couverture du livre DramoussNotre réponse du 24/01/2018

Vous cherchez de la documentation sur le roman Dramouss de l’auteur guinéen CAMARA Laye.

Je me permets de vous indiquer que, comme l’indique notre charte, nous ne pouvons pas vous aider dans la rédaction de devoirs scolaires.
Vous trouverez ci-dessous quelques éléments pour vous aider :

Vous pouvez lire la dédicace du livre sur le site Webguinée.net

==>Le plus intéressant pour vous serait de pouvoir consulter en bibliothèque l’ouvrage suivant dont le chapitre 3 est consacré à Dramouss, page 33-45 auteur Sonia Lee
Dictionnaire des œuvres littéraires de langue française en Afrique au sud du Sahara
Kom, Ambroise (1946-….)
Editeur l’Harmattan, Date 2001
Résumé Index ; Vol. 1, Des origines à 1978

Vous trouverez une courte biographie de l’auteur sur le site de l’éditeur, voir l’onglet correspondant. (Copie non possible)
http://soumbala.com/dramouss.html

je vous transmets un bref résumé obtenu en consultant le site Babelio qui est à la fois un site web consacré à la littérature et un réseau social destiné à enregistrer des bibliothèques personnelles qui pourront ensuite être partagées et commentées par les autres utilisateurs.
Lien : https://www.babelio.com/livres/Laye-Dramouss/101577.

Dictionnaires

Notice CAMARA Laye dans le Dictionnaire mondial des littératures, Larousse, 2002
Ecrivain guinéen (Kouroussa 1928 – Dakar 1980.
« Son premier roman, l’Enfant noir (1953) évoque le paradis perdu de l’enfance, entre un père forgeron et une mère douée de pouvoirs magiques. Comme « un long poème » (Senghor), le roman exalte les traditions ancestrales. Le Regard du roi (1954) se situe au carrefour de l’allégorie et du fantastique. Dramouss (1966) s’apparente à un pamphlet dans lequel il consigne, sous un voile à peine parodique, le bilan de huirt années du régime « socialiste » de Sékou Touré. Contraint à l’exil, Laye Camara s’installe en 1963 à Dakar, où il publie Le maître de la parole (1978), inspiré de la tradition orale mandingue et de l’histoire de Sounjata, le héros fondateur de l’empire du Mali. »

Dans le Dictionnaire des écrivains de langue française (Larousse), on trouve une notice sur Camara Laye. Je vous copie le passage sur Dramouss :
« Avec Dramouss (1966), Laye entreprend d’écrire la suite de l’Enfant noir. Après six années passées en France, le narrateur revient au pays et découvre ce qu’est devenue la Guinée, dans le cadre du régime mis en place depuis 1958. »

Articles et thèses universitaires :

Sur le système d’archivage en ligne de publications universitaires et scientifiques Jstor on trouve l’article suivant (gratuit pour une connexion d’essai après inscription)
Le personnage de Mimie dans « Dramouss » de Camara Laye
Nicole Aas-Rouxparis
Francofonia, No. 24 (Primavera 1993), pp. 41-52
Published by: Casa Editrice Leo S. Olschki s.r.l.
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/43015863
Extrait page 42
« L’auteur devenu conteur, superpose la structure du conte oral sur celle du récit traditionnel pour créer une œuvre complexe qui exprime une vision à portée universelle et mythique. Dans Dramouss Camara Laye semble se poser lui-même en griot moderne, « maitre de la parole » de sa propre histoire et de celle de sa Guinée natale, prêt à raconter à la nuit tombée le récit merveilleux de Fatoman et Mimie »
Voir la bibliographie de l’article.
Formulaire d’inscription

Thèse en ligne : Vous pourrez y piocher quelques éléments…
Camara Laye et la tradition africaine par Gisèle Virginie Kacou
Mc Gill University, Montréal 1986
http://digitool.library.mcgill.ca/webclient/StreamGate?folder_id=0&dvs=1516638405140~320
Les passages plus particulièrement consacrés à Dramouss se trouvent
Chapitre 1 page 24-28 ainsi que page 76 et 89

En recherchant dans le Sudoc (catalogue collectif des bibliothèques et des centres de documentation de l’enseignement supérieur et de la recherche français) j’ai également trouvé des documents universitaires concernant Dramouss, ce qui pourra peut-être vous aider à dégager des lignes directrices pour votre résumé : un document concerne la rencontre des cultures et l’autre l’image de la femme. Voici le lien vers ces deux références, consultables sur place ou soumises au prêt entre bibliothèques.

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/129359262
L’image de la femme dans « L’Enfant noir » et « Dramouss » de Camara Laye [Texte imprimé] / Marie-Joseph Awono née Biloa ; sous la direction de Robert Jouanny et André Marie Ntsobe

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/128473789
Le Thème de la rencontre des cultures dans Sous l’orage de Seydou Badian, L’Enfant Noir et Dramouss de Laye Camara, L’Aventure ambigüe de Cheik Hamidou Kane, Trois prétendants… un mari de Guillaume Oyono Mbia [Texte imprimé] / [par] Gibau Mundende Ngolo
Mémoire ou thèse (version d’origine)

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Cette question-réponse a été vue 58 fois dont 1 fois aujourd'hui