Je cherche des documents sur les comportements addictifs liés au numérique…

Image humoristique d'un squelette appuyé contre un ordinateur

CC0 Public Domain, via Pixabay

Je travaille sur les comportements addictifs liés au numérique. Auriez-vous des sites web/contenus de référence à me proposer sur le sujet ?

Notre réponse du 09/02/2017 – révisée le 23/06/2017

« L’addiction se distingue de l’usage intensif par une préoccupation intellectuelle constante, une pensée focalisée sur l’idée, devenue un besoin, d’utiliser Internet. Le temps consacré à cette occupation devient trop important, au détriment des études, du travail, de la vie familiale ou d’activités sociales. » (Huffington Post, 27/11/2013)

A la Bpi

Voici une sélection d’études élaborée à partir du catalogue de la Bpi. Le sujet « dépendance à Internet » donne 27 résultats dont une dizaine d’articles de presse uniquement consultables sur place à la Bpi.

Les ados pris dans la toile : des cyberaddictions aux techno-dépendances
Pascal Lardellier et Daniel Moatti, éd. le Manuscrit, 2014
Cet ouvrage veut démontrer qu’une idéologie techniciste, progressiste et libérale sous-tend l’obsession à vouloir faire des jeunes les fers de lance de la société numérique. Cibles privilégiées des stratégies marketing des industriels d’Internet et des TIC, les adolescents sont de plus en plus nombreux à subir les conséquences psychologiques, sociales et pédagogiques qu’induit ce diktact.
A la Bpi, niveau 2, 300.3 LAR

La dépendance aux jeux vidéo et à Internet
Lucia Romo, Dunod, 2012
On estime à environ 10% les utilisateurs de jeux vidéo en situation de perte de contrôle, c’est-à-dire « addicts » à cette activité. Cet ouvrage analyse les cause et les conséquences de ces pratiques excessives, et présente un programme complet de prise en charge de la « cyberdépendance ».
A la Bpi, niveau 2, 153.6 DEP

« La cyberdépendance  : un phénomène en construction »
Sandra Juneau et Joane Martel, Déviance et Société, vol. 38, 2014, pp. 285-310
[voir l’article]

Dans le Sudoc

Voici une sélection d’autres ouvrages repérés dans le catalogue collectif du Sudoc :

La cyberdépendance en 60 questions
Jean-Charles Nayebi, Retz, 2007
notice 103970509

Enfants et adolescents face au numérique
Jean-Charles Nayebi, O. Jacob, 2010
notice 147375673

Une thèse en ligne : 

La cyberdépendance : données de la littérature et résultats d’une étude sur 48 cas
Julien Benguigui, sous la direction de Hervé Moula, 2009
notice 144379252]
[accessible en ligne]

Sur le web

« L’addiction à Internet existe-t-elle ? »
Lise Barnéoud, La Recherche, n°467, 2012, pp. 12-13
[consulter l’article]

« Les troubles de dépendance à l’internet chez les adolescents et les jeunes adultes : panorama européen et stratégies de prévention »
Katerina Flora, Points de vue sur la jeunesse, chapitre 10
Le projet de recherche sur l’étude des comportements de cyberdépendance chez les adolescents européens, financé par l’Union européenne, a pour objet de mieux connaître les risques en la matière chez les adolescents européens.
[consulter le chapitre]

« L’addiction à Internet: une nouvelle maladie? »
Laurent Schmitt, Huffington Post, 23/11/2013
[lire le billet]

Pour aller plus loin

« Le smartphone nous rend-il dingues ? »
Jacob Weisberg, Books, n° 79, 2016, pp. 19-26
L’utilisation compulsive du smartphones se généralise, bouleversant les relations sociales, amicales et familiales. En filigrane, l’émergence d’une véritable addiction, notamment chez les jeunes, qui ne doit rien au hasard. Le modèle économique des géants de l’Internet est fondé sur la création d’une dépendance chez l’utilisateur.
Dossier de deux articles consultables via la base Généralis à la Bpi.

