Sélectionner une page

Qu’est-ce que le Necronomicon ?

couverture du Necronomicon ed. BragelonneQu’est-ce que le Necronomicon ? Existe-t-il réellement ? Ou est-ce une légende ?

Un livre légendaire

Le Necronomicon, un vrai livre ou une légende, le mystère est soigneusement entretenu par ses éditeurs. Voici ce que l’on peut lire à son sujet sur le site de  Bragelonne, maison d’édition spécialisée dans la littérature fantastique qui a édité le livre en octobre 2016 :

« Le Necronomicon est l’œuvre d’un certain Abdul al-Hazred, un poète ayant vécu vers 730 après J.-C. L’Arabe dément, comme on l’appelait alors, y aurait retranscrit les textes sacrés de divinités obscures, les fameux Grands Anciens du panthéon lovecraftien. Ce livre serait un artefact qui pourrait provoquer la fin du monde. Rien que ça… ».

Vous en saurez plus à cette adresse.

Dans l’Encyclopédie du fantastique (Ellipses, 2010), article Lovecraft, page 549, un paragraphe d’une colonne est consacré au Necronomicon.
Je vous en cite quelques extraits :

« Et tout part d’un livre. Le Forgeur de mythes imposera la fiction du Necronomicon comme vraie. August Derleth a publié à cet égard la « Génèse d’une mystification » qui recense tout ce que Lovecraft a accumulé de précisions sur ce livre :…[suit une liste de précisions]. Lovecraft fonde sa mythologie sur un livre faux, mais tellement réel dans l’économie de ses fictions ! L’écriture, le livre, l’art sont tout pour lui, jusqu’à cette mystification du Necronomicon dont certaines bibliothèques ont pu se persuader de la réalité, le Livre fascinant et maudit (légende supplémentaire ?) résidant dans leurs fichiers.»

L’article « Genèse d’une mystification » d’August Derleth est paru dans le Cahier de l’Herne consacré à Lovecraft 1969 voir le descriptif.

Une bibliothèque maudite

Sur le site Howard Phillips Lovecraft : L’écrivain, son oeuvre, son influence, un chapitre est consacré à La bibliothèque maudite (Par Kadath). Vous apprendrez à distinguer les livres fictifs( ?) des livres réels utilisés par Lovecraft.

« Lovecraft ne s’y pas trompé et a fréquemment fait référence à de vieux manuscrits révélant des secrets que nul homme ne devrait connaître. La plupart de ces ouvrages sont fictifs mais certains sont “d’authentiques” travaux occultes. Mentionner des documents fictifs et réels dans le même contexte à contribué à donner une certaine réalité aux faux ouvrages, d’autant que Lovecraft n’a fait que de brèves mentions de ces livres, tout d’abord pour ajouter à l’atmosphère de ses textes. Mais les informations de HPL sur ces textes étaient si bien définies que de nombreuses personnes encore aujourd’hui croient à leur existence. Légende malheureusement propagée par des affabulateurs tirant profit de l’ignorance… » extrait de la présentation de ce catalogue.

 
Je vous renvoie également à un article de Sciences et Avenir intitulé « Le « Necronomicon » de Lovecraft et tous ces livres que vous ne lirez jamais » (21/08/2012) qui commence comme suit :

« Howard Phillips Lovecraft est l’un des plus grands auteurs de la littérature fantastique du XXème siècle. Il est l’inventeur d’un véritable univers au sein duquel trône un mystérieux livre, le Necronomicon, qui n’a jamais existé. De la même manière, d’autres auteurs ont inventé des livres fictifs. Véritable mise en abyme, le lecteur lit un livre qui parle d’un livre. Et malheureusement, il ne le lira jamais ! ».

