jusqu’au 18e siècle le chou était systématiquement épicé de baies de genièvre, de sureau, d’aneth, de sauge, de sarriette, de fenouil, de cerfeuil, de persil et de raifort. Devenu plat de fête par excellence en Alsace, la choucroute prend un essor considérable au 19e siècle. Elle sera alors épicé de baie de genièvre et de feuilles de laurier uniquement.

Sous le 2nd Empire et la période allemande, le chou à choucroute se cultive essentiellement dans le secteur de Blaesheim, de Krautergersheim et de Geispolsheim mais on en trouve un peu partout. Profondément ancrée en Alsace, banalisée dans sa forme garnie et riche, caricature de l’alimentation de l’alsacien, la choucroute est avant tout un modèle de conservation réussi.

– Sources :

  • Le mangeur alsacien / Jean-Louis Schlienger, Andra Braun. Préface d’Emile Jung. . – Edition La nuée bleue, 2001
  • Alsace, les saveurs d’un terroir / Roland Oberlé . – Edition Hirlé, 2009

– Quelques ressources en ligne :

Etymologie du nom « choucroute » :

« L’origine de la choucroute telle que nous la connaissons remonte plus précisément au 13ème siècle où elle été désignée sous les termes « Gumbskrüt » puis « Sauergrappe » avant d’adopter la forme allemande « Sauerkraut » au 16ème siècle qui se transformera en Sürkrüt en alsacien puis en « choucroute » lors du passage de l’Alsace à la France. »

En espérant que ces éléments vous aideront dans votre recherche,

Cordialement,

Eurêkoi médiathèques de la ville et communauté urbaine de Strasbourg

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 7 360 fois dont 13 fois aujourd'hui