« L’addiction aux écrans, maladie grave chez les enfants de 0 à 4 ans »
Jean-Yves Nau, Slate, 06/06/2017
Récemment, des professionnels de la petite enfance lancent un cri d’alarme : avant 6 ans, la surexposition aux écrans nuirait gravement au développement cérébral. Un lien avec des formes d’autisme pourrait être établi. Pour l’heure, le ministère de la Santé se tait.
[accéder à l’article]

Vous pouvez également visionner des vidéos de prévention :
Abus d’écrans
Cinq petits films réalisés par la Fédération Addiction
[visionner les vidéos]

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

 

Cette question-réponse a été vue 31 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pourriez-vous me conseiller un magazine italien pour francophones? (type vocable)

Couverture de la revue Radici

Couverture de la revue Radici

Un magazine dont la lecture n’est pas difficile, pour débutants ou un peu +

Réponse apportée le 10/06/2015 – révisée le 23/06/2017

Effectivement il n’existe pas de « vocable » pour l’italien.
A la Bibliothèque publique d’information (Bpi), nous proposons gratuitement une grande variété de didacticiels (92) sur l’italien au bureau autoformation au 2e niveau de la bibliothèque.

Par exemple :
L’italien avec Victor
Victor Ebner Institute, 2005
Méthode d’italien audiovisuelle pour apprendre rapidement la langue de base L’italien avec Victor est une méthode d’italien pour francophones qui contient 20 leçons sous forme de séquences filmées. Le livret contient un lexique italien-français. L’apprenant acquiert les bases de l’italien courant en visionnant les scènes filmées et sous-titrées en italien, puis la scène est revue avec l’aide de Victor, enfin elle est résumée. Ainsi l’apprenant progresse dans l’étude de la grammaire et du vocabulaire.
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=913919%3B5%3B0

En faisant une recherche sur le web, nous avons trouvé cette revue éditée en France.
Un bimensuel qui s’appelle Radici (racines : revue de culture et civilisation italiennes / [dir. publ. Rocco Femia]).
Publié par la société Editalie (Toulouse), avec des sujets en italien (avec traduction des mots « difficiles » et d’autres en français (sujets d’actualité, « visite » de villes et régions, articles divers), des mini-cours de grammaire avec exercices et des jeux linguistiques.
Voir le site de l’éditeur : http://www.radici-press.net/

Pour retrouver cette revue dans les bibliothèques, vous pouvez effectuer une recherche à partir du Sudoc
(Le catalogue du Système Universitaire de Documentation est le catalogue collectif français réalisé par les bibliothèques et centres de documentation de l’enseignement supérieur et de la recherche)
Voir l’identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/073590894

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 1 294 fois dont 1 fois aujourd'hui

Doit-on écrire « entre autres » ou « entr’autres » ?

Nuage de tags avec "grammaire" et "expression"Réponse apportée le 25/08/2006  par PARIS Bpi – révisée le 23/06/2017

Après vérification, il semble que l’on doit écrire « entre autres ».

En principe, « ente autres » doit se rapporter à un nom ou à un pronom exprimé avant ou après cette expression : « j’ai revu plusieurs camarades de promotion, Martin, entre autres ».
Dans l’expression orale courante, « entre autres » est souvent employé dans le sens de « notamment, en particulier » et ne se rapporte pas à un nom ou à un pronom exprimé : « il m’a annoncé, entre autres, qu’il allait se marier ».

Dictionnaire des difficultés du français d’aujourd’hui
Larousse, 1998
A la Bpi, niveau 3, 84(07) DIF
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=315065%3B5%3B0

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

Cette question-réponse a été vue 2 206 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je cherche un historique de la place des personnes âgées au sein de la société ?

couverture du livre Histoire de la vieillesseNotre réponse 08/06/2017

Voici une sélection d’ouvrages disponibles à Bibliothèque publique d’information à Paris, sur ce sujet :
Histoire de la vieillesse
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=251997%3B5%3B0

L’âge de la vieillesse : histoire du vieillissement de la population
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=301545%3B5%3B0

Naissance du vieillard : essai sur l’histoire des rapports entre les vieillards et la société en France
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=75825%3B5%3B0

Histoire de la vieillesse en Occident : de l’Antiquité à la Renaissance
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=54786%3B5%3B0

L’image des personnes âgées à travers l’histoire
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=336309%3B5%3B0

Vous pouvez également lire ces articles proposés en ligne par le protail Persée

Perrot Jean-Claude. La vieillesse en questions. In: Annales de démographie historique, 1985. Vieillir autrefois. pp. 145-154.
DOI : 10.3406/adh.1986.1628 http://www.persee.fr/doc/adh_0066-2062_1986_num_1985_1_1628

Attias-Donfut Claudine. La vieillesse inégale. In: Communications, 37, 1983. Le continent gris. Vieillesse et vieillissement, sous la direction de Nicole Benoit-Lapierre. pp. 125-136.
DOI : 10.3406/comm.1983.1556 http://www.persee.fr/doc/comm_0588-8018_1983_num_37_1_1556

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 1 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quelle est l’origine de la poutargue ?