Vous en apprendrez plus sur le livre mystérieux en lisant la suite de l’article.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 38 fois dont 2 fois aujourd'hui

Convergences et divergences qui existent entre la CPI et la CIJ sur les immunités diplomatiques

plaque du Corps diplomatique

By Diplomatic Corps [CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 31/01/2017

Voici quelques pistes sur un sujet compliqué qui nécessiterait un avis juridique avisé :

Définition : IMMUNITÉ DIPLOMATIQUE dans l’Encyclopaedia universalis
Immunité dont jouissent les diplomates à l’égard du droit de juridiction du pays dans lequel ils se trouvent. Ces immunités sont réglementées par le droit coutumier international et par la convention de Vienne sur les relations diplomatiques (1961). Notons que les États non signataires de la convention de Vienne peuvent accorder des immunités plus limitées. En vertu de cette convention, les agents diplomatiques (principalement les ambassadeurs, les envoyés et chargés d’affaires) et leur famille bénéficient de l’immunité de juridiction de l’État qui les reçoit, au point de vue pénal et, avec quelques exceptions de détail, au point de vue civil. Les membres du personnel technique et administratif d’une mission diplomatique bénéficient d’immunités de même ordre bien que moins importantes ; le personnel des services, tels les domestiques et les chauffeurs, jouit de l’immunité pour les actes accomplis au cours de leurs fonctions sous réserve qu’ils ne soient pas des nationaux ni des résidents permanents de l’État hôte. L’immunité diplomatique va de pair avec certains privilèges fiscaux, principalement l’exemption de l’impôt sur le revenu de l’État qui reçoit.
Jacqueline BARBIN, « IMMUNITÉ DIPLOMATIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-diplomatique/

En premier lieu, quelques précisions sur deux juridictions internationales :

La Cour internationale de justice (CIJ) a deux fonctions : elle règle les différends juridiques entre les Etats (fonction contentieuse), et donne des avis sur des questions juridiques que lui soumettent les organes de l’ONU ou d’autres institutions (fonction consultative).En aucun cas elle peut trancher un différend entre des individus.
Les différends soumis à la CIJ sont variés, par exemple : activités frontalières, délimitation des frontières terrestres et maritimes, immunité juridictionnelle d’un Etat, activités militaires, actions armées, relations diplomatiques, incident aérien…

La cour pénale internationale (CPI) : Elle est compétente uniquement envers les personnes qui ont commis les crimes les plus graves ayant une portée internationale. Les Etats sont donc exclus. Il s’agit, plus précisément, selon le Statut de Rome, du crime de génocide, des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre et du crime d’agression.
Sa compétence est également limitée dans le temps et dans l’espace. Tout d’abord, elle ne peut juger que des crimes énumérés ci-dessus commis après l’entrée en vigueur du Statut de Rome (2002). Enfin, elle ne peut juger que des crimes commis sur le territoire d’un Etat partie au Statut ou commis par un ressortissant d’un Etat partie. Il peut également s’agir d’un Etat qui n’est pas partie au Statut mais qui a accepté la compétence de la CPI. Toutefois, la compétence n’a pas besoin d’être acceptée lorsque c’est le Conseil de sécurité de l’ONU qui porte l’affaire devant la CPI.
L’affaire peut également être portée par un Etat partie, ou faire l’objet d’une enquête à l’initiative du Procureur.
Tout au long de la procédure, l’accusé bénéficie de droits.
Si la personne est déclarée coupable de l’un des crimes précédemment énumérés, alors la CPI peut prononcer à son encontre une peine d’emprisonnement ainsi qu’une amende et ordonner des confiscations. Les victimes des crimes ont un droit à réparation.
Et l’article 27 alinéa 2 du Statut de Rome indique justement que « Les immunités ou règles de procédure spéciales qui peuvent s’attacher à la qualité officielle d’une personne, en vertu du droit interne ou du droit international, n’empêchent pas la Cour d’exercer sa compétence à l’égard de cette personne ». Aucune immunité ne peut donc empêcher la Cour d’exercer sa compétence à l’égard d’une personne, que cette immunité soit reconnue au niveau international ou au niveau interne. Voir commentaire de cet article : http://www.fondamentaux.org/2012/09/13/commentaire-du-statut-de-rome-de-la-cpi-article-27-introduction/

Voir aussi lien suivant sur les juridictions internationales et européennes :
http://www.cours-de-droit.net/les-juridictions-internationales-et-europeennes-cij-cpi-cedh-a121610174

Ouvrages disponibles à la Bpi :

Droit international des relations diplomatiques et consulaires :
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1287074%3B5%3B0

Droit des immunités et exigences du procès équitable : actes du colloque du 30 avril 2004
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=621010%3B5%3B0