Photographie de poutargues séchées au soleil

By La Redazione, via Istanet

Nous souhaiterions connaitre l’origine de la poutargue dans le monde, ainsi que son origine en France. Peut-on dire que le berceau de la poutargue française se trouve à Martigues ? Enfin, est-il plus juste de parler de Poutargue ou de Boutargue ? 

Notre question du 21/06/2017

Voici le résultat de mes recherches concernant la poutargue fréquemment célébrée comme le caviar de la Méditerranée. Les éléments récurrents en situent l’origine comme très ancienne, de culture méditerranéenne, copte semble-t-il et une spécialité de le ville de Martigues depuis le XVIe siècle.

Histoire générale de Provence
Jean Pierre Papon, 1777
La poutargue est signalée ainsi :
« La poutargue, qu’on y fait avec les œufs des femelles des mujous ou mulets qu’on sale, quand on a bien nettoyé les ovaires, et qu’on fait sécher au soleil, après les avoir aplatis sous un poids qu’on met dessus, passe pour être fort délicate. On l’a vendue jusqu’à neuf francs la livre. On en sale tous les ans jusqu’à quarante quintaux, ce qui suppose une étonnante fécondité dans le mulet » (p. 325).
Accessible sur Google Books

D’après l’ouvrage Saveurs japonaises, « sa fabrication semble avoir été connue depuis l’Egypte antique, le terme « poutargue » provenant du copte « outarakhon », devenu « boutharka » en arabe, puis « botagra » en espagnol ». (p. 123)
Toyo Nakayama, Chihiro Matsui, Hachette Pratique, 2014 
Accéder au livre

Vous pouvez consulter cet autre ouvrage :
La cuisine des marins
Camille Labro, Edi8, 2014
« La poutargue ou boutargue, ce sont les œufs de mulet salés et séchés, selon une tradition immémoriale en Méditerranée. Spécialité de Martigues depuis le XVIe siècle… » (p. 13)
On y trouve aussi des précisions sur les techniques de fabrication artisanale qui peuvent vous intéresser.
Lire l’extrait

Voyage littéraire de Provence
 Par M. D. L, librairie Barrois, 1780
Cet ouvrage précise que « la poutargue est un mets que les anciens grecs aimaient beaucoup, et il parait que l’usage s’en est toujours conservé en Provence » (p. 363).
Accéder à l’extrait

En ce qui concerne l’appellation, c’est « poutargue » qui semble être la forme la plus répandue.
Rabelais aurait préféré le terme « boutargue » si l’on en croit cet extrait d’article de l’Action française :
Le palais des gourmands
Léon Daudet, Action française, 26/12/1933
« Certains tiennent pour la poutargue que Rabelais, dans ses fameux menus, appelle « boutargue » (…)» 
Consulter l’article

Enfin, vous pouvez consulter ce site dédié aux amateurs de poutargue.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 5 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je cherche des pièces de théâtre ayant pour thème la guerre de 14/18

Photographie d'un théâtre avec un rideau et des sièges rouges

By Johnmuggleton [Public domain], via Wikimedia Commons

Réponse apportée le 09/11/2014  par PARIS Bpi – révisée le 20/06/2017

Pour vous répondre, nous avons utilisé les bases décrites dans le « Guide du savoir trouver » édité par Eurêkoi :
Comment trouver une pièce de théâtre avec un critère donné ?

Voici quelques exemples :

Le Proscenium, bibliothèque de textes de théâtre : vous pouvez effectuer une recherche complète avec le thème « guerre 14-18 ».
Les textes du thème Guerre 14-18

Centre national des écritures du spectacle : c’est un lieu de résidence pour les auteurs afin de favoriser l’écriture dramaturgique, le centre organise aussi des formations et est partenaires du festival d’Avignon.
Le thème Guerre de 1914-1918 apporte quelques résultats.

Je vous invite à poursuivre la recherche à l’aide de ce guide.

Cordialement,
Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

Cette question-réponse a été vue 929 fois dont 1 fois aujourd'hui