L’immunité de l’acte de fonction et la responsabilité pénale pour crimes internationaux des gouvernants en exercice
Alain-Guy Tachou-Sipowo
Doctorant et chargé de cours en droit international public général à la faculté de droit de l’Université Laval
Résumé : Avec la création des tribunaux pénaux internationaux des Nations Unies et l’entrée en vigueur le 1er juillet 2002 du Traité de Rome instituant la Cour pénale internationale, le statut pénal des hauts fonctionnaires des États en droit international est devenu difficile à saisir. Le caractère impératif des normes qui fondent la répression des crimes de jus cogens tend à effacer, dans l’imagerie des défenseurs des droits de la personne, la distinction entre la responsabilité des gouvernants en exercice et celle des anciens dirigeants. Or le droit international est demeuré westphalien sur la question. L’auteur démontre que pour cette catégorie de personnes, une immunité devant les tribunaux étrangers subsiste. Il soutient aussi que la contribution de la justice pénale internationale au changement de paradigme est limitée du point de vue de la nature des crimes poursuivis et de la compétence des tribunaux internationaux devant lesquels la qualité officielle n’est pas admissible comme moyen de défense.
L’Afrique et le droit international pénal : actes du troisième colloque annuel
Contributions sur les rapports entre l’Afrique et le droit international pénal et en particulier avec la Cour pénale internationale (CPI). Elles montrent le désir de créer un droit pénal et un système de justice pénal régionaux centrés sur l’Afrique pour ce qui concerne ses problèmes spécifiques. ©Electre 2015
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1324851%3B5%3B0

En ligne :

Les immunités diplomatiques en droit pénal – Theses.fr
http://www.theses.fr/2014REIMD002.pdf

Les immunités de juridiction et d’exécution des états dans l’arbitrage international (article avocat) :

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 30 fois dont 3 fois aujourd'hui

Nous recherchons des ouvrages avec de belles illustrations de fête foraine, de manèges.

photographie d'un cheval de manège ancien

CC0 Public Domain, via Pixabay

Notre réponse du 31/01/2017

Voici quelques références d’ouvrages sur ce sujet :

A) A la Bpi

L’art forain : les animaux de manège
Définit, analyse et répertorie les manèges et sujets de l’art forain. L’histoire, l’évolution, les provenances, l’état actuel du marché sont retracés pour tous publics. Répertorie chaque grand sculpteur européen de sujet de manège : on peut ainsi retrouver l’histoire de chaque atelier, les particularités de son travail et de ses sujets.
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=461196%3B5%3B0

Les archives de la mise en scène : spectacles populaires et culture médiatique, 1870-1950
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1381213%3B5%3B0

Des marionnettes foraines aux spectacles de variétés : les théâtres Borgniet
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=263830%3B5%3B0

B) Dans le Sudoc

(Le catalogue du Système Universitaire de Documentation est le catalogue collectif français réalisé par les bibliothèques et centres de documentation de l’enseignement supérieur)

Fête foraine par Alain Lanavère
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/00380691X

La fête foraine d’autrefois : les années 1900
Christiane Py, Cécile Ferenczi
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/020904800

Pour aller plus loin et obtenir des clichés plus nombreux et variés :

C) Sur le Web :

Musée des arts forainshttp://www.arts-forains.com/

Photos – Le Musée des Arts Forains – Pavillons de Bercy à Paris
https://www.arts-forains.com/index.php?pages=photos

Manège – Images gratuites sur Pixabay :
https://pixabay.com/fr/photos/manège/

Sur ce site , 7 403 résultat(s) pour Manège (Photos et illustrations) :
http://www.thinkstockphotos.fr/royalty-free/man%C3%A8ge-pictures

Télérama a publié le 10 août 2016 quelques photos :
http://www.telerama.fr/sortir/en-images-le-musee-des-arts-forains-repere-magique-des-maneges-d-antan,146012.php

D) Sur Gallica

(la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France) : Quelques images anciennes

Fête foraine à Paris [ manège ] : [photographie de presse] / [Agence Rol] (1914) : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40494898r

Fête foraine à Paris [ manège de chevaux de bois] : [photographie de presse] / [Agence Rol] (1914) : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40494897d

19/4/24, foire au pain d’épices [ manège pour enfants ] : [photographie de presse] / [Agence Rol] : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39019420q

Foire du Trône [1920] : [photographie de presse] / [Agence Rol] (1920) : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb426781175

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 12 fois dont 2 fois aujourd'hui

quels livres lire pour se renseigner sur la prochaine élection présidentielle et choisir son candidat ?

affiches de la campagne présidentielle 2002 1er tour

Par Vpe ([Public domain], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 31/01/2017

Nous avons quelques ouvrages synthétiques sur ce sujet et sur les principaux prétendants à ce poste mais d’après l’acquéreur en sciences politiques à la Bibliothèque publique d’information (Bpi) nous n’avons pas « tous » les ouvrages sur ce sujet, nous en achetons encore quelques-uns actuellement…
Et en mars 2017 nous aurons certainement « tous » les ouvrages que nous voulons sur cette élection (selon notre capacité budgétaire).

Le n° 1110 de Livreshebdo comprend un dossier des parutions sur la société française à la veille de l’élection présidentielle.

Pour pouvoir s’y retrouver à Bibliothèque publique d’information, voici quelques recommandations de recherche :
– la cote 324 (dans notre catalogue) sur les Partis et hommes politiques est riche d’ouvrages sur les idées et les chemins politiques.

Mais, plus précisément, concernant les programmes des candidats, voici une cote qui va évoluer en fonction des achats prochains : 321″2017″ pour les documents sur cette période électorale (climat politique, quinquennat Hollande)

Voici quelques acquisitions :

Ce qu’ils disent vraiment : décoder le discours des présidentiables »
Cécile Alduy, Seuil, 2017
(mais il faudra attendre encore un peu pour qu’il soit en rayon).
Voir présentation de cet ouvrage sur Decitre (librairie en ligne) :
http://www.decitre.fr/livres/ce-qu-ils-disent-vraiment-9782021310160.html

Voir aussi cet article de cette auteure :
Alduy Cécile, Pouvoirs« Nouveau discours, nouveaux succès »,Pouvoirs 2/2016 (N° 157), p. 17-29.
URL : http://www.cairn.info/revue-pouvoirs-2016-2-page-17.htm
(article accessible via Cairn à la Bpi)

Les élections présidentielles (accessible via la plateforme numérique Dalloz bibliothèques, version numérique)
Disponible sur cette plateforme à la Bpi.
Auteurs : Olivier Duhamel / Marion Ballet
Les auteurs présentent les élections présidentielles françaises, depuis la première en 1965 jusqu’à la prochaine, en 2017.
Ils ne suivent pas un plan chronologique, qui serait fastidieux, mais thématique, nettement plus intéressant pour la réflexion (voir sommaire).
Chaque chapitre comprend un ensemble de données, juridiques et politiques. Il sera introduit par une brève synthèse.

Sinon, pour des informations sur les élections présidentielles en général, consulter la cote 325.23.
Pour des analyses sur les partis politiques, le 324. , selon le courant politique.

À noter aussi plusieurs ouvrages sur les primaires dont :
Le piège des primaires, Alexis Corbière, 321″2012″ COR

-Les primaires, Olivier Duhamel, 2016, 324 DUH

Voici un complément d’ouvrages sur ce sujet.

L’acquéreur en sciences politiques vient de commander un ouvrage aux Presses de Sciences Po plutôt amusant :

-« Comment (bien) choisir son gouvernant et autres citations politiques », réunies par Guy Hermet, 2016

et, plus sérieusement, voici quelques titres tout juste acquis :

-« Qui sont les acteurs et influenceurs de la vie politique ? 44 portraits intimes et médiatiques : présidentielles 2017″, Ghyslaine Pierrat, L’Harmattan, 2016

-« Les conquérants : 2017« , Eric Revel et Xavier Panon, Archipel, 2016

-« Le sens de la République : les réponses aux onze questions que tout le monde se pose sur l’immigration, l’identité nationale, la laïcité, le religieux, les discriminations, les frontières« , Patrick Weil avec Nicolas Truong, Grasset, 2015

-« Pourquoi détestons-nous autant nos politiques ? » Emiliano Grossman, Nicolas Sauger, Presses de Sciences Po, 2017

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 8 fois dont 4 fois aujourd'hui

je cherche des livres et sites à consulter pour acquérir des connaissances sur les établissements culturels, notamment musées, établissements d’enseignements culturels

couverture du livre Diriger un muséeNotre réponse du 30/01/2017

Voici une liste d’ouvrages retenus à partir des ouvrages suivants :

Assistant territorial, assistant territorial principal de 1re et 2e classe de conservation du patrimoine et des bibliothèques : catégories B : concours externe-interne-3e voie, examens professionnels http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1332256%3B5%3B0

Concours assistant territorial (principal) de conservation du patrimoine et des bibliothèques : concours externe, interne, 3e voie, examens professionnels, catégorie B : tout-en-un http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1291360%3B5%3B0)

Musées


1. Livres
Diriger un musée : collections, publics et territoires
Blandine Chavanne, Dominique Glet, Françoise Wasserman
Editions Territorial, 2013

Musées en mutation : un espace public à revisiter
Martine Regourd
L’Harmattan, 2012

Pourquoi (ne pas) aller au musée
Bernard Deloche et Françoise Mairesse
Editions Aléac, 2008

Musée et muséologie
Dominique Poulot
Editions La Découverte, 2009

Dictionnaire encyclopédie de muséologie
sous la direction d’André Desvallées et Françoise Mairesse
Armand Colin, 2011

La fin des musées ?
Catherine Grenier
Le Regard, 2013

Le musée dans tous ses états
Marc Terrisse
Editions Complicités, 2013

2. Revues et articles de revue
« La muséologie, 20 ans de recherches »
Hana Gottesdiener et Jean Davallon, Publié dans un numéro hors série de la revue Culture et musées, 2013

La Revue des arts (revue bimensuelle)
La Lettre de l’OCIM (revue bimestrielle de l’Office de Coopération et d’Information Muséales)

3. Sites web
Museofile : répertoire des musées français
http://www.culture.gouv.fr/documentation/museo/

Archives

1. Livres
Abrégé d’archivistique
Association des Archivistes Français
AAF, 2012

Les archives se récolent
Katell Augie et Agnès Dejob
AAF, 2014

Les archives électroniques
Lorène Béchard et Lourdes Fuentes-Hashimoto
AAF, 2014

La gestion des archives
Christine Juge et Joël Clerembaux
Editions Territorial, 2012

Les écrits s’envolent. La problématique des archives papier et numérique
Charles Kecskeméti et Lajos Körmendy
Favre, 2014

Guide d’archivage à l’usage des communes et des groupements de commune
AAF, 2013

Guide d’archivage à l’usage des administrations dans les départements
AAF, 2011

De la privatisation à la conservation : stratégies pratiques d’archivage
sous la direction de Françoise Hiraux et Françoise Mirguet
Academia, 2014

2. Revues et articles de revue
– La Gazette des archives (revue trimestrielle)
– Archimag (revue mensuelle)

3. Sites web
Archives de France
http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/
Documentation
1. Livres
Le métier du documentaliste
Jean-Philippe Accart et Marie-Pierre Réthy
Editions du Cercle de la librairie, 2015

Gestion de l’information et de la documentation dans les collectivités
Pascale Bouton
Editions Territorial, 2008

Sciences de l’information (revue trimestrielle de l’Association des Bibliothécaires Spécialisés)

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 7 fois dont 2 fois aujourd'hui

Andrej Pejic et l’ambiguité entre masculin et feminin

Photo d'Andrej Pejic

By Christopher Macsurak [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 30/01/2017

Si le nombre d’articles récemment consacrés aux questions sur le genre et l’identité est nombreux, il existe en revanche peu d’écrits consacrés au top model Andrej Pejic – à l’exception de la presse grand public. Voici quelques références de textes consacrés à A. Pejic :

Libérer les genres : la mode et l’androgynie
par Thomas Colineau et Valentin Perez, pour le site Profondeur de Champs en 2013
http://profondeurdechamps.com/2013/02/16/liberer-les-genres-la-mode-et-landrogynie/

L’heure trans a t’elle sonnée ?
publié par Ruth Toledano dans le journal espagnol El Pais en 2012
http://www.courrierinternational.com/article/2011/12/15/l-heure-trans-a-t-elle-sonne

Photographier le genre : le cas d’Andreaj Pejic
Texte de la chercheuse Mihaela Stanica de l’université de Bucharest
https://www.academia.edu/15248646/Photographier_le_genre_-_le_cas_dAndrej_Pejic
(accessible après inscription au réseau Academia.edu)

J’espère que ces ressources vous intéresseront.
Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 13 fois dont 4 fois aujourd'hui